francis-and-the-sultan1

Supplique au cardinal Vingt-Trois et aux évêques de France sur le dialogue islamo-chrétien

St François d’Assise évangélisant le sultan

Chers amis lecteurs,

Nous sommes heureux de vous inviter à signer cette importante supplique au cardinal Vingt-Trois, ainsi qu’aux évêques de France, pour une réforme complète du dialogue islamo-chrétien dans notre pays. Si vous adhérez à notre démarche, merci de bien vouloir « signer » cette supplique, en laissant votre courriel au bas de ce texte. Et merci, surtout, de diffuser cette supplique le plus largement possible. La question de l’évangélisation des musulmans sera sans doute l’une des questions majeures pour l’Eglise, dans notre pays comme ailleurs, au cours des  années qui viennent.

Merci de votre aide et de votre prière, dont nous aurons grand besoin pour cette difficile bataille.

L’équipe de Riposte catholique

 

Éminence Révérendissime,

Le dialogue islamo-chrétien, en France, pose de délicats et douloureux problèmes et nous, fidèles catholiques, Vous prions de bien vouloir en redéfinir les principes.
Les bases actuelles de ce dialogue, exercé principalement par le Service [national] des Relations avec l’Islam (SRI), service officiel de la conférence des évêques de France que vous présidez, sont effectivement malsaines.
Nous constatons que le SRI entretient des contacts privilégiés avec des membres de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), organisation considérée comme proche de l’idéologie des Frères musulmans, mais qu’aucun de ces contacts n’est sollicité par le SRI pour dénoncer et condamner les persécutions, hélas trop fréquentes, des chrétiens en terre d’islam, voire en terre de France…
Nous constatons encore que le SRI entretient des contacts privilégiés avec les pouvoirs publics, mais qu’aucun de ces contacts n’est utilisé pour garantir les droits des chrétiens, notamment du Proche Orient, des droits traditionnellement protégés par tous les gouvernements français – y compris l’actuel, comme vient de nous le confirmer le directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères.
Nous constatons enfin que les connaissances que les différents acteurs du SRI, notamment l’abbé Christophe Roucou, son directeur, ne servent nullement à proposer l’Évangile aux musulmans, ni même à faciliter l’accueil des musulmans convertis au christianisme dans l’Église. Bien au contraire, tout se passe comme si ces convertis étaient considérés par le SRI comme des “gêneurs” ou un “handicaps” pour ledit dialogue.

Nous vous supplions donc, Éminence, de bien vouloir, de concert avec vos frères dans l’épiscopat, Nos Seigneurs les évêques de France, envisager une réforme profonde du service qui s’occupe du dialogue islamo-chrétien:
1. Tout d’abord, le SRI doit être renommé : il ne saurait être question de relations avec l’islam, mais de relations avec les musulmans, ce qui est tout différent.
2. Ensuite, le SRI doit utiliser sa connaissance de la religion coranique pour développer un apostolat à destination des musulmans résidant dans notre pays, une mission indispensable qui s’inscrit dans les efforts de Nouvelle Évangélisation à laquelle le bienheureux Jean-Paul II a appelé et dont le pape Benoît XVI nous rappelle incessamment l’urgence.
3. Le SRI doit également travailler, en lien avec les pouvoirs publics et les musulmans les plus modérés, au respect et à la protection de la dignité des musulmans convertis au christianisme, ainsi qu’à leur accueil plein et entier dans l’Église.
4. Enfin, le SRI devrait être un interlocuteur privilégié pour la défense des chrétiens en terre d’islam, en particulier des chrétiens du Maghreb et du Proche-Orient.

Tant que l’on aura le sentiment que les convertis en provenance de l’islam ne sont pas bienvenus dans l’Église, tant que l’on aura le sentiment que les instances officielles en charge du dialogue islamo-chrétien soignent leurs relations avec les membres de l’UOIF au détriment des chrétiens persécutés ou convertis, le SRI continuera à être considéré par de nombreux fidèles français comme un scandale et un service nuisible au règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ, à l’Église, aux chrétiens, et même aux musulmans – comme s’ils n’étaient pas dignes de la prédication évangélique. Et, hélas, Nos Seigneurs les évêques de France seront englobés dans cet opprobre, comme premiers responsables des orientations de ce service.

En remerciant Votre Éminence d’avoir bien voulu prendre connaissance de notre supplique, nous La prions de bien vouloir nous informer sur ce qu’Elle compte faire pour mener à bien l’urgente et nécessaire réforme du dialogue islamo-chrétien, nous L’assurons de nos prières et La prions de bien vouloir nous accorder Sa bénédiction.

 

 





133 comments

  1. Pingback: A propos du Service des Relations avec l’Islam | Chrétienté Info | Eglise Catholique

  2. guigon jean

    Urgence absolue de modifier en profondeur ce que vous appelez très improprement « dialogue islamo-chrétien »,
    selon le sens de cette supplique

  3. Pingback: RCS » Blog Archive » Vous avez dit scandale ? …

  4. c

    a) Le responsable du SRI et nombreuses autres personnes me semblent atteints du syndrome de Stockholm qu’ils déguisent sous diverses formes comme « compréhension de l’autre, avant les nôtres », bonisme exacerbé, voire même charité (plutôt bon sentiment, faute d’actions…) pour éviter le pire aux chrétiens d’Orient. Mais c’est dans la totale méconnaissance de l’idéologie de l’Islam ou dans le faire semblant de la méconnaître en confondant désir d’un dialogue (quel dialogue ?) avec la réalité, dans un relativisme stupéfiant. J’ai donc signé la supplique.

    b) En ce qui concerne les termes « dialogue avec l’islam ». Je suis également complètement d’accord avec vous sur leur ambigüité dans la mesure où notre langue est assez riche pour s’exprimer autrement mais l’on peut aussi comprendre le dialogue avec l’ouma, c’est-à-dire avec l’ensemble de ceux qui sont dans la soumission (islam) à la religion de Mahomet. Sur le site du Vatican d’ailleurs l’on trouve le titre « dialogue avec l’Islam » comme titre d’une audience de Jean Paul II du 5 mai 1999, même si dans le texte il n’y a aucune ambigüité. http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/audiences/1999/documents/hf_jp-ii_aud_05051999_fr.html
    Par contre ce qui est intéressant de voir c’est que dans la version espagnole, aucun titre de ce genre, les versions allemande et anglaise commencent par le titre « chers frères et chères sœurs », par contre la version italienne et portugaise ont ajouté ce titre de dialogue avec l’islam.
    Il semble donc que selon la sensibilité du traducteur, transcripteur et les habitudes « maison » de certains pays, l’on utilise plus ou moins ces termes « dialogue avec l’islam » au lieu de dialogue avec les personnes de l’islam.
    Evidemment les personnes averties, – mais le problème c’est que notre monde sécularisé et déchristianisé voire antichrétien il y a de moins en moins de personnes averties, savent que l’évangélisation est la mission des apôtres donc de tous les catholiques, et que l’évangélisation se fait avec des hommes et par rapport aux Évangiles.
    Et je crois bien que dans leurs lettres les apôtres s’adressaient à des hommes : lettres aux Romains, lettres aux Galates, etc. Ils ne disaient pas : lettre pour le dialogue avec le Paganisme, avec le culte de Mithra (là aussi une seule divinité) ou avec le Zoroastrisme, pour leurs frères perses! Ils auraient pu pourtant…

    Je pense, si je puis me permettre de donner mon humble avis, que même s’il n’y a aucune ambiguïté pour l’Église Catholique et son Premier Vicaire, aujourd’hui, notre Saint Père Benoît XVI, il est certainement nécessaire d’employer des mots qui soient le plus compréhensible possible et le moins ambigu, pour nos contemporains qui souffrent d’une culture (ou plutôt d’une a-culture) relativiste particulièrement déstabilisante. C’est d’autant plus indispensable qu’ils sont entourés parfois de trop de laïcs catholiques voire de clercs qui n’ont pas ou plus forcément en tête cette obligation d’Évangélisation et de l’usage de la parole, certes dans la charité, mais aussi dans la Vérité qui ne peut se proclamer dans le flou et l’a peu près.

    c) Bien évidemment je ne prétends pas du tout à la publication de mes remarques. Si je vous les adresse c’est dans le cadre d’une réflexion car certains utilisent les termes « dialogue avec l’islam » tant dans les franges des « catholiques adultes » que dans celles des « anti-concile Vatican II» pour s’opposer dans un sens ou dans un autre à l’esprit des textes et notamment de ceux du Saint Père. Ce n’est pas bien entendu l’objectif de « Riposte Catholique » dont je soutiens tout à fait la démarche, en tant que simple catholique d’un bout de banc.

  5. Pingback: L’islam, cet Orient Express qui fonce à un train d’enfer | Dreuz.info

  6. alextheia

    Je signe bien que , à mon avis , c’est plus grave que vous ne semblez le croire . Le relativisme de la société semble s’être infiltré dans de larges secteurs de l’Eglise et certains pasteurs semblent être les relais religieux du pouvoir politique .
    L’isamophilie comme la judéophilie de nombreux pasteurs sont devenus trop constantes , systématiques et explicites pour que cela soit du au hasard ou survienne par inattention

  7. alextheia

    Pour être édifié il suffit de regarder le documentaire sur André Chouraqui , « traducteur » juif et judaisant de la Bible, ancien maire de Jerusalem sur KTO…..
    Un plaidoyer pour la réunion et dépassement des 3 grandes religions monothéistes !
    Et c’est sur KTO et non pas Arte !

  8. Quel dialogue peut-on déveloper avec des musulmans qui nous haîssent et qui rèvent de nous faire disparaitre pour que toute la terre deviennent terre d’Islam?
    Nos politiques, notre clergé, nos êvèques, nos cardinaux et l’immense public ne veulent pas admettre que l’islam est radicalement et irrémédiablement opposé au Christianisme et à l’occident dont il fustige les errements divers. Le cinéma, la tv, les livres,l’enseignement, le genre de vie, les avortements, les vètements, les mariages homosexuels, les croyances, la democratie, les libertés, tout est pour les musulmans sujet aux critiques fondamentales.
    La fermeté devrait depuis bien longtemps remplacer la bonnacerie qui ne fait que pousser l’islam dans ses excès.

  9. philippe 01

    Je partage tout à fait ce point de vue exprimé par « riposte catholique », l’excellent commentaire ci-dessus et souscris aux mises en garde contre l’excès de naïveté pour ne pas dire d’inconscience qui a caractérisé les rapports de l’église de France et de ses représentants officiels avec les musulmans depuis la fin des années 1980. L’islam bon enfant que nous avons connu dans l’Afrique du Nord française a pu laisser croire à tort qu’un dialogue avec les plus ouverts des musulmans pourrait favoriser l’émergence d’un islam modéré. Mais le réveil de l’islamisme à partir de la révolution iranienne de 1978 a montré que c’était une illusion et les événements qui se sont succédés depuis 30 ans l’ont confirmé partout.
    Chez nous, de bonnes âmes se sont mis la tête dans le sable et ont cru devoir persévérer dans l’illusion au lieu de voir les choses telles qu’elles sont.
    On reste sidéré que la presse d’inspiration catholique, la Croix, la Vie, le Pèlerin, ait pu si longtemps persévérer dans une présentation de l’islam sous l’ aspect lénifiant d’une religion de paix et de tolérance en faisant l’impasse sur ses aspects radicaux, totalitaires et liberticides, dont chacun peut constater les progrès inquiétants et les dérives. Ces journaux ont été jusqu’à ouvrir leur colonnes aux discours ambigüs et trompeurs d’imams notoirement liés aux mouvements de l’islam radical, qui font semblant de respecter la loi républicaine en attendant d’être assez forts pour imposer demain la loi de la charia. Je me souviens d’un édito de fin 2010 signé de la rédactrice en chef de La Croix et qui titrait « Désarmer la méfiance »… (sic). IL est heureux qu’une prise de conscience se soit faite enfin , à l’instigation d’observateurs clairvoyants: Mme Delcambre, M. et Mme Urvoy, Alexandre Del Valle, René Marchand, le père jésuite Henri Boulad d’Alexandrie et l’historien Edouard-Marie Gallez. Il est minuit moins cinq, le mal est déjà très profond et on n’est pas certain que le nouveau pouvoir politique de gauche ait pris la mesure de la menace qui plane sur notre démocratie, quand on voit comment elle a courtisé le vote musulman et comment elle compte encore en profiter…

  10. Roger Kassab

    Je voudrais vous donner un simple exemple: Le mot ‘Amour’ n’existe en aucun endroit dans le Coran. Par contre on n’y rencontre que des termes attisant la violence, les attaques, les appels pour vegeance…et bien d’autres sujets bien loins de ce que nous apprenons dans les Evangiles.

  11. … quand il y a différentes religions dans le même pays, y en a toujours une qui voudra prendre avantage sur l’autre – comme au liban, la libye, le tunis, au nigéria ou nos freres sont massacrés et violenté avec une barbarie moyen-ageuse et dans l’indifférence générale. – et puis regardons chez nous st, denis, la région marseilleuse et les banlieues de nos grandes villes ou les pogromes couvent …

  12. Jean Louis Michel

    Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

    En guise de commentaire ; ou plutôt en Annotation,

    Rappelons-nous ces paroles que Marthe ROBIN nous a laissées :

    « JE PRÉFÈRE ÊTRE EN RETARD AVEC L’ÉGLISE QU’EN AVANCE CONTRE ELLE »

    En union de prière,
    Bien Fraternellement,
    un petit frère en X,
    Jean Louis Michel
    JML

  13. Véronique Faggianelli

    Je vous conseille expressément de lire le livre de Marc A. Gabriel: Swislam, qui traite du sujet avec beaucoup de connaissance et d’amour.

  14. dumortier

    Croyez-vous vraiment, que ces  » Eveques, cardinaux »soient encore Catholiques, je ne le pense pas, car à contrario, je connais des Eveques, trés catholiques, qui ne parlent pas comme Vingt-trois, quel drole de nom pour un Eveque, mais enfin c’est une autre histoire…C’est pourquoi je suis contre le raliement de la FSPX, car il n’y a aucune solution avec Rome, ne pas oublier que Ratsinger, ainsi que woitila

  15. JP CHAPUIS

    Je suis absolument d’accord pour rétablir au plus vite l’influence du catholicisme face à l’islam mais je pense que l’heure n’est pas au dialogue ou alors c’est que l’on fait abstraction de l’interprétation du coran par les musulmans.
    Il y a une incompatibilité notoire entre le catholicisme et une religion « politique » dont l’objectif est de conquérir le Monde.
    Cette recherche du dialogue me fait penser à l’orchestre du Titanic qui continuait à jouer pendant le naufrage.

    Il convient de rechercher aujourd’hui des moyens beaucoup plus radicaux, sinon nous n’aurons bientôt plus besoin du dialogue, étant donné que nous n’aurons plus voie au chapitre!

  16. do

    non, il ne faut pas que ce service soit là pour l’évangélisation des musulmans. on doit les évangéliser comme tout le monde, dans des relations directes, où on peut les écouter et répondre à leurs questions, sous la conduite de l’Esprit Saint, sinon, ça ne marchera jamais. un service administratif ne peut pas évangéliser. et il est bien qu’il y ait une instance pour réfléchir à ce qui est commun entre les religions, à la liberté de conscience dans chaque religion, pour poser les bases sur lesquelles les musulmans qui se convertiront pourront ensuite cheminer sans se faire menacer par leur famille.
    Pour le moment, même si Jésus leur parle, ils risquent leur vie, il faut travailler en amont, encore. jusqu’à ce que les portes soient ouvertes. ensuite, l’Esprit Saint pourra travailler plus massivement. quant à nous, c’est par notre charité que nous témoigneront que notre Dieu est grand. et en nous démarquant surtout des athées qui vivent dans un grand n’importe quoi, mais que les musulmans prennent pour des chrétiens, et qui sont la raison principale du rejet par eux de l’occident.

  17. poubeau

    Bonjour,

    Je m’interroge : Utiliser « la » religion (catholique) pour convertir des religieux, ou la religiosité comme remède à la religiosité me semble être une tactique peu inspirée.

    Jésus lui-même remettait en place sévèrement les scribes et les pharisiens…

    Le témoignage de sa relation personnelle avec Dieu me semble plus « appétissant ».

    Cordialement

  18. Lach-Comte

    Il n’y a aucun dialogue à avoir avec l’Islam. Avec DES musulmans, peut-être, quoique je ne vois pas l’intérêt d’une (future) victime à dialoguer avec son bourreau !
    Il n’y a pas longtemps, sur la chaîne de télévision KTO, quelle ne fut pas ma surprise quand j’entendis l’évêque de Périgueux, à qui le journaliste demandait comment allait l’Eglise en Dordogne et Périgord, répondre : « elle est discrète… » Comme s’il s’agissait là de la plus belle des qualités ! Comme si c’est cela qu’on attendait de son Eglise, à fortiori de l’Eglise catholique ! Ainsi, c’est à ces Eminences honteuses, peureuses, craintives, silencieuses devant le malheur de nos frères chrétiens et l’abandon des fidèles de ce pays, mais bien prompts dans la défense d’autres communautés religieuses vouées au dénigrement de leur propre religion, sinon à sa destruction physique, que vous voudriez que je m’adresse en signant votre supplique ? Autant me demander d’adhérer au parti communiste français ou d’applaudir à la haine de moi-même, de ma religion ou de mon Dieu. Non, Messieurs, en ce qui me concerne, je laisse vos évêques et leurs piétaille se noyer dans les mensonges, les contre-vérités. Je les laisse à leur « discrétion » et vais prier et supplier ailleurs.

  19. pierre

    y en a marre de cet islam conquérant….cette secte n’a rien à faire en France. Ces barbares moyenâgeux sont entrain de défigurer la France judéo-chrétienne.

    C’est inadmissible.

  20. bruno mathey

    vous ne manquez pas d’air !
    en plein moi de ramadan vous essayez de convertir de musulmans au christianisme !
    vous gouterez au chatiment d’ALLAH

  21. BOURDET Frédéric

    Il est urgent de reconquérir notre terre de France et nos valeurs. L’Islam chez les musulmans… C’est leur affaire. Mais surtout pas chez nous !!!
    La France est à priori Chrétienne, et doit le rester. L’inconsistance et les frasques des hauts responsables de l’église et bien entendu de nos gouvernements successifs, nous assurent la déchéance de l’Europe dont notre pays déjà bien moribond. Je ne suis pas obtimiste pour notre avenir…

    F. B.

  22. Pingback: Signez vite et faites signer la supplique que nous venons d’adresser au cardinal Vingt-Trois, et à ses confrères dans l’épiscopat. « Francaisdefrance's Blog

  23. Pmp

    Si les catholiques de France désirent voir les musulmans se convertir au christianisme, qu’ils commencent eux-mêmes à annoncer la conversion à Jésus-Christ à leurs propres adeptes, alors ils verront que, sans supplique ni pétition, ceux-ci parleront spontanément du salut en J.-C. aux autres y compris aux musulmans. Les églises se rempliront de nouveau, d’abord d’amour et ensuite de fidèles. C’est ma prière.
    Il est urgent que l’église catho fasse ainsi elle-même le choix qu’elle n’a pas véritablement prôné au cours de siècles, amen.

  24. Damien

    Vous présentez l’évangélisation des musulmans comme une bataille ? Un peu choquant, le temps des Croisades est depuis longtemps révolu (Dieu merci)

    Je crois que l’Eglise doit rester ouverte sur le monde et tisser des liens avec les autres religions plutôt que chercher « bataille » de la conversion. Je travaillerais donc plutôt sur la réciprocité de la liberté de culte dans les autres pays.

  25. CHAUCHOY

    Deux axes de réflexion:
    – L’une qui consiste à favoriser l’accès à l’éducation catholique en France et partout où existe un potentiel de sympathisants brimés.
    – L’autre induisant un geste de courage en protégeant les catholiques et leurs édifices religieux dans le monde entier,
    et avec plus de fermeté dans les pays en majorité de confession musulmane.

  26. L’abbé Guy Pagès, qui est un spécialiste de l’islam et compte à son actif un certain nombre de conversions de musulmans au Christianisme, devrait être incorporé à cette réforme et non pas comme c’est le cas jusqu’à présent, traité en pestiféré. Voici ce qu’il y a quelques temps, il publiait sur son blog.

    FAUT-IL AVOIR PEUR DE L’ISLAM ?

    Tel est le titre d’un dépliant publié par les éditions Bayard, dans la série « Les fiches croire », en partenariat avec le Service pour les relations avec l’islam de la Conférence des évêques de France (1), et disponible en quantité, depuis le mois de février, aux présentoirs des portes de nos églises, de France et de Navarre.
    La réponse donnée à cette question est celle d’une « approche » qui prétend passer « entre naïveté » et « rejet« (p.3), et qui, pour ce faire, n’hésite pas à utiliser l’odieux procédé de l’amalgame, ce qui, de fait, évite la naïveté, puisque conscience il y a, et le rejet, puisque coopération à notre islamisation il y a, comme je vais le montrer ci-après.

    Dès la page 2 apparaît la traditionnelle confusion entre « musulmans » et « islam », qui sert à attribuer à l’islam les vertus naturelles de certains musulmans dits modérés. Une chose en effet est ce que vivent les musulmans, et autre chose ce qu’est l’islam. Écrire que « en Europe, l’immense majorité des musulmans vit un islam tolérant » (p.5), n’est-ce pas écrire qu’il peut en être aussi autrement ? Cette constatation ne saurait donc en rien tranquilliser ceux pour qui l’islam est de nature démoniaque, menteur et assassin dès l’origine (Jn 8.44). Ne sait-on pas que les musulmans ont le devoir de soumettre la terre entière à la charia (Coran 4.74 ; 9.41), et que leur comportements et revendications évoluent en fonction de leur nombre? »Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix quand vous êtes les plus forts. » (Coran 47.38)…
    Le procédé de l’amalgame est utilisé en mettant sur le même pied :
    « les croisades » et « les conquêtes ottomanes« (p.4). Comme si les croisades avaient été autre chose qu’une entreprise défensive des terres devenues pacifiquement chrétiennes et envahies à la pointe de l’épée par les armées mahométanes! Comme si les conquêtes ottomanes avaient été des réactions de légitime défense!
    « l’époque coloniale » et « la guerre d’Algérie » (p.4). Comme si la colonisation de ce qui n’était pas encore l’Algérie n’avait pas eu pour raison première de mettre fin aux rapt d’esclaves et aux razzias sur nos côtes méditerranéennes, et aux actes de piraterie incessants durant des siècles!
    « la Bible » et « le Coran« . « On peut justifier la violence en se référant au Coran, c’est vrai aussi pour la Bible. » (p.7) ! Mais où un chrétien trouve-t-il dans le Nouveau Testament (2) -sans lequel il ne lit pas l’Ancien Testament – un seul verset appelant à la haine et au meurtre comme on en trouve des centaines dans le Coran (3), tels ceux-ci : »Rien d’autre : le paiement de ceux qui refusent Allah et son messager, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que leur soient coupées la main et la jambe opposée, qu’ils soient expulsés de la terre !« (Coran 5.33) ; »Entre nous et vous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul !« (Coran 60.4) ? Pour détruire la foi chrétienne et frayer la voie à l’islamisation des chrétiens, n’est-ce pas un excellent moyen d’amalgamer Bible et Coran? Et moi qui croyais que toute prétendue révélation après le Christ n’était bonne que pour le feu de l’enfer (Ga 1.8-9)… S’il est vrai que le Coran permet de »contribuer aux progrès de la conscience universelle » (p.7), qui pourra jamais le rejeter ? Pour aider les chrétiens à accueillir l’islam leur sont vantés du Coran les »très nombreux versets en faveur de la paix et de l’harmonie » (p.7), sans leur préciser que ces versets ont été abrogés par les versets violents (Coran 2.106)… Flagrante désinformation ! Injustifiable manipulation ! Et ce, de la part de personnes censées compétentes et de surcroît agissant sous le couvert de l’autorité de l’Église !
    En mentionnant l’existence d’ « un islam intolérant » et d’ « un islam intégriste » (p.4), le document prétend, par le fait même, les distinguer d’un vrai et bon islam. Mais qui, et au nom de quoi, peut dire que l’islam intolérant et intégriste n’est pas le bon et vrai islam ? Ceux qui ont écrit ces lignes, n’ont-ils jamais entendu les prêches des plus hautes autorités musulmanes? N’ont-ils jamais lu le Coran ni appris comment vécut Mahomet (4) ? Ne savent-ils pas que l’absence de magistère permet à n’importe quel dévot de s’appuyer sur ces leçons pour justifier les pires horreurs ?
    De quoi parle le document lorsqu’il affirme que « des évolutions importantes se produisent dans des pays comme la Turquie, et dans les pays arabes où la population aspire à la démocratie » (p.5) ? La population arabe appelée dernièrement à s’exprimer n’a t-elle pas voté partout pour encore plus d’islam, une application encore plus stricte de la charia ? S’il y a eu une évolution en ces pays, elle ne s’est jamais produite qu’en s’émancipant de l’islam ! La création de la Turquie moderne en est justement un exemple, dont l’utilisation pour faire accroire à l’existence d’un islam tolérant est donc grotesquement fallacieuse. Mais dans quel monde vivent les auteurs de ce document ? En amalgamant les sociétés occidentales et les sociétés musulmanes, que veulent-ils d’autre, sinon nous faire croire que ces dernières sont naturellement susceptibles des mêmes évolutions que les premières ? Et ce, en dépit non seulement de la nature de l’islam, mais encore du témoignage contraire de l’histoire et de l’actualité…
    « La liberté religieuse n’est reconnue par les catholiques que depuis le concile Vatican II » (p.5), ce qui se traduit : avec le temps, l’islam sera capable, lui-aussi, comme l’Église, de faire évoluer sa doctrine vers la liberté religieuse. Mais une chose est d’approfondir sa doctrine et autre chose de la changer. Or, si l’Église est capable de tirer « du neuf en constant accord avec le vieux » (Dignitatis Humanae, 1), comment l’islam pourrait-il jamais respecter la dignité humaine, fondement de la liberté religieuse, puisque pour lui il n’y a pas de nature humaine, en sorte que les hommes sont supérieurs aux femmes (Coran 4.34), les musulmans aux non-musulmans, sur qui ils ont droit de vie ou de mort (Coran 8.54 ; 9.29), et pareillement les maîtres vis à vis des esclaves (Coran 16.71,75) ? Et qui pourrait donner une nouvelle interprétation, puisque « nul ne connaît l’interprétation du Coran sinon Allah » (Coran 3.7), que les portes de l’interprétation (l‘ijtihâd) ont donc été fermées au Xe siècle, et qu’il n’y a pas de magistère incontestable en islam ? En quoi le fait que des « responsables musulmans prennent publiquement et régulièrement position contre le terrorisme et les attentats antichrétiens » (p.6) (en Occident, précisons), pourrait nous rassurer, puisque le principe de la takyia légitime la dissimulation, la fraude et le mensonge lorsque l’intérêt de l’islam le demande (Coran 3.28 ; 16.106 ; 17.64 ; 47.38), en sorte que toute déclaration favorable à un intérêt non strictement musulman, comme celui de la liberté religieuse, est rendue nécessairement suspecte ? Ce qui est encore remarquable dans ce nouvel amalgame développé au bénéfice de l’évolution supposée de l’islam, c’est que celle-ci est envisagée du fait que l’islam puisse « s’acclimater au monde moderne » (p.5). Le salut escompté n’est donc pas envisagé dans l’accueil du message de l’Église, mais dans celui du monde moderne. Ce dernier aurait-il donc, plus que l’Église, de quoi rivaliser avec l’aspiration à l’absolu et au salut utilisée par l’islam pour se justifier à la conscience de ses adeptes ?
    Le Service pour les relations avec l’islam entend se démarquer radicalement de « certains chrétiens qui disent vouloir détruire l’islam pour sauver les musulmans » (p.6), et pour justifier ce refus de la destruction de l’islam, la phrase qui suit amalgame ce refus avec « l’attitude du Christ qui dans l’Évangile accorde le salut à des personnes éloignées de sa propre religion » ! Comme si le Christ n’avait pas invité ces personnes à quitter leurs erreurs et fausses religions pour se convertir à l’Évangile (Mt 4.17 ; 28.20 ; Jn 4.22 ; Ac 14.15 , 26.18 ; 1 Th 1.9) ! Mais si l’on ne veut pas la destruction de l’islam, on veut alors nécessairement son développement. Au service de qui sont alors les responsables de ce dépliant ? Jésus ne nous a-t-Il pas enseigné que l’on ne pouvait pas servir deux maîtres (Mt 6.24) ? Si Dieu a envoyé Mahomet, Jésus est-Il vraiment le Dieu Sauveur ? S’il faut vouloir le développement de l’islam, pourquoi rester chrétien ?
    « Avoir confiance en l’action de l’Esprit-Saint, partout et en tous » (p.6) et « Reconnaître chez les autres une authentique démarche religieuse » (p.6) sont les attitudes présentées ensuite pour justifier le refus de vouloir détruire l’islam : l’Esprit-Saint agirait par l’islam pour le salut des musulmans – car que peut vouloir d’autre l’Esprit-Saint ?, mais encore certainement pour celui de tous les hommes, que les musulmans ont la vocation de convertir à l’islam (Coran 9.41), en sorte que la démarche religieuse des musulmans, et donc celle de notre islamisation, en seraient nécessairement respectables… Que l’on veuille bien regarder l’islam en face ! A t-il une autre fin que de détruire et remplacer le christianisme, coupable du seul péché à jamais irrémissible (Coran 4.48), qui voue tous les chrétiens parce que chrétiens, au feu de l’enfer (Coran 5.72 ; 9.17 ; 48.6) ? L’Esprit-Saint peut-Il enseigner d’être à la fois pour et contre Jésus ? Est-il possible que Jésus Se soit trompé en enseignant : « Qui n’est pas avec Moi est contre Moi. Qui n’amasse pas avec Moi, dissipe. » (Mt 12.30) ?
    L’amalgame entre « islam » et « musulmans » est enfin porté à son achèvement à la dernière page par cet extrait tiré de la Déclaration Nostrae Aetate (n°3) du concile Vatican II :
    « L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. […] Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté. »
    Ainsi, à la question-titre de la première page : « Faut-il avoir peur de l’islam ?« , de façon obvie la dernière page répond : puisque l’Église regarde avec estime les musulmans, regardez donc l’islam avec estime ! Et n’ayez pas peur de lui, braves gens, mais continuez à dormir tranquillement !
    Qu’il me soit permis de proposer une autre interprétation de ce passage de Nostrae Aetate (5) : Que si « L’Église regarde avec estime les musulmans qui adorent le Dieu UN, vivant et subsistant, miséricordieux et tout puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. », cela doit s’entendre de l’exemple de Jésus disant aux hérétiques : « Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; Nous, nous adorons ce que nous connaissons. » (Jn 4.22). Et en effet, puisque dans l’islam Dieu est inconnaissable (Coran 2.255 ; 20.110 ; 112.2), en L’adorant, les musulmans acceptent nécessairement d’adorer aussi bien n’importe quoi que rien du tout. Ce qui est évidemment très commode pour parler et agir au nom d’Allah… Il ne suffit pas de dire « Allah est notre Dieu » pour connaître Dieu (Jn 8.55-55). Les juifs disaient déjà la même chose, et se sont vus par Jésus traité de « fils du Diable » (Jn 8.44). Reconnaître que Dieu existe et qu’Il est unique est à la portée même des démons (Jc 2.19). L’estime avec laquelle l’Église regarde les musulmans n’est donc certainement pas due à leur connaissance de Dieu, mais à la dimension subjectivement respectable de leur démarche religieuse (Ph 4.8). Le but de ce texte du concile n’est pas de chanter les louanges de l’islam, mais de nous appeler à évangéliser les musulmans avec un esprit apaisé, sans passion ni rancœur du fait des crimes et violences subis au cours des siècles passés (et actuels !).
    Bref, alors que Jean-Paul II affirmait :
    « Il est nécessaire de donner aux chrétiens qui vivent au contact quotidien des musulmans, une connaissance objective de l’islam, afin qu’ils sachent s’y confronter » (Ecclesia in Europa, n°57),
    sous couvert de présentation de l’islam, et quitte à blasphémer la Parole de Dieu et l’unicité du salut en Jésus-Christ , ce dépliant, loin de préparer à la confrontation avec l’islam, prépare les chrétiens à leur reddition, les conduisant ouvertement à estimer et accueillir l’islam. Mais si des évêques sont capables d’aller poser la première pierre des mosquées, ou d’être d’accord pour manger halal, ce qui revient à accepter le financement de notre islamisation par la taxe prélevée pour la certification halal au profit des mosquées, comment s’étonner que le Service pour les relations avec l’islam de la Conférence des évêques de France édite un tel document ?
    Nous devons certes aimer les musulmans, mais nous devons les aimer en tant qu’ils sont des hommes, appelés – que nous devons appeler ! – au salut (6), non en tant qu’ils sont musulmans ! Je dis cela en m’appuyant sur l’enseignement des vrais Apôtres de Jésus-Christ, que je vous invite, si nécessaire, à méditer à nouveau :
    Du doux saint Jean :
    « C’est que beaucoup de séducteurs se sont répandus dans le monde, qui ne confessent pas Jésus-Christ venu dans la chair. Voilà bien le Séducteur, l’Antichrist. Ayez les yeux sur vous, pour ne pas perdre le fruit de nos travaux, mais recevoir au contraire une pleine récompense. Quiconque va plus avant et ne demeure pas dans la doctrine du Christ ne possède pas Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine, c’est lui qui possède et le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous sans apporter cette doctrine, ne le recevez pas chez vous et abstenez-vous de le saluer. Celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises. » (2 Jn 7-11) ;
    De l’Apôtre par excellence, Saint Paul :
    « Ne formez pas d’attelages disparates avec les infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l’impiété ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ? Quelle entente entre le Christ et Satan ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ? Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles ? Or c’est nous qui sommes le Temple du Dieu vivant… » (2 Co 6.14-18) ;

    « Eh bien ! si nous-même, si un ange venu du ciel, vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons prêché, qu’il soit maudit ! Nous l’avons déjà dit, et aujourd’hui je le répète : si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit maudit ! » (Ga 1.8-9).
    Pour conclure, il ne nous faut pas tant avoir peur de l’islam que de nos trahisons et compromissions, parce que
    « De nos jours plus que jamais, la force principale des mauvais, c’est la lâcheté et la faiblesse des bons,
    et tout le nerf de guerre de Satan réside dans la mollesse des chrétiens.
    Oh! S’il m’était permis, comme le faisait en esprit le prophète Zacharie, de demander au divin Rédempteur: «Que sont ces plaies au milieu de vos mains?», la réponse ne serait pas douteuse: «Elles m’ont été infligées dans la maison de ceux qui m’aimaient, par mes amis qui n’ont rien fait pour me défendre et qui, en toute rencontre, se sont rendus complices de mes adversaires »… » (Saint Pie X: Béatification de Jeanne d’Arc, 13 décembre 1908)…

    Abbé Guy Pagès

    Source : http://blog.islam-et-verite.com/?p=611

    Ne serait-il pas temps, ou déjà bien tard, pour qu’ enfin l’Eglise utilise les ressources qui sont les siennes, en la personne de prêtres tels que l’abbé Pagès, pour retrouver une crédibilité jusqu’au sein de sa communauté ?

  27. mamane

    l eglise devrait avant tout renouer des liens tres fort avec la religion initial du criste,car jesus n aurait certainement pas aimer voir comment cetains chretiens se conduisent avec son peuple juif, et c est a partir de la que nous pourrons combattre l islam ou tout au moins le maintenir hors des terre judeo-chretien

  28. Gosselin

    Bonjour,

    Je ne suis pas de confession catholique, mais évangélique. Je pense aussi que sans tomber dans des guerres qui ont déjà compter trop de morts, l’islam nous combat et ne devons pas rester sans rien faire. Les compromis pour être bien accepté de la bonne société pensante vont coûter trés cher à la seule cause défendable, celle de Jésus Christ. L’annoncer bien évidemment et cela pour chaque chrétien qui reçoit cet appel avec les armes et les protections que donne Dieu. Mais nous devons aussi être des sentinelles pour notre pays, ou les naissances des musulmans se multiplient là ou les nôtres diminuent. et avec le droit de vote donné aux étrangers, nous n’auront bientôt plus notre mot à dire. le risque est colossal.

  29. ROTHLISBERGER Thomas

    Merci aux iniateurs de cette initiative! Bravo!
    Je ne suis pas catholique mais pasteur évangélique.
    Un évêque a dit: « je ne sais pas de quel droit nous devrions évangéliser les musulmans, puisque Dieu est universel ». Je suis convaincu qu’avec les musulmans nous n’avons pas à faire à des personne que nous trouveron un jour au ciel avec Dieu! Il suffit de prendre au sérieux les textes bibliques:
    – Jean 3,16: tous ceux qui croient en LUI (Jésus-Christ) ont la vie éternelle.
    – Jean 14,6: Jésus dit qu’il est le seul chemin, la vérité, la vie… nul ne vint au Père (Dieu) que par Lui.
    – 1 Jean 4,1-3: Tout Esprit qui ne reconnaît pas Jésus comme Fils de Dieu est un prophète de mensonge…
    Il suffit de lire le Neauveau Testament pour savoir que l’universalisme n’existe pas selon Dieu.
    Il est temps de revenir enfin à la saine doctrine chrétienne.
    Un cardinal ctholioque a dit ceci: Si les musulmans en Europe sont si forts, c’est que les chrétiens sont devenus si faibles. Bravo! Pourquoi: Parce que une branche des théologiens chrétiens ont adopté une théologie « libérale ». Ils ont abandonné ce qui fait la force de la foi chrétienne.
    Une religion « chrétienne » qui renie Jésus, Fils de Dieu, mort à la croix pour la rémission des péchés, seul chemin pour réconcilier les hommes avec Dieu n’est pas la foi chrétienne: « Ils resterons attachés aux pratiques extérieurs de la religion mais en réalité, ils ne voudront rien savoir de ce qui en fait la force. Détourne-toi de ces gens là! » (2 Timothée 3,5).
    Il est vrai que nous devons évangéliser les musulmans! Ils sont plus ouverts que ce que l’on pense. Que Dieu donne un véritable réveil chrétien au sein de la communauté musulmane en France. Dans les pays islamisés des centaines de personnes se tourne quotidiennement vers le Christ sous peine de martyre. Et en France les chrétiens dorment… Que Dieu aie pitié de nous. Fraternellement Thomas

  30. Nemoz

    Objet : Tr : Réformons le dialogue islamo-chrétien!

    —–

    cher Renaud

    pour ton information je te mets le message que j’ai envoyé hier au reponsable de l’Eglise des relations avec l’islam après qu’il a souhaité « bon ramadam » aux musulmans de France.

    en dessous tu verras une « supplique » à soutenir si tu le souhaites !

    gros bisous !!

    P. Christophe ROUCOU

    Le message que vous avez adressé aux musulmans vivant en France est un message de paix.
    Les craintes, le rejet de l’autre ne peuvent être endiguées que par la connaissance approfondie des différentes religions.
    Je vous remercie pour le travail que vous faites pour le dialogue avec nos frères musulmans.

    Pour autant, ce message suscite pour moi des interrogations : elles ont trait aux « mots » que vous employez.

    ***Est-ce le rôle de l’Église catholique de souhaiter « bon ramadan » aux musulmans, tout en sachant que pour les chrétiens le Dieu des musulmans n’est pas Celui qui a dit
    « Je suis le chemin, la Vérité, la Vie ? »
    et de citer plus loin un Dieu imprécis ?

    Le Dieu du Christ est celui qui nous a demandé : « et pour vous, qui suis-je » ?

    Nous savons qu’Il n’est pas le Dieu d’Allah et de son prophète Mahomet, il est le Dieu de Jésus-Christ, avec tout ce que cela implique : sa nature, son incarnation, sa Parole, son comportement, son sacrifice.

    Il nous a demandé d’en témoigner partout sur toute la terre, « en Vérité ».
    « Allez par toute la terre, proclamez la Bonne Nouvelle ». La Bonne nouvelle : Jésus Christ.

    Ce Dieu est le Verbe, il est la Parole : le « mot » est essentiel ; il exige qu’il n’y ait aucune tiédeur vis-à-vis de lui. On ne peut invoquer et prier un Dieu qui « est la Vérité », tout en laissant penser qu’un autre Dieu est la Vérité lui aussi.

    Le Christ nous l’a dit : c’est de cette Vérité est uniquement d’elle que découle la charité. Seul le Christ est la source de la charité.

    Une fois cette vérité affirmée, sans aucune concession ni tiédeur, alors la charité peut s’exercer, car nous reconnaissons qu’elle découle du seul Dieu Jésus Christ.

    De cette charité découle notre attitude et notre regard sur nos frères par toute la terre.

    Je rappelle cet extrait de « Nostra Aetate »
    L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne.
    Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté.

    N’aurait il pas été préférable de souhaiter « Bon temps de prière » ? et de laisser la suite de votre message, très juste et touchant.

    J’ajoute que nombreuses personnes athées prient de tout leur cœur pour la Paix et pour leurs frères, « élan du cœur jeté vers le Ciel » comme le disait la petite Thérèse. Elles prient, sans s’adresser à « un Dieu » précis.

    La prière des justes touche le cœur de Dieu Jésus Christ, quelle que soit la religion : Lui seul sonde les reins et les cœurs.

    Mais Il n’attend pas des personnes « convaincues de leur foi chrétienne et responsables de cette dernière» qu’elles laissent entendre qu’elles adhèrent à cette page du temps du Ramadan , où « Dieu » reste imprécis, et qui n’est pas consacré à Dieu Jésus-Christ.

    **** Nombreux chrétiens, parents surtout, se désolent de la baisse vertigineuse de la pratique chrétienne en France.
    Le rôle des responsables de l’Église n’est-il pas avant tout d’appeler de toutes ses forces à un renouveau chrétien sur notre terre de France, de faire revivre notamment le catéchisme dans les écoles ?
    Si elle ne le fait pas, le Christ sera impuissant.
    Quand le bateau coulait, Pierre a appelé le Christ au secours. Sans cet appel, le Christ, malgré toute sa miséricorde, ne pourra faire remonter le bateau, car il a trop d’estime pour nous pour agir sans nous, c’est-à-dire sans qu’on l’appelle, LUI.
    Quand Il parlait et priait, c’était pour que « la brebis perdue » accepte de se laisser prendre par Lui, et non par quelque Dieu différent ou inconnu.

    Mon sentiment est qu’il semble y avoir, ces dernières années, plus de place pour le dialogue avec l’islam, et moins d’appel ferme et dynamique au renouvellement de la chrétienté sur notre terre de France.

    Il existe un risque, fort :

    *que les chrétiens se sentent délaissés, si nous ne témoignons que tièdement, en laissant à penser que, au nom de la paix et de la solidarité, ou tolérance, «les religions se valent » : une tiédeur, une incompréhension ou un éloignement peuvent alors prendre le dessus. Ils n’attendent pas que nous fassions plaisir à nos frères musulmans, mais d’être conformes, dans la pratique mais aussi « dans la parole », à l’exigence de Vérité de notre foi, tel que le Christ nous l’a demandé.

    * n’y a t il pas risque que ceux qui souhaitent s’intégrer sur notre terre de France assimilent cette tiédeur à du mépris de notre civilisation et du message chrétiens ?

    Partout dans le monde, les minorités sont d’autant mieux accueillies que les majorités ne se sentent pas…minorées. La France n’est pas une page blanche, on sait de quoi son identité retourne… : ceux qui sont arrivés ces 60 dernières années, encore en minorité « de nombre », ceux qui sont nés sur notre terre de France ou arrivés après leur naissance, qui sont français comme nous, n’ont ils pas eux aussi besoin de savoir (aussi par les mots ) de ce dont ils héritent ? pour faire, leur propre choix entre les valeurs des civilisations dont ils sont issus et celle de la terre qui est maintenant la leur ? si nous sommes fiers de la nôtre, si nous ne cédons pas sur les piliers essentiels de la foi chrétienne, dans le témoignage vécu et « parlé », ne souhaiteront ils pas en découvrir les trésors? n’est ce pas dans cet équilibre que les plus beaux échanges pourront avoir lieu entre tous ces français aux multiples origines ?

    Je conclurai par ce ceci, concernant votre position sur les chrétiens martyrisés.
    Dans pratiquement tous les pays de terre d’islam, il y a des chrétiens discriminés, martyrisés, en danger, et hélas même anéantis.
    J’ai eu la chance de participer à plusieurs rencontres avec des personnalités religieuses qui ont du fuir leur terre du Moyen Orient ou d’Asie. L’un deux a conclu, avec une étrange douceur :
    « Préservez votre trésor. Celui des fondamentaux de votre civilisation chrétienne, avec tout ce qu’elle contient de trésors de beauté, d’intelligence, de respect, de bonté. Un si beau trésor, à partager, entre tous ». Si vous faites ainsi, vous préserverez votre terre des fondamentalismes »

    Un dernier extrait : « Unum sint »
    62- Il est certainement possible de témoigner de sa propre foi et d’en expliquer la doctrine d’une manière qui soit juste, loyale et compréhensible, tout en tenant compte simultanément des catégories mentales et de l’expérience historique concrète de l’autre.
    Évidemment, la pleine communion devra être réalisée par l’acceptation de la vérité tout entière, à laquelle l’Esprit Saint introduit les disciples du Christ. Il faut donc éviter absolument toute forme de réductionnisme ou de « concordisme » facile. Les questions sérieuses doivent être résolues, parce que, si elles ne l’étaient pas, elles réapparaîtraient en d’autres temps, sous la même forme ou sous un autre visage.

  31. Travaglini

    Dialoguer c’est bien mais il faut aussi préparer les catholiques au dialogue . Nous souffrons d’un manque de catéchèse qui consolide notre « maison » sur le roc. Une fois consolidés, le dialogue est possible.

    En union et communion de prière

  32. THION

    Il est judicieux de faire remarquer que Paul, le grand Evangélisateur, s’adressait à des Romains, à des Ephésiens et autres communautés , c’est à dire à des gens en chair et en os, et non pas à un entité X ou Y , comme on le fait quand on parle de dialogue avec l’ISLAM
    ..
    Mais ce que je déplore par dessus tout, c’est cette lâcheté qui consiste à ignorer les persécutions dont sont victimes les chrétiens dans tous les pays musulmans et le régime discrétionnaire qui leur est réservé dans des pays comme l’Arabie Saoudite , le Maroc, l »Algérie…
    Heureusement les protestants avec PORTES OUVERTES tous les mois nous signalent les persécutions anti-chrétiennes et nous demandent de prier pour eux .

  33. THION

    Je pense que ce Service de Dialogue avec l’Islam est frileux, pour ne pas dire lâche, car il devrait mettre comme condition préalable à tout dialogue la mise au ban des persécutions et du régime discriminatoire dont souffrent les chrétiens en Arabie Saoudite, au Quatar, sans parler du Maroc, de l’Algérie .
    Si les représentants du S D I ne sont pas capables de mettre sur la table les conditions essentielles pour établir un dialogue constructif, à quoi servent-ils ???

  34. Le Hardonier

    J’aurais volontiers cette supplique si elle était restée respectueuse du rôle des successeurs des Apôtres.
    Mais la dernière phrase qui les met tous dans le même sac et sous l’opprobre (!) commun me gêne.
    Tant pis, ce sera pour une autre fois… peut-être.

  35. Bachir Mohammed

    Bon, il faut réagir… Je suis un ancien musulman. Un jour Jésus m’est apparu, et j’ai réalisé qu’il était Dieu, et que seul lui accordait le salut, la paix, la délivrance sur le diable et ses démons…..Jésus m’a restauré, délivré complètement. J’en suis un témoin oculaire. Je veux témoigner de sa bonté, de sa miséricorde, et dire avec foi : Rien n’est impossible à Dieu. Luc 1 verset 37.
    Faut que les chrétiens de France, se réunissent et combattent l’islam, et le faux prophète…. Il y a urgence… Jésus a dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi…

  36. Pingback: Le fou du Roi Louis XVII » Blog Archive » Incroyable et involontaire mais prophétique promotion de la prière du chapelet par l’image, sur Le Figaro … pour lutter contre Al Zheimer et Al Quaïda … et réformer le SRI ? ̷

    • denyse

      En ce qui concerne l’EDUCATION des Chretiens sur la religion musulmane puis je recommander l’excellent et erudit livre de l’Abbe Guy PAGES « Interroger l’Islam: Elements pour le dialogue islamo-chretien »
      Le Pere Pages est licensie de Theologie , pretre du diocese de Paris ayant notamment vecu et evangelise en Republique islamique de Djibouti ou il a converti de tres nombreux musulmans en leur montrant la verite d’Allah: « Un Dieu qui ordonne de tuer n’est pas le vrai Dieu mais un suppot de Satan »!
      Combien de Chretiens ont pense a cela?
      Les musulmans moderes qui ne tuent pas — mais qui prennent avantage du comfort social de la France avec des familles de plus en plus grandes toutes a nos frais — sont en rupture avec le Coran qui ordonne de tuer.
      Eux assi risquent leur vie en refusant de tuer — donc sont suceptibles d’etre massacres, une des raison de leur conversion une fois que le Coran leur a ete explique en detail (d’ou l’interet de lire le livre!)
      Les Jihadistes sont une sectes F r a n c-m a c o n n e — donc avec les objectifs f m de « contre la Couronne et contre la Tiare » — la destruction des gouvernements et de l’Eglise Catholique!
      Mais bien sur nos eveques f m — dont Msgr Vint-Trois mignion installe eveque par un fameux f m gouvernant tous les eveques f m de France quand il etait encore en vie — ne peuvent pas reprouver des « freres » f m — la VRAIE raison de l’inertie du Diocese de Paris en ce qui concerne le « dialogue avec les musulmans de France »
      Mais l’ENFER est ce qui devrait faire peur a nos eveques — ou se trouve Msgr Lustiger : une horreur maintenant que tant de manuscripts soudain apparaissent qui decrivent l’enfer : »My 40 nights in Hell with Jesus » by Mary K Baxter le plus detaille pour qui comprend l’Anglais!

  37. poubeau

    2 commentaires… c’est un peu light. Les catholiques décomplexés seraient-ils en panne ? Ou leur foi serait « anti’religiosité » ?

    Quelle bonne nouvelle !

    Excusez pour les fautes d’orthographe : ce site rame beaucoup !!!

  38. Pingback: A propos du message « Réformons le dialogue islamo-chrétien! » | Patriotisme de clocher

  39. Pingback: L’église et l’islam « Francaisdefrance's Blog

  40. VALENTIER ALEXANDRE

    Que faites vous Monseigneur,pour défendre le Christianisme dans le monde ;nous PN,nous n’avons pas attendu ,pour savoir qu’après l’éviction d’Algérie,la France ,et l’Europe serait Islamisée . Nous avions simplement un peu d’avance sur vous dans ce domaine .Ouvrez les yeux,et sans racisme Primaire,agissez dans le sens d’un dialogue constructif,respectueux,qui nous apporte un mieux vivre,avant que l’irréparable se produise ;et vous savez de quoi je veux parler .Prions Dieu pour qu’il nous apporte la Paix dans le Monde . A.V.

  41. denyse

    POURQUOI se fait il que ni l’Episcopat de France ni Riposte ne sont au courant du petit livre dicte par Dieu, qui s’appelle:
    « JE TE CHERCHE TOI MON PEUPLE MUSULMAN » ?
    (0)2 43 30 45 67 pour le commander.

    Je l’ai donne a beaucoup de Musulmans et j’ai été touchée de l’humilité des Musulmans que Dieu AIME BEAUCOUP parce qu’ils prient 5 fois par jour, aiment leurs familles et s’entraident, sont contre avortement; eutanasia; homosexualite; ont des femmes qui ne se montrent jamais deshabillees en public mais qui sont au contraire « habillees comme la Ste Vierge Marie »; qui enfin nùont pas de relations conjugales avant marriage.

    Le seul probleme pour Dieu est que Ses enfants Musulmans ne le connaissent pas — et « tandis que jusqu’a maintenant cela n’avait pas beaucoup d’importance, maintenant il est essentiel qu’ils apprennent la verite sur Dieu. »
    « En effet » continue Dieu, « pour aimer il faut avoir quelqu’un à aimer: Ses enfants Musulmans le savent bien qui aiment si profondement leur famille et n’hesitent pas a se sacrifier pour donner leur obole chaque mois : un pourcentage qui va a la caisse commune d’entraide.
    Donc Dieu qui est pur Amouir –ce que Mahomed a dit dès qu’il a eu rencontre l’Ange Gabriel qui lui a revele cette verite — a bien eu un Fils Jesus à aimer, Lui aussi Dieu, et leur Amour est si fort qu’il a genere un autre pur Esprit qu’ils nous envoient: le Saint Esprit — Lui aussi Dieu, soit un seul Dieu mais en trois Personnes. »

    (Aucun Musulman n’a jamais refuse cette evidence par le coeur qu’ils ont souvent tres grand pour Jesus et Myriam — en plus de Allah Dieu le Pere bien sur!))

    Dans ce petit livre, DIeu continue avec le CREDO

    Puis avec Jesus se donnant « par Amour pour nous tous a nous a la fois sur la Croix » (ou Il meurt mais Rescucite 3 jours plus tard) « et dans l’Eucharistie » avec Ses Paroles dans l’EVANGILE que les Musulmans liront comme ils lisent le Coran une fois qu’ils ont compris que c’est la volonte de Dieu qu’ils le fassent.

    Dieu alors fait cette suggestion surprenante a Ses enfants Musulmans:
    « Pour sentir Ma Presence vous devez vous rendre dans Mes Eglises Catholique et y prier: Jesus/Dieu est dans le Tabernacle.
    Ne vous choquez pas trop du manque de respect de mes Catholiques qui bavardent comme si je n’existais pas: gardez vos habitudes d’Adoration de Moi Votre Dieu (peut etre changeront ils?) — et vous sentirez Ma Presence qu’ils ne sentent pas toujours!
    La seule chose: ne Faites surtout pas des Mosquees de Mes Eglises Catholiques. »

    Qui dit que dans 25 ans nos pretres ne seront pas tous ex-Musulmans convertis entres au seminaire?
    Les Musulmans qui prient 5 fois par jour « craignent » Dieu c’est a dire qu’ils sont extremement humbles et VEULENT FAIRE PLAISIR A DIEU qu’Ils aiment de tous leurs coeurs.

    A quand notre grande humilite de croyants — reconnaissants d’appartenir a la religion du Dieu Revele? — a partager tres simplement comme Dieu instruit Ses Musulmans bien aimes puisqu’ils prient tant, humbles accroupis devant l’Eternel!

    Nos Eveques sont ils prets à les voir envahir nos eglises et nous donner une lecon de respect et Adoration de notre Dieu?
    C’est ce que Dieu veut neanmoins!

  42. Couvert

    Certes, un devoir élémentaire de prudence s’impose en certaines contrées et situations mais pourquoi, en effet, être réticent à l’idée de ramener à la vraie Foi nos frères égarés? Joseph Fadelle et d’autres l’ont dit: il est assez aisé dès lors que ne s’exerce nulle contrainte coercitive de convaincre un musulman sincère des incohérences nombreuses et dispositions mauvaises du Coran. Quel étrange témoignage alors que de conforter dans leur foi ces idolâtres que le Christ nous fait devoir d’évangéliser et Lui gagner, d’interdire à ceux qui manifestent un désir parfois impérieux de conversion le seuil de l’Eglise…

  43. LEURENT

    Ah la la, que çà m’énerve de lire l’expression ‘terre d’Islam’ dans votre supplique…
    Les chrétiens étaient là avant les musulmans ! Et dans certaines régions géographiques, les Juifs encore avant, et les Cananéens, et les Arabes, et les Persans, et les Kabyles, et ainsi de suite… Pourquoi laisser croire que les Musulmans auraient une ‘terre’ à eux ?
    JCL

    • chris

      Je suis d’accord avec vous, terre d’islam ne veut rien dire il y a des musulmans partout et des chrétiens également par-
      tous dans le monde. Il semble cependant que les musulmans gagnent du terrain… mais ne sommes nous pas en partie responsables de ce fait? quand les français eux même critiquent les catholiques? se moquent d’eux impunément? et nous laissons faire… sans rien dire ni faire.

    • clavier jean pierre

      La France n’est pas un pays judéo chrétien
      , mais un pays catholique dans son histoire et même encore aujourd’hui pour la majorité des croyants.
      Il n’y a d’ailleurs plus de judéo christianisme, depuis St Paul.
      Le judaïsme qui tient Jésus pour un imposteur est encore plus éloigné de nous, que l’islam qui le tient pour un prophète et reconnait la virginité de la Vierge Marie.
      Le vrai danger, ce n’est pas l’islam, mais la « libre pensé » qui prône l’avortement , l’euthanasie , le mariage des lesbiennes et des sodomites
      Au pire l’islam fera de nous des martyrs, les laïcars feront de nous des renégats

      • 732 CM

        @clavier jean Pierre, n’avons nous pas l’ancien testament – la Bible – et le nouveau testament – les Evangiles – dans notre culture chrétienne ?
        La Bible n’est t-elle juive ?

    • Jacqueline

      Daumas :Exactement. Encore faudrait-il que nos gouvernants de France en soient convaincus ! Jean-Paul II avait demandé à ce que la France reconnaisse ses racines Judéo-Chrétienne (n’en déplaise à Jean Pierre clavier), et que l’Europe également reconnaisse ses racines Judéo-Chrétienne, sinon elle ne sera pas ! Tous les Pays Européens semblaient d’accord, sauf ….. devinez ? la France !

  44. Pingback: Mgr Ginoux : pas question d’être irénique avec l’islam | Riposte-catholique

  45. benoit

    Le mot d’ordre à une époque était et est qu’il n’y a pas de dialogue au sujet de la religion , ni avec les musulmans ni avec les tenants de la religion mosaïque. Et pour des raisons diverses, selon Mgr Barbarin lui-même , le missel latin a été abandonné, et il faudrait que les novices fassent leur communion bible à la main. Pas la peine d’envoyer une supplique à Mgr 23 , l’affaire est close!

  46. LEFOL

    Bible Osty (catholique) .
    Note sur Galates ch.3 v.6 :
    –  » Paul va démontrer que seuls ceux qui ont foi en Jésus-Christ sont descendants d’Abraham et bénéficiaires des promesses .Ce sont eux , et eux seuls , qui sont les descendants d’Abraham et ses héritiers , après avoir été ses imitateurs dans la foi . »

    Bible de Jérusalem (catholique) .
    Note sur Galates ch.3 v.29 :
    –  » Paul revient à la descendance d’Abraham vv.6-9 constituée désormais par les fils de Dieu qui croient au Christ Jésus et lui appartiennent , non plus par une postérité selon la chair .
    cf. Philippiens 3/3 . »

  47. Struyven

    Je me joins à cette supplique car il faut ête aveugle pour ne pas voir le laxisme envers les intégristes musulmans pendant que d’autre part, les chrétiens sont torturés, massacrés ou subissent une pression de peur. Cela a commencé mais plus insidieusement pour le moment dans certains pays d’Occident. Il serait temps de remettre les pendules à l’heure. Nous avons un pays chrétien et non musulman. Si tout cela venait à prendre une tournure encore plus prononcée, vous serez responsables de ce qui pourrait arriver ! Raciste non ! extrême-droite non ! Mais il est grand temps de réagir.
    Quant à nos frères et soeurs musulmans, que l’on prie pour eux et s’ils désirent devenir catholique, qu’on les entoure de soins.
    Que l’Esprit-Saint nous éclaire tous !

  48. Pingback: Une supplique appelle à une profonde réforme du Service des relations avec l’islam de la Conférence des évêques de France | L'observatoire de la Christianophobie

  49. ODIC

    Nous n’arriverons à rien avec l’ Eglise de France.

    Depuis très longtemps nos responsables sont complètement perdus. Seule la prière et le respect des personnes musulmanes en les portant dans l’espérance permettra un travail de l’Esprit Saint. Nous sommes en pleine confusion des esprits…. Le Seigneur fera le travail, nous sommes trop petits ainsi que nos Evêques pour le faire nous mêmes.
    Bonne soirée.
    Victoire

    • Armanjac

      ODIC@: Quoique étant de position moins dure que celle que vous affichez, je vous suis volontiers néanmoins dans votre raisonnement, le dialogue fraternel avec les Musulmans de bonne volonté est d’une évidence tout à fait Chrétienne, hors de toute volonté sectariste et de domination! Le Travail est aussi là, sous l’Egide du Christ qui nous l’inspire …
      Cordialement à vous,
      Armanjac

  50. Gérard

    Le grand tort des chrétiens est de croire que les musulmans sont animés des mêmes valeurs morales et religieuses que les leurs !
    Quand les « parlementaires » auprès des musulmans auront intégré cette notion, ils s’apercevront que le dialogue est absolument impossible ! ! !
    Seule l’autorité (face au terrorisme) pourra faire respecter les valeurs de la chrétienté.

  51. thierry1354

    J’aime bien votre nom Athanase, il est écrit dans l’Histoire. Vous au moins vous connaissez l’islam et comme vous je sais que dans l’islam le mensonge et la duplicité sont des vertus qu’on honore, la taqqyiah. Le coran dit qu’un musulman ne doit pas être ami avec un juif ou un chrétien, le dialogue islamo-chrétien ne servira jamais à rien. Les musulmans nous prennent pour des lâches avec cette mollesse de guimauve et de compromis ils nous méprisent, avec eux il faut un rapport de force car ils craignent et respectent seulement ceux qui les dominent, et ce n’est pas autrement.

    • Ce matin , j’ai relu le symbole de foi de ST Athanase SYMBOLE DE FOI QUI DEVRAIT ETRE LU CHAQUE DIMANCHE DANS LES PAROISSES.

      Je vais le remettre sur mon blog en français
      Je donnerai le lien pour la version en latin.

      Je partage entièrement votre point de vue. En tant que dirigeant de chantier, j’ai travaillé avec de la main d’oeuvre musulmane, d’où mon intérêt pour le Coran !
      Vous pouvez faire de la pub pour mon blog
      http://torah-injil-jesus.bglog.co.uk

  52. CALM Jean-Gilles

    Avec St François d’Assises, l’Eglise unanime et surtout en FRANCE, se doit de supplier le SEIGNEUR pour la conversion des musulmans.:  » SEIGNEUR, que vont devenir les pécheurs ! » Il nous faut comprendre  » le dessein bienveillant de DIEU: Si sa providence a permis l’implantation d’une telle proportion de musulmans en Europe, c’est bien entendu pour que les chrétiens ouvrent leur intelligence, leur coeur et leur vie à la gràce de leur baptème et deviennent des témoins missionnaires.
    On ne peut refuser la Lumière, la Paix et la Joie du salut à tous les prisonniers de doctrines qui proposent la soumission à la peur et à la mort, plutot que » la glorieuse liberté des enfants de DIEU ». Le dialogue ne peut exister sans l’écoute respectueuse de l’autre, puis l’annonce explicite du salut en CHRIST, le témoignage de l’amour de Charité . J’ai écouté ce qui te fait vivre, à mon tour, voici ce qui me fait vivre… La conversion ne dépend bien heureusement que de la réponse du Saint Esprit à ma prière fervente er assidue.  » CAR DIEU VEUT QUE TOUS LES HOMMES SOIENT SAUVES!  »
    Il est heureux d’aimer son pays, comme on aime sa famille, à tous les amoureux, l’Ecriture rappelle qu’on ne peut aimer DIEU sans commencer par aimer son prochain….Le salut de la FRANCE, fille ainée de l’EGLISE, ne peut passer que par la conversion des Chrétiens.

    • d’accord avec vous, mais prions le Saint Esprit de nous éclairer.A la bataille de Lépante les Arabes ont été repoussés de même avant…avec Charles Martel….c’est une
      culture très différente de la nôtre …Ils conservent les traditions pour le moment mais ceux qui vivent en Occident
      ont évolué et se servent du pays comme un dù…

  53. ankou

    Depuis plusieurs mois, si ce n’est pas années, des prêtres de la Seine Saint Denis font dire des prières « avec nos amis musulmans » ! Prières imprimés sur papiers vert bien sûr.
    Après ça, comment être surpris par les déclarations du clergé français ?!

  54. Sonia

    Il est urgent d’agir mais de la bonne façon comme fait le Père Zakaria Boutros. Lui il l’a l’affaire!

    L’objectif de Boutros n’est pas l’affrontement des civilisations, ou la promotion des intérêts israéliens, ou le dénigrement des musulmans. Son but est d’écarter les musulmans du légalisme de la charia, et les amener à la connaissance de la spiritualité chrétienne.

    De nombreux critiques occidentaux ne parviennent pas à comprendre que, pour désamorcer le radicalisme islamique, il faut offrir aux musulmans une vision théocentrique et spirituellement satisfaisante, et, non pas la laïcité, le féminisme, la démocratie, le capitalisme, matérialisme etc.

    Les vérités d’une religion ne peuvent être contestées et supplantées que par les vérités d’une autre religion. Ainsi le Père Zakaria Boutros combat le feu avec un contre-feu. »

    http://www.forumbismillah.com/41-discussions-generales/40739-qui-est-ce-zakaria-boutros.html

    http://www.fatherzakaria.net/
    Zakaria Boutros
    http://www.postedeveille.ca/

    Il est très connaisseur du Coran, Sunna, etc… Et lorsqu’il discute avec les oulémas musulmans, il l’est converti. Il est formidable!

  55. De ce qui précède je conclurai pour ma gouverne :
    pas d’irénisme, ce n’est pas de mise avec les mu-
    sulmans. Ce que Dieu nous demande , un petit rien
    très efficace , et Lui a promis via une « petite âme
    privilégiée » qu’IL fera le reste, c’est-à-dire touchera
    Lui-même leur coeur et les attirera dans Ses églises
    catholiques. Dire chaque jour le Chapelet pour la
    conversion des musulmans » (Qq. mn seulement sur
    un chapelet catholique, voir sur Google par Fabienne
    Guerrero). Commencer par lire , pour les sceptiques,
    le livre cité ds un commentaire plus haut et dicté à
    Monique-Marie à » (Son) peuple musulman »(commande
    http://www.asonimage.fr ou Chétiens Magazine)

    • 732 CM

      Essayer de convertir un musulman convaincu est quasiment impossible pour peu qu’il sache bien lire le coran. Nous sommes complètement désarmés et vulnérables au regard des versets du coran appelant au djihad : les chrétiens et les juifs sont les ennemis clairement désignés qui doivent être convertis ou bien éliminés par le fer et le feu. Aucun imam ne se permettra de contredire ou interpréter le coran. Une famille musulmane élevée dans la haine de nos valeurs judéo-chrétiennes de père en fils depuis des siècles, peut-elle entendre le message de bonté, de partage et de paix des évangiles ? Les musulmans sont complètement endoctrinés, obtus, enfermés dans leurs certitudes. Ca les rend étanches à toute ouverture d’esprit et inébranlables dans leur foi. Les jeunes éduqués des banlieues islamisées à 95% se radicalisent. A leurs yeux, nous sommes dépravés et dans le péché en permanence, des infidèles infâmes. Même des individus cultivés qui nous semblent plus proches de notre mode de vie, dans le fond ne font que des faux semblants. Tout musulman devenant brutalement mystique avec une lecture intégrale du coran devient vite un dangereux terroriste. Merah, tous les massacres de chrétiens dans le monde et l’attentat de Boston en sont encore la preuve. Le coran est un manuel de déclaration de guerre sainte, personne ne peut le nier ! Tout dialogue islamo-chrétien et œcuménique ne peut que nous être néfaste et se retourner à terme contre nous. Le mensonge d’un musulman est conseillé dans le coran pour arriver à ses fins.

  56. GERARD

    Qu’il me soit permis de rappeler aux acteurs chrétiens du SRI cette phrase de Jésus citée dans le livre « l’Evangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta.

    « C’est une bonne chose que la charité envers tous, même envers les peuples qui ne partagent pas notre foi, qui n’ont pas nos usages, qui nous ont nui au cours des siècles. Mais l’amour pour ces peuples , qui sont toujours notre prochain, ne doit jamais nous faire renier la Loi de Dieu et de laPatrie par le calcul de quelque profit soutiré ainsi aux voisins. Non. Les étrangers méprisent ceux qui sont serviles jusqu’à répudier les choses les plus saintes de la Patrie. Ce n’est pas en reniant son père et sa mère; Dieu et la Patrie, que l’on obtient le respect et la liberté. »

    • 732 CM

      S’il y a probablement quelques courageux musulmans convertis au christianime, ils doivent bien évidemment se cacher de leur communauté sous peine de se voir comdamnés à mort par leur religion de » paix et d’amour ». comme ils essaient de nous faire croire.

  57. jacky.a

    « …Si nous n’avons pas su faire des français de ces peuples, ils nous chasseront.

    Le seul moyen qu’ils deviennent français est qu’ils deviennent chrétiens… »

    Lettre du 29 juillet 1916 de Charles de Foucauld à René Bazin.

    • chris

      Il est temps que l’Eglise Catholique se montre un peu plus courageuse face à l’avancée de l’islamisme. Entretenir des relations diplomatiques d’accord mais pas se laisser manipuler sur le plan religieux.

  58. Sur mon blog
    http://torah-injil-jesus.blog.co.uk
    J’ai posté un tableau JESUS-MUHAMMAD ?

    Tableau à lire et à faire connaître au clergé
    qui a donné les premières salles aux musulmans pour la prière à Lucifer – Allâhu akbar signifiant le dieu le plus grand !
    par rapport à qui ? Comparatif!
    Allâh , le dieu le plus grand de la Ka’aba !

  59. Kleber

    je signe mais n’aurais en aucun cas parlé de « supplique ».Nous avons des exigences à faire valoir auprés des Evêques . Faute de l’avoir fait et de le faire, nenous étonnons pas!

  60. Sonia

    Il est impératif que les responsables Chrétiens qui entamment des dialogues avec l’Islam comprennent que c’est peine perdu.

    Cependant, nos frères musulmans ignorent complètement le message de notre Seigneur Jésus-Christ. Ignorent complètement la spiritualité Chrétienne et qu’il sont AVIDES de l’entendre et de la comprendre.
    Ainsi, notre travaille doit consister à propager courageusement ce message Messianique avec amour, comme nous l’avait demandé notre Seigneur Jésus-Christ en s’appuyant sur l’Esprit-Saint qui nous habite à la demande de notre Seigneur et Dieu Jésus-Christ.

    • 732 CM

      Il ne faut pas que les chrétiens considèrent l’islam comme une religion, mais comme un concept politique destiné à conquérir l’humanité pour l’asservir selon des rites sauvages et barbares d’un autre monde, hors de celui de la civilisation. Pour un musulman, le coran ne peut ni être interprêté ni discuté, encore moins mis en doute sous peine d’être comdamné à mort. Ceux qui prêchent au dialogue n’ont jamais lu le coran.

      • Dialogue d'evangelisation '' Islamo-chretien''

        Au fait l’objectif n’est le dialogue mais l’EVANGELISATION des musulmans, il en faudra du temps.
        Estimons le entre la creation jusqu’aujourd’hui…
        A bon evangelisateur salut!

    • Caroline COOK

      C’est le Seigneur qui convertit… Pas nous. Dire qu’un musulman ou même un athée farouche ne peut pas se convertir, c’est mettre en doute la puissance de la Grâce du Saint Esprit…

      Or les conversions de musulmans il y en a, c’est une réalité y compris en Syrie et en Egypte.

      Et ce sont des témoignages bouleversants quand on peut y avoir accès.

      Je sais qu’en France c’est un peu chaud de dire cela mais des conversions de juifs il y en aussi et des plus surprenantes (rabbin ultra orthodoxe par exemple) et bien, ils sont persécutés par leur famille exactement comme les convertis issus de l’Islam…

      C’est le Seigneur qui convertit.

  61. Une partie de ma famille est copte catholique. Elle réside entre le Caire et Beyrouth, je vous laisse deviner pourquoi il faut faire cela. Ils restent enracinés sur place dans leur foi. Ils vivent tous les jours avec les musulmans, parlent arabe depuis leur naissance et sont allés (les plus vieux) dans les mêmes écoles catholiques comme saint Joseph à Beyrouh ou Saint Marc à Alexandrie. Ils subissent des épreuves continuelles depuis plus de 30 ans. Une grande partie a dû s’exiler en France , au Canada, aux USA ou en Australie. Ceux qui sont restés sur place, très actifs dans la vie économique, sont néanmoins visés perpétuellement ( usine incendiée trois fois en 15 ans!). Ils ne font que du bien et maintiennent en prenant tous les risques la foi du Christ dans le pays où Il a vécu. Voilà pourquoi je signe cette supplique.

    • chris

      tout à fait d’accord avec vous sur cette « terre d’islam », c’est une religion donc elle est « sans terre » (ce qui impliquerait une race à la limite), mais il s’agit de religion encore une fois; l’Eglise nous dit de ne pas faire de prosélytisme… mais pourquoi? avons nous peur de les forcer à devenir chrétien alors que nos enfants se détournent de notre religion, pourquoi? se pose t on les bonnes questions dans notre monde d’aujourd’hui….

  62. MIGOU BOCHON

    S’il est vrai que l’Islam a des valeurs qu’on ne peut nier, il est aussi vrai qu’il existe des Islamistes qui pourrissent la vie de l’humanité. A côté de cela, l’Eglise en France dort, jouant à la politique du singe sourd, muet et aveugle. La France dort et les Islamistes veillent en elle. Dans 40 Ans, L’Eglise en France sera accusée par la nouvelle génération de chrétiens.
    Pensez-y!
    KM

  63. Jeanne SAINT-CYR

    Je prie chaque jour pour la conversion des musulmans au christianisme. J’invite tous les catholiques et autres chrétiens à faire de même.

  64. ShalomAleykoum

    Bonjour à tous. Je constate que nous sommes bien ignorants de la foi qui anime chacun d’entre nous… Quelle ignorance de dire que les musulmans haïssent les chrétiens et les juifs ne serait-ce que sur ce seul prétexte! Quelle ignorance de penser que l’Islam ne prône pas la tolérance, la paix, l’amour, la justice… suffirait-il de dire  » (…) Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. » pour que le monde soit plus tolérant, plus juste, plus paisible? Non, évidemment! La nature humaine est ainsi faite qu’il faut des règles. L’Islam est la religion du juste milieu pour qui sait la pratiquer mais aussi pour celui qui n’a pas de préjugés. D’aucuns diront que ces paroles sont vaines et sans fondements, je les invite à lire les Textes le coeur ouvert et humble. Nous sommes tous à la recherche de la Vérité où qu’elle soit, le coeur et la raison nous permettent de la découvrir. Une prière pour nos sœurs et nos frères dans l’humanité qui souffrent de l’injustice des Hommes.

  65. rowl

    Je suis très étonnée que les bénévoles dans les associations catholiques font des soutiens scolaires aux enfants des familles musulmanes fraichement arrivées en France (Paris) qui se limitent à l’apprentissage du français. Des nombreux enfants des familles catholiques sont privés de la possibilité de soutien scolaire faute de place.
    On m’a expliqué que c’était à cause du financement partiel par le service public.
    Et souvent ce sont les mêmes familles musulmanes qui demandent d’enlever l’arbre de Noel de l’école, qui arrachent la nourriture à nos enfants pendant le mois de ramadan et qui font un travail en silence pour convertir nos enfants (l’exemple de la « Veuve blanche’ en Angleterre convertie à l’islam à 15 ans par une famille des voisins pakistanais).

  66. Les chrétiens ignares de leur religion chrétienne et du Coran feraient bien de lire et d’étudier le tableau sur le blog
    http://torah-injil-jesus.blog.co.uk

    Le lien est dans le panneau de présentation !

    Si vous avez des connaissances en théologie ou coran, vous êtes refoulé d’office !!! Place aux cancres et aux femmes qui aiment  » se faire admirer  »
    Saint Paul a dit « taceat mulier « 

  67. J’ai appris récemment deux faits qui peuvent rejoindre votre débat sur la conversion finalement. Tout d’abord celle au catholicisme de la sœur de « Bhl » qu’on ne présente plus, et puis la démission d’un conseil régional FN, pour protester contre l’islamophobie; un certain Durbec, musulman… Tout semblerait plus facile d’un côté que de l’autre, pour les deux (seules) religion du livre ? En fait ce serait oublier que les premiers se sentent presque chez eux -pour ne pas évoquer à nouveau « le frère » Mrg Lustiger- tandis que les seconds pas encore… Mais le nouveau Pape s’y emploie me semble-t-il de façon très décomplexé .
    Je m’excuserais presque pour mon fonctionnalisme, mais c’est là le seul parallélisme qui tienne; je veux dire que les européens ne sont absolument pas -par essence- « judéo »-chrétiens. Ils sont « Indo-européens », chrétiens en grande partie, et ont eu à s’allier peu à peu avec le juifs au fur et à mesure de leur expansion universelle (j’ajoute qu’il est faux de dire qu’il y a ces religions partout, regardons bien les cartes géographiques et les zones d’influences; mais je ne veux pas aller trop loin). Ainsi comment ignorer que pour les américains dont le christianisme est extrêmement « dilué », l’état d’Israël -sous tous les rappels bibliques que l’on voudra- joue le même rôle que l’état franc de Jérusalem des Croisades. Chose qui n’empêcha pas jadis, dans la tentative d’annexion des Philippines de jouer l’islam contre le catholicisme hispanique; contre les formes d’évangélisation vraiment non laïque et pour le moins efficace -tout ce qui nous a manqué en Algérie- des Jésuites par exemple (plus récemment on a vécu cela avec la Bosnie, et si un frein n’avait pas été donné, avec la Macédoine etc…) On doit d’ailleurs à cette politique dite anglo-saxonne plus ou moins justement, la formidable expansion de l’Islam en un siècle à peine dans toute l’Indonésie où il était inconnu au début de la venue des portugais et hollandais, ou le maintien de la Turquie sur les deux rives après 1914. C’est dire, sous cet angle de vue, que l’Europe (ne parlons même pas de la France) soit chrétienne ou pas, ça n’a pas grande importance pourvu que ça serve à faire tomber la Russie, à s’approcher davantage de la Chine, etc… comme si l’une des deux tendances de la « religion du livre » était par avance sûre de toujours pouvoir contrôler l’autre pour son bonheur.

  68. geojut

    Le Vatican après avoir discuté durant 15 ans avec les musulmans Il se sont aperçue qu’il n’avais aucun pouvoir
    de changer rien, il n’on pas de dirigeant hiérarchique
    et en disant que le Coran étant écrit par Dieu il on
    aucun pouvoir de changer quelque chose de peur d’avoir
    une fatwa contre eu de d’autre Imams.
    vous discuter avec des gens qui ont peur et qui répande la peur a vous de juger ou constater

  69. ortolan

    Il est effectivement temps d agir bien que pensant qu il est déjà trop tard.Même dans une école religieuse deux élèves ont été punis a la suite d une décision de leurs parents de ne pas apprendre une donnée du coran (diocèse de Verdun…
    chercher la faille)
    Combien inquiet je suis pour mes 14 petits-enfants!

  70. Jean-Pierre Delmau

    Suggestion : ajouter à la liste des personnes compétentes les musulmans honnêtes même non convertis, et les religieux ayant longuement assure un apostolat en milieu musulman, en particulier en Afrique du Nord, car tous connaissent le Coran dans le texte, et sont arabisants. En ce qui concerne la langue, ne jamais oublier le piège de l’usage du français : l’interlocuteur vous comprend, mais vous ne comprenez que ce qu’il veut bien vous dire ! Si vous parlez arabe, la dissimulation ne marche plus.

  71. Jean Dupont

    Le sacrifice d’Abraham, qui reste pour les Chrétiens le modèle de l’acte de foi (cf. Saint Paul, dans l’épître aux Romains, chapitre 4) prouve que Dieu peut commander l’homicide et même d’infanticide. Tout le mérite de l’obéissace d’Abraham est d’avoir cru obéir à Dieu, ce qui lui aurait été impossible s’il avait jugé Dieu incapable de commander à un père l’assasinat de son unique enfant.
    Evangéliser les Musulmans, oui, c’est bien puisque le Christ a ordonné aux Apôtres d’évangéliser le monde entier. Jusque là, nous sommes sur un terrain ferme. L’affaire se complique lorsqu’il s’agit de discerner l’essence de cet évangile à transmettre. Si l’Evangile, comme nous venons de le voir, n’est pas essentiellement opposé au meurtre d’un être humain innocent, il paraît difficile d’évangéliser pour des raisons morales. Et s’il ne s’agit pas de moraliser les non-chrétiens en faisant d’eux des Chrétiens, de quoi s’agit-il donc ? Est-ce que l’on doit évangéliser pour annoncer la venue imminente du Royaume de Dieu ? Ou pour que les hommes invoquent Dieu en l’appelant Jésus au lieu de l’appeler Yahweh ou Allah ? Ou pour que les hommes « suivent » un Christ que l’on ne peut pas voir ? Ou pour qu’ils mangent Dieu à la messe ?…
    Que ceux qui s’indignent de la paresse apostolique de nos évêques s’efforcent de leur fournir de bonnes et solides raisons de changer d’attitude. Ils sont mous parce qu’ils sont perplexes. Ils sont perplexes parce qu’ils ne voient pas où est la vérité. Ceux qui le savent, qu’ils aient la charité de le leur dire.

  72. van GAVER

    Combien de signatures avez-vous recueilli à ce jour ?

    Merci a vous pour vos démarches , et qu ‘ enfin on rentre dans de vrais négociations ou nous ne serons plus les  » dindons  » de la farce !

  73. Paul

    .
    POUVONS-NOUS HONORER CETTE RÉLIGION PAÏENNE?
    QUELQUES RADICALES DIFFÉRENCES ENTRE LE CHRISTIANISME ET LES MUSULMANS
    1 – Dieu a dit que l’endroit où il a choisi de mettre son nom est le Temple que le roi Salomon a construit sur ​​le mont Moriah ( le Mont du Temple ) à Jérusalem ( 1 Rois 09:03 ), et Mohammed a dit que l’endroit que Dieu a choisi de mettre son nom est la Kaaba à La Mecque, en Arabie Saoudite ( Coran 2:125 et 5:97 ) .
    2 – Dieu a commandé que nous sanctifions le SEPTIÈME JOUR de la semaine, qui est le jour du sabbat (le samedi) ( Exode 20:8-11 ) , et Muhammad a ordonné que sanctifier le sixième jour de la semaine, ce qui est le VENDREDI ( Coran , 62:9 ) .
    3 – LES PLAIES D’ÉGYPTE:
    La Bible en grand détail les fléaux que Dieu a envoyé sur l’Egypte. Cela peut être trouvé dans l’Exode, chapitres 7-11 .10 eT incluant la Mort du premier-né . 11:1-10
    Dans le Coran , nous lisons que l’un des fléaux était une inondation:
    Nous avions déjà puni les gens de Pharaon avec les ans ( de sécheresse ) et une diminution de fruits à servir de méditation. Nous les avons ensuite envoyé le déluge et les sauterelles, les poux, les grenouilles et le sang comme des signes évidents, mais ils étaient arrogants, parce qu’ils étaient des pécheurs . (Sourate 7:130 / 133 )
    4 – Le Coran dit que Jésus N’A PAS ÉTÉ CRUCIFIÉ et n’est pas mort , que la crucifixion de Jésus-Christ était une simulation .
     » Et dire, tué le Messie, Jésus, fils de Marie, le Messager de Dieu, bien que pas vraiment sûr qu’ils l’ont tué pas ni crucifié, mais il est apparu de façon à eux. Et ceux qui sont en désaccord à ce sujet sont dans le doute, parce qu’ils n’ont pas les connaissances, en faisant abstraction de la simple conjecture ; Cependant, le fait est qu’ils n’ont pas tué  » Coran , sourate 4 , 157-158 .
    Selon la tradition musulmane, Allah a fait Judas ressemble Jésus, alors, de cette façon, Judas a été crucifié à la place de Jésus pour tromper les gents …
    Mais il est écrit :
     » Et ils Le crucifièrent , et se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort pour savoir ce que chacun doit prendre. Et c’était la troisième heure quand ils Le crucifièrent .  » Mark 15:24-25
    … J’étais mort , et voici, je suis vivant aux siècles des siècles , et avoir les clefs de l’enfer et de la mort » Apocalypse 1 : 18.
    Les musulmans accusent les les chrétiens d’être aussi des polytheïstes à cause de la Sainte Trininité qu’ils ne l’acceptent pas;
    5 – L’ISLAM, COMME TOUTES LES RÉLIGIONS PAïENNES, PROMET LE SEXE APRÈS LA MORT À SES FIDELES .
     » Mais les justes seront dans un endroit sûr, au milieu de jardins et de fontaines, de taffetas et de brocart doivent porter, avant inclinables en avant, il y aura ! Et se marier avec houris ( belles femmes) magnifiques yeux  » Coran, sourate 44 et , 51,52,53,54
    LES SAINTES L’ECRITURES, contrairement à:
     » Quand ils se lèveront d’entre les morts, ni se marier, ni on n’est donné en mariage. Plutôt , ils sont comme des anges dans le ciel  » Marc 12:25
    6 – La Bible déclare définitivement que le temps des prophètes juste après Jean Baptiste le précurseur du Messie ou Christ était dans le monde, après lui, ceux qui se déclarent comme tel est un faux prophète , notant que la religion de Mahomet est apparu plusieurs siècles plus tard, en 622 JC, provenant de Allah qui était le dieu-chef des autres 360 dieux païens de la Kaaba et ils divergent d’ailleurs les uns des autres à cause de la réligion, se tuent en ayant des millions de morts entre eux, que la guerre éternelle entre chiites et sunnites.
    Mt 11,13 : Car tous les prophètes et la Loi ont prophétisé jusqu’à Jean.

    • van GAVER

       » Chrétiens de France réveillez-vous ! , nous ne devons plus tout accepter , tout entendre (et surtout n ‘ importe quoi ) , de la part de  » pseudo-intélectuels » qui ont intimidés beaucoup d ‘ entre nous avec des propos « pseudo-scientifique », et qui nous font « la leçon » alors qu ‘ ils n ‘ ont jamais mis les pieds dans une église ou alors une seule fois dans leur vie et du coup n ‘ ont rien pu comprendre ! Plongeons dans l ‘ Evangile et nous aurons les « clefs » qui nous aiderons à lutter , convaincre ,et gagner à nous les « brebis égarées ». Mai aussi pour cela il faut etre unis et ne plus se chamailler sur des points de détails . N ‘ OUBLIONS pas : Dieu est avec nous si nous lui demandons !

  74. Excellence Monsieur Le Cardinal Vingt Trois,
    Vous ne cessez de nous parler du dialogue Inter-Religieux de L’Islam avec les Chrétiens. Lorsque l’on connaît l’erreur fondamentale et du langage du Pape Francois, qui selon lui et sa théorie les musulmans sont nos frères dans la Foi. Il y a lieu de frémir. Pour tout musulman, dès l’instant que vous ne croyez pas en l’Islam, vous êtes à abattre. L’Ancien dirigeant Lybien l’a dit : Plus de 50 millions de musulmans, sans armes et sans lutte, ils auront conquit l’Europe et imposeront le Coran et l’Islam. Cessez de tergiverser, d’une part l’église moderne depuis la proclamation de Vatican II, n’est plus catholique dans sont essence fondamentale. C’est l’église de la Cité des hommes. Ce qui vous arrive est tout à fait normal, c’est le juste retour du bâton, que Dieu vous impose. Vous n’êtes plus digne des enfants de Dieu. Vous vous dites Le Cardinal Président de l’Assemblér des évêques de France. Pour nous vous êtes plus qu’un PDG d’entreprise et surtout rien d’autre.Cessez de jouer et de faire cette lamentable parodie en jouant à l’église, tout en trompant les fidèles, par vos homélies éloquentes. Vous trompez tout ces gens.Les Musulmans vont faire leur pacification sur la France, ils vont vous Islamisez au Coran
    Abbé Guy-François Courtemanche, Prêtre Traditionnel de l’église Catholique, Communauté des Chanoines Régulier de Saint-Augustin à ASHFORD KENT ENGLAND

  75. Martelentete

    « Abbé Guy-François Courtemanche », comme je suis entièrement en accord avec vous. On ne peut pas pactiser avec le diable…
    Je ne sais pas si l’Église ne cherche pas à calmer les musulmans en essayant un dialogue avec leurs imams. Est ce une stratégie pour éviter les massacres de chrétiens par les musulmans ? Si c’est le cas, c’est bien peine perdue, en effet. Les musulmans/islamistes (il n’y a pas de différence) sont des barbares. A lire le coran on est horrifié par tant de haine de ceux qui n’ont pas la même pensée qu’eux.

  76. Jean-Pierre Delmau

    L’ouvrage du Père Edouard-Marie Gallez (Le malentendu Islamo-chrétien) expose très complètement le problème. Il semble que les contacts du SRI avec « L’Islam de France », en fait UOIF, soient davantage destinés à entretenir de bonnes relations entre individus des deux côtés, qu’à aborder les problèmes de fond, et notamment théologiques. Très brillamment, le Père Gallez expose les toutes dernières découvertes archéologiques qui permettent de redresser de fausses informations sur Mahomet et l’origine de l’Islam. Il pointe la faute de l’Eglise d’Occident d’ignorer sa sœur d’Orient dont l’expérience vécue depuis 14 siècles est irremplaçable, et lui aurait évité de lourdes erreurs d’approche. Enfin, il fait ressortir que toute la Foi se ramène à la conception des fins dernières, sur lesquelles la divergence est évidente et irréductible, mais qui ne font l’objet d’aucun débat !

  77. DJ

    L’islam, religion d’amour de paix et de tolérance.
    Il suffit de lire:
    coran:
    1:6 – Conduit nous sur le droit chemin

    1:7 – Le chemin de ceux que tu as comblé de tes bienfaits (1),
    et non pas de ceux qui ont suscité ta colère (2), ni le chemin
    des égarés.(3) (1) les muslumans, (2) les juifs, (3) les chrétiens

    2:120 – Mais les juifs et les chrétiens ne t’approuveront que
    lorsque tu auras embrassé leur religion. Dis au contraire
    que la direction d’allah est la bonne direction. Ne te
    soumets pas à leurs passions après ce que tu as reçu comme
    révélation, sinon tu n’auras en allah ni protecteur ni défenseur.

    2:221 – N’épousez les femmes polythéistes que si elles
    décident de croire. Une esclave croyante vaut mieux que la
    polythéiste, quand bien même elle vous plait. De même,
    ne mariez pas vos filles à des incroyants tant qu’ils n’ont
    pas cru, car l’esclave croyant est meilleur que le polythéiste,
    même si ce dernier vous séduit. Ceux là appellent à l’enfer
    tandis que dieu vous invite sur le bon chemin…….. »

    3:110 – Vous formez la meilleur communauté qu’on ait fait
    surgir auprès des hommes, vous appelez au bien et vous
    refusez le mal. Vous croyez en dieu. Si les gens du livre
    voulaient croire, cela serait mieux pour eux. Certains sont
    croyants, mais la plupart sont des pervers.

    5:17 – Ceux qui disent: dieu est jésus, fils de Marie, commettent
    un péché…..

    5:51 – Ô vous qui croyez, ne prenez pas les juifs et les chrétiens
    comme alliés, ils sont alliés les uns pour les autres.
    Celui qui, des vôtres, en fera des alliés sera des leurs. Allah
    ne guide pas un peuple d’injustes.

    5:57 – Ô vous qui croyez, ne prenez pas comme associés ceux
    qui, parmi les peuples ayant reçu le livre avant vous et parmi
    les incrédules, tournent en dérision votre religion et en font
    un motif de distraction. Craignez allah si vous êtes croyants.

    5:72 – De fait, ceux qui ont dit que dieu était le messie, fils de
    Marie, ont commis un péché. Le messie a dit: Ô fils d’Israël,
    adorez dieu, mon seigneur est le vôtre, car celui qui lui donne
    des associés, dieu lui interdira l’accès au paradis et le destinera
    à l’enfer. Il n’y aura aucun soutien pour les injustes.

    5:73 – Sont considérés comme incrédules ceux qui disent ceci:
    dieu est la troisième partie d’une trinité, car il n’est d’autre
    dieu que le dieu unique. S’ils ne cessent de telles affirmations,
    ceux qui auront été incrédules subiront un cruel châtiment.

    5:77 – Dis: Ô vous les détenteurs du livre, ne surenchérissez
    point sur votre religion et ne l’associez à rien d’autre que
    la vérité. Ne suivez point l’orientation d’un peuple précédent
    qui s’est égaré et qui a entraîné à sa suite beaucoup de gens,
    lesquels ont perdu le droit chemin.

    8:55 – La pire engeance aux yeux d’allah est composée des
    incroyants qui s’obstinent à ne pas croire.

    9:17 – Il n’est pas donné aux polythéistes de fréquenter les
    mosquées d’allah, dès lors qu’ils témoignent contre eux-mêmes
    de leur incroyance. Ceux là verront leurs œuvres s’annuler et
    demeureront dans le feu immuablement.

    9:28 – Ô vous qui croyez, les polythéistes ne sont qu’impureté.
    Qu’ils ne s’approchent pas de la mosquée sacrée….. »

    17:39 – Voilà un échantillon de la sagesse que ton seigneur t’a
    révélée. N’associe aucun autre dieu à allah, tu seras jeté en
    enfer, pitoyable et banni.

    32:18 – Le bon croyant peut-il être mis sur le même pieds que
    le pervers ? Cela ne se peut.

    48:6 – Les mécréants et les mécréantes seront punis, ainsi que
    ceux qui, hommes ou femmes, ont associé un autre dieu à dieu
    et tous ceux qui ont spéculé négativement sur l’existence d’allah.
    Autour d’eux, que du malheur, car allah sera fâché contre eux.
    Il les maudira et leur préparera l’enfer comme triste fin.

    52:43 – A moins qu’ils n’aient un autre dieu qu’allah, mais
    la grandeur d’allah dépasse largement ce à quoi ils l’associent.

    60:4 – Vous avez eu en abraham et ceux qui l’entouraient un
    bel exemple. Lorsqu’ils disent à leur peuple: nous sommes
    innocents de ce que vous êtes et de ce que vous adorez en
    dehors de dieu. Nous vous renions. Que la haine et l’inimitié
    scellent à jamais nos rapports jusqu’au jour où vous
    croirez en dieu seul………….. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>