b

Abstention au Havre

Download PDF

Mgr Brunin, évêque du Havre, s’est fendu d’un communiqué pour inciter ses fidèles à aller voter. 62,74% se sont abstenus dimanche dernier. L’écouteront-ils ?

Au lendemain du premier tour des élections régionales, je souhaite m’adresser aux catholiques du diocèse du Havre et, au-delà, à tous les hommes et les femmes qui s’intéressent à l’avenir de notre région.

Nous ne pouvons prendre notre parti de constater que près d’un électeur sur deux s’est abstenu. Le taux est plus élevé encore pour la ville du Havre. Je mesure le poids des événements tragiques qui ont marqué dernièrement notre vie nationale et l’impact des difficultés quotidiennes pour beaucoup d’entre nous. Elles peuvent mener au découragement, à la peur de l’avenir. Cependant, nous résigner et nous soustraire à nos responsabilités n’est pas une solution. J’encourage donc les électrices et les électeurs à se mobiliser pour exercer pleinement leur devoir de citoyen. L’enjeu du deuxième tour est bien la construction de la nouvelle région de Normandie. En nous abstenant de voter, nous désertons, de fait, le chantier de notre avenir commun.

Voter est un acte responsable qui permet de désigner les hommes et les femmes qui construiront la région redimensionnée de Normandie. Il appartient à chacun et chacune de nous de discerner à travers les projets qui nous sont soumis, ce qui est défini comme bien commun à mettre en œuvre dans les domaines des transports, de la formation, de la culture, du développement économique et social des territoires, et comme moyens pour nourrir une volonté de vivre ensemble de façon harmonieuse. Ne laissons pas parasiter les enjeux de ce scrutin régional par des promesses électorales ou des discours idéologiques qui ne concernent pas les compétences de l’instance de gouvernance qu’il nous faut donner à la Normandie.

Le pape François, dans son encyclique Laudato si’, nous encourage à porter ensemble le souci de « notre maison commune ».  Le choix citoyen que nous sommes invités à poser dimanche prochain, et qui engagera l’avenir de notre région, doit être guidé par « la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral » (n°13).

L’Evangile et l’enseignement du pape François nous encouragent à participer de façon responsable à l’édification d’une société de solidarité large et d’harmonie fraternelle. Ils fournissent des repères précieux pour le choix que nous avons à faire au moment où nous entrons dans l’Année de la Miséricorde. Nous avons la responsabilité de témoigner, par nos engagements et nos prises de position, d’un Dieu d’amour qui n’exclut personne de sa Miséricorde.

6 comments

  1. gege

    Ce discours aurait pu être tenu par le ministre de l’intérieur. Nous avons la preuve désormais que les interventions des évêques en période électorale ne servent à rien.
    Pourquoi tant d’abstentions de la part des catholiques et des autres?
    En votant pour les partis qui nous gouvernent depuis quarante ans ce n’est pas  » participer de façon responsable à l’édification d’une société de solidarité large et d’harmonie fraternelle ». Ces partis n’ont de cesse de détruire la société chrétienne et de supprimer toutes références de ce riche héritage. Cela est d’une grande évidence.Quant aux évêques, ils laissent faire donc ils ont perdu tout crédit en la matière.

  2. sygiranus

    Pas de directives, certes, mais des « conseils » très éclairants : pas de « discours idéologiques », nécessité de « compétences de gestion »… Quand on sait où sont en réalité les idéologies et l’absence de compétences, on sait pour qui voter… à défaut !

  3. Françoise

    Mais les royalistes conseillent de ne pas voter. Alors respectons leur liberté de conscience.
    Par ailleurs de nombreuses personnes sont découragées : « Voter ne sert plus à rien ». Alors, respectons là aussi leur liberté de conscience.

  4. MEYER

    Les élections vont à César …! Que dit Mgr Brunin au sujet de Dieu ? Sa lettre d’incitation à voter est-elle un encouragement pour aller voter en faveur de ceux qui, outre leur anti-christianisme virulent, ont condamné Dieu en faveur d’Allah ? Merci à ce Mgr d’éclairer ses ouailles et de leur répondre avant le 2ème tour du Dimanche 13 décembre 2015 …

  5. boubert

    Notre évêque dit des choses intéressantes mais il oubli l’essentiel: la construction de l’homme dans le respect de la vie. certes l’économie est importante mais la construction de l’homme est beaucoup plus importante car c’est elle qui conditionne l’avenir de notre société. Et ce n’est pas en supprimant l’histoire de notre pays, en renonçant aux origines Chrétiennes de la France que nous ferons œuvre utile.
    Il convient de ne pas oublier que la France « fille ainée de l’Eglise » a été consacrée à la Vierge Marie!!

    Est-ce trop demander aux évêques de rappeler cet engagement!

    La « bien-pensance » actuelle évite d’en parler car il ne faut choquer personne: on laisse l’état bafouer la loi de 1905 en laissant subventionner la construction de mosquées, en laissant les musulmans bloquer des rues entières à la circulation, porter les tenues que la loi réprouve mais que la justice ne fait pas appliquer, interdire les crèches dans les lieux publics, mais faire la promotion du ramadan etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *