anatrella

Affaire Anatrella : des témoignages anonymes et aucune plainte

Download PDF

Le cardinal André Vingt-Trois a eu connaissance de témoignages mettant en cause Mgr Tony Anatrella. Dans un communiqué publié vendredi, l’archevêque de Paris encourage les victimes d’abus sexuels à porter plainte.

Prêtre du diocèse de Paris, spécialiste en psychiatrie sociale et consulteur au Conseil pontifical pour la famille, Mgr Tony Anatrella est aussi chargé de mission sur les drogues et la toxicomanie auprès du Conseil pontifical pour la pastorale des services de santé. Il a été associé à la rédaction de la brochure de la Conférence des évêques de France « Lutter contre la pédophilie », publiée en 2003 et rééditée en 2010.

Mgr Anatrella avait déjà fait l’objet d’une plainte pour attouchements sexuels en 2006, une affaire classée sans suite par le parquet de Paris l’année suivante. Ces jours derniers, plusieurs médias ont fait état de nouvelles accusations d’abus sexuels à son encontre, au cours de thérapies pratiquées dans son cabinet parisien, dans le cadre de séances de psychothérapie.

Le cardinal Vingt-Trois indique avoir reçu via un prêtre en 2014 le témoignage écrit, mais anonyme, d’un patient majeur mettant en cause le Père Anatrella. Le cardinal a demandé au prêtre intermédiaire d’inviter cette personne à rencontrer le juge ecclésiastique du diocèse. Mais à ce jour, cette personne n’a pas donné suite.

Toujours selon le diocèse, un autre prêtre parisien a rencontré fin avril le cardinal Vingt-Trois en disant connaître le témoignage d’autres personnes. Ne pouvant agir sur la base de déclarations anonymes et indirectes, le cardinal a demandé à ce prêtre d’encourager ces personnes à prendre contact personnellement et à porter plainte. Mais aucune enquête canonique n’a été ouverte sur le Père Anatrella.

Le communiqué publié vendredi soir invite toute personne ayant connaissance de faits qui justifient une plainte ou une dénonciation à saisir les autorités judiciaires. Par ailleurs, toujours vendredi, l’archevêque de Paris a réuni un conseil presbytéral principalement consacré aux cas de pédophilie dans l’Église.

Source

2 comments

  1. C.B.

    Il y a un joli conte pour enfant, qui met en scène quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un qui a vu quelqu’un … qui a vu un ours … (ou qui a vu le ciel commencer à lui tomber sur la tête, ou …).
    C’est de la même veine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *