b

« A nos frères musulmans »

Download PDF

Message de mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans :

« À nos frères musulmans…

Après la tuerie de Paris, je suis profondément choqué et triste. Je pense d’abord aux personnes décédées, à leurs familles aujourd’hui dans la douleur.

Rien ne peut justifier une telle violence ! Comme croyants, nous nous insurgeons contre le fait que des gens tuent au nom de Dieu ! C’est inacceptable, contraire à la religion, qui a vocation à relier les hommes entre eux et avec Dieu.

Je pense à tous les musulmans de France, catastrophés par cette tuerie, qui ne se reconnaissent pas dans cette violence contraire à l’Islam.

Ensemble, il faut œuvrer inlassablement pour la rencontre et la connaissance des autres, ceux qui sont différents de nous.

Nous devons aussi lutter pour la justice, la paix dans le monde et dans notre société, en veillant à l’éducation des jeunes, au respect, à la connaissance de l’autre quel qu’il soit.

Ce qui s’est passé est un tragique échec de notre volonté de vivre ensemble. Mais je crois que l’Amour est plus fort que la haine.

Comme le dit la prière de Saint François d’Assise :

« Là où il y a la haine que je mette l’amour »

C’est tout un programme, mais que les hommes de bonne volonté continueront inlassablement de mettre en œuvre !

Avec mes sentiments bien cordiaux ! »

49 comments

  1. « « À nos frères musulmans… »
    Une autruche ne s’enfonce pas la tête à ce point.

    Si je posait la question-ci à mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans: Qui est celui qui a inspiré le coran ? Que me répondrait-il si il les appelle ses frères…

    Considérons ceci: (Hébreux 2:17-3:1) 17 En conséquence, il a dû devenir, à tous égards, semblable à ses “ frères ”, pour qu’il puisse devenir un grand prêtre miséricordieux et fidèle dans les choses qui concernent Dieu, afin d’offrir un sacrifice propitiatoire pour les péchés du peuple. 18 Car du fait qu’il a souffert lui-même quand il a été mis à l’épreuve, il peut venir au secours de ceux qui sont mis à l’épreuve. 3 En conséquence, frères saints, participants de l’appel céleste, considérez l’apôtre et le grand prêtre que nous confessons — Jésus.

    — Qui sont les frères du Christ ? Les musulmans ?

  2. Sami

    S’ils ne se reconnaissent pas dans les actes en question, ils ne le crient pas sur les toits .
    Ce sont les chrétiens qui le disent à leur place.
    N’y a-t-il pas là un phénomène qui incite à réfléchir ?
    Car l’inertie des musulmans pacifique contre la guerre haineuse à laquelle se livrent les musulmans djihâdistes n’est pas logique. Leur silence est un consentement. Et les chrétiens qui disent à la place des musulmans les paroles que tout le monde attend, sont manipulés.

    • BONARD

      Que tous les musulmans intégrés à la communauté française, ELUS dans les conseils municipaux, nous disent quelles seront leurs réactions, si une invasion « ARABE » en Europe (Conflit armé) ? comme NOSTRADAMUS l’ a annoncé, il y a des centaines d’ années, et traduit par Jean Charles de FONTBRUNE ,seront-ils nos ALLIES contre les envahisseurs ? ou se rangeront-ils de leurs côtés ? pour mieux nous exterminer ?
      Bon nombre d’ entre eux reconnaissent que leur prophète MOHAMED a été SALI, et que ce qui est arrivé à Charlie Heb et ses amis, était inévitable…Pour eux, la justice divine est passée…. et sont persuadés que ce n’ est que le commencement de la fin.

      Les responsables de cette triste affaire ???? nos gouvernements qui ont permis une IMMIGRATION INTENSE….depuis une trentaine d’ années…ce n’ est pas les VISAS SCHENGEN qui stoppera l’ immigration…mais une recherche sur les véritables intentions des candidats à venir en Europe….accepter le travail disponible…même trieur (e) en déchetterie…ou NON ?

  3. Philomène

    « Tous les hommes sont frères », sauf que certains acceptent Jésus-Christ tandis que d’autres le rejettent et préfèrent Satan. Pour moi, le Coran vient plutôt de Satan que de Dieu; « Allah » est le dieu des musulmans, pas de tous les hommes, même s’il y a des musulmans pacifiques.

    • Onclin

      Selon moi la notion de frère dans l’Évangile est un peu et même totalement différente, si nous sommes des frères dans notre humanité de » chair », car semblable en tout, structurellement, et autres ;cela se limite à cela, donc semblable en tout structurellement jusqu’à notre mort. Là s’arrête cette confrérie de « chair ».

      Le frère développé dans l’Évangile lui a ses exigences propres, car on ne devient frère du Christ que part « adoption » par le « Christ » lui-même et par personne d’autre. C’est par cette « adoption » que nous serons « justifier ». C’est « grâce » et par cette « adoption » que nous avons le droit ou « l’honneur » d’appeler Dieu « Père ». Donc personne au monde même le Catholique ne sait par défaut s’il est ou non « adopté ». Le Catholique ici bas ne peut que demeurer dans « l’espérance » d’être « adopté » et donc « justifier » par le Christ. Le Christ nous a montré « LE CHEMIN » pour espérer être « adopté ». Comment :
      1— en faisant partie de son corps qui est « l’Église Catholique » comme le Christ n’a qu’un corps, il n’a aussi institué qu’une Église, la « Catholique » qui est le seul reflet de son corps à l’exclusion de toutes autres (comme nous, nous n’avons qu’un corps).
      2— Il faut que nous soyons « circoncis » « par » Jésus Christ lui même, c’est pour le Catholique « le baptême » en Jésus Christ. Ici la grande nouveauté c’est que l’homme de même que la femme peuvent être circoncis. C’est la circoncision du coeur dans l’Esprit. Preuve de l’égalité totale entre homme et femme dans le Christ.
      3— Appliquer les commandements du Christ et rien que les siens, car ils sont le reflet de la volonté de Dieu, son Père !
      4— Respecter la doctrine Catholique à l’exclusion de toutes autres. Car elle est fondée sur le Christ et a donc une origine surnaturelle, c’est elle qui fonde ainsi la loi naturelle. Cette loi naturelle n’est donc pas les lois positives issues de la folie de ce qu’on appelle les « droits de l’homme » qui sont les « droits de l’homme sans Dieu » et donc sans le Christ. Ex les lois sur « l’avortement », « la mariage gay », « euthanasie », « eugénisme déguisé », « suicide assisté » etc.
      L’espoir de la justification n’est et ne subsiste que dans et par l’Église Catholique, seul et unique corps du Christ.

      • Hubert.Amugu

        @ ONCLIN @ Philomène

        C’est indiscutablement Vrai! ce vous racontez! c’est excellent ce que vous dites*Puisque Jésus Christ
        dit: Celui qui croit en Lui,est sauvé!et celui qui ne croit pas en Lui est damné* Jésus Christ* Est Le Vrai
        DIEU un Point un trait* Que le seigneur Soit avec vous*

  4. Marguerite

    « … cette violence contraire à l’Islam … » : ai-je bien lu ? Ce Monseigneur ne connaît pas le Coran car les musulmans ont le devoir de tuer pour leur dieu, Allah. Qui n’est pas notre Dieu d’amour et de miséricorde.
    Je suis atterrée en constatant que nombre d’évêques et d’archevêques laissent entendre, s’ils ne le disent pas clairement, que nous avons, nous chrétiens et les musulmans, le même Dieu ! C’est faux ! archi-faux !
    Les musulmans sont des païens et trouvent normal que ceux qui critiquent ou tournent en dérision Allah et Mahomet soient punis ! Il ne faut pas croire que la majorité silencieuse des musulmans désapprouve ces attentats. Ils le feraient, ils seraient punis à leur tour ! Et si leurs imams leur demandaient de partir en guerre concrètement contre les infidèles, ils le feraient car ils n’auraient pas le choix ! Donc, que l’on ne nous bassine pas avec les musulmans « modérés » cela n’existe que dans la pauvre imagination de nos gouvernants mous, aveugles et inconscients qui s’imaginent que satisfaire tous les souhaits des musulmans amène la paix sociale … S’ils sont peu nombreux, ils s’intègrent mais là, ils sont trop nombreux et le seront toujours plus …
    Plus d’angélisme !

    • Onclin

      « C’est faux ! archi-faux ! » 100 % d’accord ! Mais là vous heurtez en frontale Vatican II, qui prétend le contraire, sous forme d’une expression type « Iceberg », la plus grosse erreur restant sous le niveau de l’eau donc invisible aux yeux.

  5. Alix

    « Rien ne peut justifier une telle violence !  »

    Mais si! Pour n’importe quel musulman, ces meurtres sont justifiés par le coran. Défendre l’honneur de leur prophète bien-aimé est un devoir sacré. Et ils ne comprennent pas que nous n’en fassions pas autant quand c’est l’honneur de Notre Seigneur qui est bafoué, sur des caricatures ou dans des pièces de théâtre par exemple. Ils nous méprisent de ce qu’ils considèrent comme de la lâcheté.

    « Comme croyants, nous nous insurgeons contre le fait que des gens tuent au nom de Dieu ! C’est inacceptable, contraire à la religion, qui a vocation à relier les hommes entre eux et avec Dieu. »

    Comme croyant chrétien, sans doute. Contraire à la religion chrétienne, oui, bien sûr. Mais Monseigneur serait bien inspiré de ne pas tout ramener au christianisme et de considérer que l’aune à laquelle il mesure les faits n’est pas la même pour tous. Tant que l’islam sera vu comme une religion équivalente au christianisme et non comme un système totalitaire destiné à conquérir le monde, on n’est pas sorti de l’auberge.

    La candeur de cet évêque, et d’une très grande partie de notre Eglise, est criminelle. Lui est-il déjà arrivé d’avoir un dialogue réel avec des musulmans?

  6. Nostradmus

    à la lecture de cette lettre j’ai ressenti plutôt un malaise, plutôt de la nausée. Ce consensualisme extrême me choque.
    Monseigneur, pas une fois vous ne parlez du Christ. Vous ne dites dites pas « je vous donne un commandement nouveau, comme je vous ai aimé, aimez vous les uns les autres ».
    Si vous voulez convertir un mahométan à ce commandement, il faut chercher où se trouve dans le saint coran et les hadith où se trouve le début de son application. Il faut faire de la théologie comparée.
    Si votre discours consensualiste vise à vous faire accepter par une république toutes griffes dehors contre la papauté et le catholicisme, je doute que de ne pas affirmer clairement ses croyances soit la bonne méthode.
    Bref, pour moi, je dirais que vous avez tout faux, ou presque.

  7. Maurice

    Pauvre homme, comment en est-il arrivé là ?

    Le plus important, c’est qu’étant un évêque, il est écouté par des catholiques qui croient ses paroles.

  8. « Une religion » a pour but de relier les hommes à Dieu ….
    Mettre à plat « les religions » c’est abandonner le Christ, la Révélation est terminée avec la Résurrection.
    Le respect des autres religions doit être une obligation pour tout être doué de raison,
    Mais, Qui est le Chemin, la Vérité , la Vie pour un chrétien, sinon Notre Seigneur ?

    • BONARD

      NOSTRADAMUS et les commentaires suivants sont d’ une justesse évidente…seul NS Jésus-Christ nous permet d’ accéder à la Vie Eternelle….AIMONS-NOUS les uns les autres, comme NS J.C. nous aime….Dans cette société perfide avec des responsables à tous niveaux CORROMPUS…il nous est difficile de comprendre les exactions de certains et des décisions prises, souvent par INIMITIE…et de leur pardonner…SEULE la PRIERE nous amène au SAVOIR du PARDON…Le SACRE-COEUR DE JESUS nous fait découvrir l’ HUMILITE , la TOLERANCE et l’ AMOUR PAR LE PARDON…DIFFICILE A LEUR ACCORDER….Mais s’ identifier au SACRE-COEUR de NS J.C. nous permet d’ y parvenir….J’ en suis le témoin…

  9. Rovidati

    Les réponses que je viens de lire, comme d’habitude, sont d’une intolérance insupportable.
    Bravo pour cette lettre de l’évêque d’Orléans qui, d’un côté, refuse les violences qui se sont passées et qui sont injustifiables, et de l’autre côté, pense tout de même à « tous les musulmans de France, qui ne se reconnaissent pas dans cette violence contraire à l’islam ».
    Comment vous comportez-vous dans vos milieux de travail, associatifs ou autres ? dans lesquels nous trouvons des hommes et femmes de toutes races, de toutes religions. Vous les haïssez ? et bien vous vivez le contraire du message du Christ. Réfléchissez un peu, soyez un peu plus tolérants, plus ouvert au dialogue. Ce n’est pas en critiquant tout que vous changerez la société. Bien au contraire.

    Monique

    • sygiranus

      Vous en avez repéré beaucoup, de ces « musulmans de France qui ne se reconnaissent pas dans ces massacres » ? Et ils sont ouverts au fait que vous leur exposez notre religion sans contrainte, ce qui veut dire que vous leur démontrez que leur Allah est une pacotille et leur coran, une fumisterie ? car, sinon, c’est vous la catholique de pacotille et vos paroles, des fumées sans corps ! Ne voyez pas la haine là où il n’y a que la défense de l’Évangile, le vôtre et le nôtre !

    • Maurice

      Comment être tolérant envers des personnes qui ne nous tolérer pas ?

      Tolérer : OUI !
      Faire le mouton que l’on tond et égorge lorsque l’occasion ou le besoin s’en fait sentir : NON !

      Contrairement à un prêtre qui demandait il y a quelques années aux fidèles assistant à l’office dominical : faisons des prières avec nos frères musulmans (dans la Seine-Saint-Denis) ils ne sont pas mes frères, que ce soit de cœur ou tout autre. Un frère vous tant la main sans qu’elle tienne un poignard.

      Il ne doit pas être souvent au contact de la réalité pour tenir de tels propos, comme les politiques, personnalité du spectacle, médias (merdias est plus approprié), etc. qui vivent dans leur bulle !

  10. philippe 01

    Le message de Mgr Blaquart est emprunt d’une charité sincère. L’intention est bonne mais comme vient de la faire (enfin…et après tant d’hésitations) le cardinal Tauran, il aurait été utile et juste d’appeler nos compatriotes musulmans, qui très majoritairement ne se reconnaissent pas dans cette violence, à se démarquer nettement des enseignements douteux qui sont donnés dans certaines mosquées ou librairies, sur certaines chaines de TV du Moyen Orient et sites internet associés et à les condamner fermement et publiquement. On ne peut, comme le font trop d’imams et responsables musulmans (et même à la GMP) sous prétexte de garder des liens d’amitié et de fraternité avec tous les membres de l’oumma, se cantonner dans un silence prudent et apeuré, qui, dans des circonstances aussi graves, peut passer pour une forme de complicité. Les Français musulmans (il faut parler des Français musulmans et non des musulmans de France) doivent choisir leur camp, celui de la démocratie ou celui de l’islamisme, il n’est pas interdit de le leur rappeler. Certains le font courageusement mais il sont encore trop peu nombreux.

  11. philippe 01

    Le message de Mgr Blaquart est emprunt d’une charité sincère. L’intention est bonne mais comme vient de le faire (enfin…et après tant d’hésitations) le cardinal Tauran, il aurait été utile et juste d’appeler nos compatriotes musulmans, qui très majoritairement ne se reconnaissent pas dans cette violence, à se démarquer nettement des enseignements douteux qui sont donnés dans certaines mosquées ou librairies, sur certaines chaines de TV du Moyen Orient et sites internet associés et à les condamner fermement et publiquement. On ne peut, comme le font trop d’imams et responsables musulmans (et même à la GMP) sous prétexte de garder des liens d’amitié et de fraternité avec tous les membres de l’oumma, se cantonner dans un silence prudent et apeuré, qui, dans des circonstances aussi graves, peut passer pour une forme de complicité. Les Français musulmans (il faut parler des Français musulmans et non des musulmans de France) doivent choisir leur camp, celui de la démocratie ou celui de l’islamisme, il n’est pas interdit de le leur rappeler. Certains le font courageusement mais il sont encore trop peu nombreux.

  12. « C’est inacceptable, contraire à la religion », NON Monseigneur Blaquart : c’est écrit dans le Coran. Il faut avoir le courage de dire la VERITE à nos amis musulmans. La Grande Vérité qui libèrerait définitivement tous les musulmans de leur fardeau obscurantiste est de leur faire connaître “Le grand secret de l’islam” qui peut être téléchargé sur internet (http://legrandsecretdelislam.com/) qui est scientifiquement étayé, dont je ne donne que la conclusion : “L’islam n’est pas le résultat d’une révélation divine ou de la prédication de Mahomet mais celui d’un processus très long et très complexe de réécriture de l’Histoire, s’enracinant dans des croyances juives et chrétiennes dévoyées, et manipulé par les califes pour satisfaire leurs visées de domination politique

  13. gaudet

    Nos fréres musulmans ?

    Si j’étais à la place de cet evêque , je serais plus prudent dans mes déclarations! et pour ma part , je dicerne avec beaucoup de difficulté la réalité tangible de cette « fraternité » avec des personnes chez qui tout ou presque tout me sépare d’elles ! à commencer par une adhésion sans borne à la personne d’un certain Mahomet, qui est probablement l’un des pires criminels que le monde ait jamais porté!

    Non , non et non! arrêtons les faux semblants, refusons cette avalanche de bons sentiments , décidément trop faciles et contemplons la réalité atroce d’une hérésie dangereuse, responsables de millions de victimes à travers l’histoire !

    Les causes directes et authentiques de cette série de meurtres épouvantables ? Tout simplement le réflexe de soumission et d’obéissance de jeunes gens engagés, envers les prescriptions du coran, les obligeant à tuer tout blasphémateur . En accomplissant ces atrocités, les terroristes on affirmé leur fidélité incontestable envers les canons de leur religion!

    Toute autre explication est donc fausse, inutile et dangereuses car elle nourrit l’ illusion

  14. Otto

    Il faut bien évidemment éviter, si possible, de blesser les musulmans.
    Vivre ensemble en paix avec ceux, qui sont chez nous, doit être notre objectif.
    Mais l’amour doit âtre construit sur la vérité. Or, que la violence est « contraire à l’islam » sonne très sympatique, mais c’est faut. Le problème est justement là : Le coran appelle clairement à la violence, est la violence a été le leitmotiv de la vie de Mahomet. C’est dur, mais si on n’est pas prêt à affronter cette vérité, on n’est pas crédible, et, je crains, on ne cherche pas la paix, mais une presse positive.

  15. steve

    Il y a aussi dans la prière de Saint François : « Là ou il y a l’erreur, que je mette la vérité. »

    J’en ai plus que marre qu’on prenne toujours à témoin Saint François d’Assise pour justifier ce genre d’errances épiscopales.

  16. sygiranus

    Je croyais que la religion nous reliait à Dieu par l’exercice de la Foi, de l’Espérance et de la Charité, cette dernière s’appliquant à notre prochain de façon similaire à, notre Amour de Dieu mais non pas à sa place. C’est parce que nous aimons Dieu avant tout que nous pouvons aimer notre prochain en voyant Dieu à travers lui, Dieu prisonnier dans un corps – le « pauvre » – ou Dieu prisonnier dans une âme – notre « ennemi ». Et la seule paix que nous pouvons lui apporter est celle de Dieu et non pas la paix humaine que seul Dieu accorde lorsqu’on a recherché son Royaume.
    La seule charité que nous puissions faire aux musulmans, « modérés » ou pas, est de les détacher de leur Allah et de l’endoctrinement satanique qui les emprisonne.

    • Nostradmus

      Effectivement, Sygiranus,
      je ne connais qu’une seule façon d’être frères, c’est d’être fils d’un même Père.
      Lorsque l’attachement au Père commun disparaît, les frères deviennent vite des frères ennemis.
      Le Père mort, les frères se disputent l’héritage.

  17. karr

    « Une violence contraire à l’islam »,l’évêque d’Orléans ne semble guère au fait de ce qu’est l’islam!
    Les chrétiens vivent en toute liberté et sont des citoyens comme les autres en terre d’islam,tout le monde le sait,on construit des églises partout en pays musulman,l’islam est plus que tolérant envers les fidèles d’autres religions.
    Les droits de l’homme et le respect des femmes en terre musulmane est un exemple pour le monde entier.

    • BONARD

      Quant tu auras assisté à des scènes d’ enlèvement de jeune fille, tenue fermement par les mains de ce marocain, qui en plein jour l’ obligea à le suivre…pour des raisons « sexuelles » comme me le fit remarquer mon interlocuteur, et dont des centaines de passants marocain(es) ne bougèrent pas le petit doigt, pour la délivrer…et cet autre marocain qui frappait une femme, la tête dans le caniveau, à coups de pieds, sans crainte aucune d’ être dérangée, et l’ insultant….je voulus intervenir, mais j’ en fus retenu par des ami(es) marocains, craignant pour ma vie….C’ est ça ton respect du musulman pour les femmes…? et que dire de ces jeunes musulmans de 17-20 ans, qui donnèrent un coup de couteau à une jeune Sénégalaise chrétienne, et une autre, à 22 H. qui se défendit contre ces jeunes lui caressant les fesses…Je suis intervenu en arabe..et les voyous marocains s’ éclipsèrent…Là aussi, j’ étais accompagné…
      fort heureusement tous ne sont pas à l’ image des exemples cités.. Hamdouleïlah…

  18. remond

    ce monsieur ,évêque conciliaire d’Orléans devrait lire le coran dont plusieurs sourates appellent à tuer chrétiens et juifs , il démontre néanmoins que la secte conciliaire est tombé bien bas

  19. Fidel Gastro

    Petite histoire à méditer :

    Un ami français, religieux catholique à Jérusalem et bibliste connu, me racontait récemment que, dans leur couvent, servait depuis toujours, comme factotum, un musulman désormais âgé. Honnête, grand travailleur, de toute confiance, il faisait maintenant partie de la famille et une sincère affection réciproque le liait à tous ces religieux. Un vendredi, l’homme revint de la mosquée, l’air effondré. Le Supérieur, en insistant, réussit à le faire parler. Il dit: «Aujourd’hui l’imam qui dirige les prières nous a dit, dans le sermon, que le jour du triomphe d’Allah et de son prophète, dans le jour qui viendra bientôt et où nous libérerons cette ville sainte des juifs et des chrétiens, tous les infidèles qui ne feront pas immédiatement une profession de foi devront être tués. Ainsi le veut le Coran auquel nous devons tous obéir». Une pause, puis: «Mais n’ayez pas de crainte, Père, vous savez que je vous aime, je sais comment faire, si je dois vous supprimer, je trouverai un moyen de ne pas vous faire souffrir».

    • sygiranus

      Quel colon ou pied-noir du Maghreb musulman n’a pas entendu directement ou non une telle affirmation ? Même en France, elle en a sidérés certains !

    • Onclin

      C’est dans la logique du coran, c’est du pur jus coranique. On ne peut pas reprocher aux mahométans d’appliquer leur coran. S’il dit qu’il faut tuer les infidèles, c’est à dire chrétiens et juifs, ou est le mal, là, pour eux. N’oubliez pas que leur allah a la copie au ciel de ces versets. Donc allah ne lit que l’arabe, alors pourquoi allah n’a pas parlé aux prophètes autres que mohamed et reconnus par lui directement en arabe, puisque leur allah ne parle que l’arabe. Pourquoi a t’il fallut attendre mohamed, si l’arabe est la langue unique de allah.

    • Je ne peux que confirmer votre commentaire car mon grand oncle capitaine avait une ordonnance (à l’époque du protectorat marocain) si des révoltés devaient arriver à leur maison il tuerait lui même mon grand oncle sa femme et ses enfants de manière à ne pas les faire souffrir !

  20. santiyague

    Selon Mgr Jacques Blaquart, les musulmans de France ne se reconnaissent pas dans cette violence contraire à l’islam.

    J’espère fermement qu’effectivement les musulmans de France ne se reconnaissent pas dans cette violence, mais la plupart d’entre eux connaissent le Coran et donc les sourates qui incitent à combattre les infidèles, les polytheistes (les catholiques croyant en la Sainte Trinité) –

    Les musulmans modérés et les djihaddistes puisent dans le Coran, chacun ne retenant que ce qui lui convient mieux Mais tout est exposé dans ce » livre saint. »

    • Nostradmus

      C’est bien pour cela que la seule attitude vraiment constructive est une relecture théologique commune du saint coran, et l’essai de compréhension commune de certaines sourates.

  21. Merci Mgr de votre politiquement correct qui ne fait que nourrir des tels actes.
    Il est inadmissible qu’une personne comme vous cultive le politiquement correct au détriment de la vérité quand il s’agit de notre sang ainsi que de notre sang !
    Je vous invite de vous renseigner sur la nature des convictions de ces gens avant de confondre leur alphabet de valeurs avec le vôtre!

  22. kanjo

    « la religion, qui a vocation à relier les hommes entre eux et avec Dieu » : ça, c’est la définition chrétienne de la religion.
    Pour les autres, religion vient de relire. Relis le livre, et si tu fais bien bien tout comme c’est écrit, peut-être que la divinité te satisfera. Cet espoir là n’a rien à voir avec notre espérance. Il n’y a pas de liberté, ni de libre-arbitre, encore moins d’esprit critique. On doit faire tout comme c’est écrit. Et on n’est même pas sûr d’aller au paradis !

    • Nostradmus

      Il est vrai que le juif pieux se soumet à toute la série des mitsvots, et qu’il entre dans l’âge adulte par une bar-mitsva, c’est à dire en devenant « fils de la Loi », que « islam » veut dire soumission, soumission à la loi d’Allah et à ses représentants; mais encore faut-il savoir lire et comprendre les prescriptions. Les rabbins et les imams sont alors bien utiles.
      Tout l’art est dans la juste interprétation.
      Et précisément, Jésus (seul) est venu relire, réinterpréter les commandements dans un sens de l’amour.
      Le christianisme seul dit que par la foi nous devenons fils de Dieu, du Dieu qui s’est fait homme pour, par amour, partager notre condition. Mais peut-on imaginer plus grand blasphème, plus grande incohérence ou absurdité, aux yeux des autres monothéismes?
      Mais précisément, parce que l’égaré est mon frère, même s’il rejette cette fraternité, je ne puis le rejeter, l’ignorer, le mépriser; mais en même temps, avec infiniment de respect, j’ai l’obligation d’essayer de l’ouvrir à la Vérité.

  23. François THEOBALD

    Il devrait être interdit pour un évêque s’exprimant ès-qualité, d’écrire aucun texte, de prononcer aucun discours ou aucune homélie, sans mentionner respectueusement et dévotement le nom de Jésus. Pourquoi les évêques et prêtres termineraient-ils pas aussi leurs interventions orales et écrites par un pieux : « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » ? Si on n’a pas ces références en tête, le discours ne respecte pas la mission.

    FT

  24. Pingback: Remettons l’évêque Jacques Blaquart dans les pas du Christ | SITAmnesty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *