Un ballet païen dans une église à Caen

Download PDF

L’église Notre-Dame-de-la-Gloriette date de la fin du XVIIe siècle. Elle est aujourd’hui fréquemment utilisée pour des concerts de musique classique. Ce monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 juillet 19091. En effet, depuis 1987, le diocèse de Bayeux et Lisieux prête l’église à la Maîtrise de Caen qui y donne 20 auditions par an le samedi midi, ainsi que des concerts dans le cadre de la programmation du Théâtre de Caen.

En mai prochain, cette église accueillera un spectacle intitulé

« Le Sacre du Printemps : un ballet païen »

Description :

Quand les Pussy Riot rencontrent Vaslav Nijinski ! En 2013, le Tanzquartier de Vienne invite la chorégraphe autrichienne Christine Gaigg à investir une église. De cette commande naît DeSacre! Danses extraites du Sacre du Printemps de Vaslav Nijinski sur la musique d’Igor Stravinsky, conférence sur l’art et la modernité, enquête sur la performance de la danse punk rituelle du groupe féministe Pussy Riot du 12 février 2012, DeSacre! est toutes ces formes mélangées. Aujourd’hui artiste compagnon au sein du centre chorégraphique national de Caen en Normandie, Christine Gaigg prend possession de Notre-Dame de la Gloriette avec ses 7 danseurs et 2 conférenciers pour un spectacle particulièrement politique où le spectateur doit investiguer sur ces deux scandales à cent ans d’écart. Danses mythiques et danses de révolte / Joie et Savoir sont les maîtres-mots de ce spectacle étonnant pour un lieu atypique.

Christine Gaigg est connue pour ses scènes de théâtre pornographiques.

Cette église ne fait certes plus partie des paroisses du diocèse, mais elle n’est pas désacralisée pour autant : une à deux messes y sont célébrées chaque année.