b

Affaire Barbarin : classée

Download PDF

Pour le parquet, l’archevêque de Lyon ne s’est montré coupable d’aucune négligence ou complaisance dans une affaire de pédophilie touchant l’un des prêtres de son diocèse. Des victimes du père Bernard Preynat, ancien aumônier de l’ouest lyonnais, avaient porté plainte contre Monseigneur Barbarin, l’accusant d’avoir eu connaissance des actes répréhensibles du prêtre et de n’avoir rien dit et d’avoir maintenu le père Preynat à un poste où il était en contact avec des enfants.

Le procureur de la République a justifié sa décision en déclarant que le délit de non-dénonciation n’était pas suffisamment « caractérisé » pour engager des poursuites. L’affaire n’est peut-être pas totalement terminée, les victimes ayant la possibilité, si elles le souhaitent, de saisir directement un juge d’instruction en déposant plainte avec constitution de partie civile.