JEAN-PAUL JAMES EVEQUE DE NANTES *** Local Caption *** Une Maison diocésaine en 2014
Mgr James : « Les services du diocèse ont besoin de travailler ensemble ». Photo archives PO

Amoris Laetitia : l’analyse de Mgr James

Download PDF

L’évêque de Nantes écrit :

Après deux synodes sur la famille, le Pape François publie l’exhortation intitulée « la joie de l’amour ». Le titre donne une indication de ce qui va suivre : comment goûter le bonheur et la joie dans une vie ? Beaucoup de jeunes répondent : par la famille. Ils aspirent à une vie de famille réussie. « L’annonce chrétienne qui concerne la famille est vraiment une bonne nouvelle »(n°1). La lettre du Pape est un encouragement à vivre l’Evangile, dans la réalité des familles contemporaines. Beaucoup des relations sont évoquées : la relation dans le couple bien sûr, entre parents et enfants, avec les grands-parents, entre frères et sœurs, avec la belle-famille. Le texte est souvent concret, n’hésitant pas à faire des suggestions pratiques et à donner des exemples.

Trois mots reviennent souvent : accompagnement, intégration, discernement. A partir du message du Christ et de la tradition chrétienne sur la famille, le Pape invite l’Eglise à accompagner les familles affrontées aux défis actuels : écouter, comprendre les familles et les inviter à avancer sur le chemin de l’amour évangélique. « Il s’agit d’intégrer tout le monde, on doit aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale, pour qu’il se sente objet d’une miséricorde imméritée, inconditionnelle et gratuite »(n° 297 ). La perspective du Pape François est pastorale : il n’a pas écrit un texte législatif ; il ne donne pas une série de solutions toutes faites. Il invite à marcher, à la suite du Christ, avec les familles dans leur singularité, et à discerner les appels de l’Evangile, dans la complexité, les blessures que les familles peuvent connaître.

Pour vivre ce discernement, la fréquentation de la Parole de Dieu est nécessaire. J’encourage chacun, quelle que soit sa situation matrimoniale, à accueillir la méditation du Pape sur « l’hymne à la charité » de Saint Paul. En expliquant le texte, François en révèle la beauté lumineuse pour la vie familiale. Il réitère son appel à vivre trois mots dans l’ordinaire des jours : merci, pardon, s’il te plait. « La spiritualité de l’amour familial est faite de milliers de gestes réels et concrets. »

Grâce au service de la pastorale familiale, le diocèse de Nantes entreprend un travail de formation des accompagnateurs des couples se préparant au sacrement de mariage. Les recommandations de l’exhortation aideront à poursuivre. Mais le Pape insiste aussi sur la nécessité de prendre soin des couples dans les premières années de leur sacrement de mariage : c’est la belle tâche des mouvements de la pastorale familiale, mais aussi et d’abord des communautés chrétiennes.

Enfin, les orientations générales données par l’exhortation, conduisent prêtres, diacres, laics en mission ecclésiale, responsables de mouvements, à bien saisir ce que sont le discernement moral, l’accompagnement pastoral auxquels le Pape nous invite dans les situations plus complexes. Une lecture à plusieurs, par petits groupes, aidera à en approfondir le contenu. Je compte développer la réflexion sur ces notions, avec le conseil presbytéral, la mission Saint Clair, et d’autres, pour mettre en œuvre cette belle exhortation.

3 comments

  1. felix

    En effet, lorsque que l’on fréquente régulièrement la Parole de Dieu en vérité et non hypocritement, on se rend vite compte que l’on est dans le péché et qu’il faut en sortir…
    Quelle tristesse de voir ces évêques chercher la gloire de ce monde et qui est déjà condamné et non celle de la Patrie céleste qui elle, est éternelle !!!

    Seigneur que ton règne arrive !!!

  2. jpm

    les commentaires des évêques français donnent une idée du délabrement intellectuel, théologique et moral de l’épiscopat… à quelques exceptions près !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *