5 comments

    • Alex

      On m’a toujours appris que le Christ est la Vigne et ses biens-aimés , les sarments.

      Parfois je lève les yeux aux Ciel vers le Père, Vigneron Professionnel , interrogatif.

      Est-ce les blocages des Terriens mitrés français et copains qui participent à ce KO, ou alors est-ce le Père qui n’appelle plus au service pour le moment dans ce pays tout en émondant, voire EJECTANT les sarments avec son « sécateur spécial », possible…

      Que ce pays retrouve la foi d’abord, vous exaucerez éventuellement ensuite pour de bons pasteurs ?

      J’ai souvent entendu que Dieu ne pense, ne réfléchit et n’agit pas à la façon des humains.
      Cependant la logique de l’amour-vérité-Intelligence venant de Lui et sa discipline humaine (amour largement refoulé-nié-méprisé hautainement chez ce peuple arrogant) n’est elle point partageable entre nos deux natures, et la loi d’amour évangélique du Christ plus Ses autres commandements et enseignements à Lui ?

      J’ éprouve aussi une tristesse pour les catholiques pratiquants qui n’incarne peut-être plus vraiment cette loi d’amour circulante et vitale, dans nos assemblées et célébrations complètement plate et mentales, sans ardeur, sans coeur, sans dignité transcendante retrouvée, sans intelligence, sans foi vraie, sans conscience, sans vigilance, sans duplicité mondaine, sans hypocrisie, sans droiture, sans sens des responsabilités, sans le courage de la vérité, sans propagation hardie de la foi et de l’amour intégral, sans espérance sensée ?

      L’effondrement de la foi (exception du Renouveau soi-disant charismatique anecdotique, insignifiant mais très médiatisé, avec une promotion intense limitée) et des vocations datant du concile vatican2 qui a été trop brutal, bordélique et ravageur semble plus grave que la simple indifférence même apostate chez le citoyen lambda largement ignorant…
      Et m^me les pratiquants gonflés de certitudes sur leur compte peuvent ignorer la gravité des choses, ignorer la conscience et avis divins ainsi que les décisions divines.

      Dieu est-il obligé d’accepter tous les égarements obstinés, tous les mensonges persistants, toutes les trahisons et désobéissance ??
      la miséricorde divine n’est-elle point suspendue, temporisée avant de rejaillir sur nous ?
      les sacrements sont-ils automatiques ou  » modérés » donc parfois invalides selon les lieux et cas ??

      Car dans ce cas, il y a un soucis de repentir général qui me semble faire vraiment défaut sur plusieurs points d’église et sociétal.

  1. mangouste

    @Alain
     »On juge l’arbre à ses fruits », certes, mais l’on confond souvent la quantité et la qualité. Vous pouvez avoir un arbre produisant un nombre impressionnant de fruits et , à la longue, vous vous apercevez que les fruits étaient mauvais, voire pourris!
    Ceci dit, ne connaissant pas le diocèse de Marseille, je me garderai de faire des commentaires dans un sens ou un autre. Il me semble que c’est le diocèse où se trouve le Père Zanotti, il fait un excellent travail mais pour autant, y-a-t-il des vocations? La crise touche tout le monde…

  2. Curieux! J’ai cherché en vain le nombre de prêtres actuellement dans l’archidiocèse.
    Je souhaitais voir quelle armée de prêtres allait recevoir le renfort de ce nouvel ordiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *