1 comment

  1. Michèle

    J’entends aussi parfois marmonner par quelques uns ( au cours d’une messe en rite extraordinaire! ) la doxologie qui conclut le Canon, et ça m’exaspère : les dérives en tous genres qui ont suivi la réforme conciliaire ont flanqué une pagaille épouvantable…au point que certains en perdent ..leur latin. En fait il s’agit selon tout vraisemblance de « nouveaux tradis », des transfuges qui, las des célébrations déprimantes, découvrent ou redécouvrent un rite qu’ils n’ont jamais connu ou passablement oublié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *