d

Alsace : l’enseignement catholique a un nouveau projet

Download PDF

L’enseignement catholique en Alsace représente 33 Etablissements accueillant près de 29 000 élèves, du primaire aux classes préparatoires aux Grandes Ecoles ainsi qu’à l’école catholique des Arts et Métiers.

Lors d’une célébration à la cathédrale de Strasbourg, samedi 8 octobre, Mgr Jean-Pierre Grallet, archevêque de Strasbourg a promulgué le nouveau projet de l’enseignement catholique d’Alsace.

Ce projet, commun aux 33 communautés éducatives de l’Enseignement catholique d’Alsace, expose ce qu’elles veulent faire ensemble, quelle est et sera leur contribution originale et spécifique au service public d’éducation, en tant que réseau uni et cohérent. Il donne l’occasion de préciser  :

  • le « caractère propre » et ses implications
  • nos choix éducatifs
  • notre ambition pour nos élèves
  • nos spécificités.

Concrètement, le texte et les orientations prioritaires qui ont été retenues rappellent que la personne est au centre de notre projet, que notre ambition est de l’aider à devenir un homme ou une femme libre et responsable, à grandir en humanité. Nous sommes persuadés de la nécessité de la recherche et de l’expérimentation pédagogique, mais aussi de l’éducation à la générosité et au dialogue interculturel et interreligieux. Bien sûr, nous voulons aussi former des adultes capables de prendre leur place dans la société et dans l’Eglise. Nous n’oublions pas nos spécificités régionales telles que le bilinguisme, l’ouverture sur l’Europe et l’enseignement religieux. Enfin, nous sommes conscients que l’homme est un être de relation et que les jeunes ont besoin d’être accompagnés dans ce domaine également.

Par ce projet diocésain, l’Enseignement catholique d’Alsace veut contribuer à construire l’École de demain.

Les communautés éducatives de l’Enseignement catholique d’Alsace ont, dans un premier temps, relu le projet diocésain proclamé en 2009 par Mgr Grallet. Elles se sont interrogées, en octobre 2015, sur les questions suivantes : quelles orientations de notre projet faut-il approfondir ? Quelles sont les nouvelles orientations à définir ?

Ensuite, un groupe de pilotage a travaillé avec la direction diocésaine : des « représentants » des personnels, des parents, des chefs d’établissement, des tutelles, des gestionnaires ont élaboré le projet. Régulièrement, les établissements ont été informés par l’intermédiaire d’une « newsletter ». En mars 2016, une esquisse du projet est approuvée par les chefs d’établissement lors d’une journée diocésaine, puis par le CODIEC (comité diocésain de l’Enseignement catholique) en juin 2016. La version définitive est validée par Mgr Grallet et Mgr Dollmann, évêque référent pour l’EC d’Alsace en septembre 2016.