Chartres_fsspx_report3_001

Info – Une bonne nouvelle pour la Fraternité Saint-Pie X

Download PDF

Comme l’indique ce communiqué de presse épiscopal traduit par Tradinews, l’évêque de Ratisbonne considère que les ordinations sacerdotales qui auront lieu dans le séminaire de la Fraternité Saint-Pie X (FSSPX), à Zaitskofen (Allemagne), « ne présentent aucun danger, à l’heure actuelle. » Même si l’évêque estime que les ordinations ne sont pas licites du point de vue canonique et qu’elles « ne traduisent pas non plus une reconnaissance implicite de la licéité du sacre de l’évêque de la Fraternité qui officie », il considère qu’elles « sont simplement tolérées et acceptées, sans sanction. » En effet, « cela résulte d’une concession que le Saint Siège accorde sans contrepartie, en vue du rapprochement espéré de la Fraternité, après un temps de réflexion intense et d’examen. » Les évêques allemands sont plutôt réputés pour leur capacité à aimer trouver des chicanes avec la FSSPX, en dénonçant sa situation . Ils insistent volontiers sur son irrégularité, n’hésitant pas à employer des accents fort pré-conciliaires. Un ton nouveau ? La conséquence d’un certain « effet » François qui n’existe pas que pour les questions relatives aux divorcés dits remariés ?

 

L’évêque de Ratisbonne se félicite de toute initiative visant à surmonter un schisme, au rapprochement des groupes séparés de l’Église catholique et donc à retrouver l’unité visible de l’Eglise.

Les ordinations qui ont été annoncées pour le 2 juillet à Zaitzkofen, comme l’explique le secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei Mgr Pozzo, ne présentent aucun danger, à l’heure actuelle. Il ne résulte cependant pas qu’elles soient licites du point de vue canonique, ce n’est pas non plus une reconnaissance implicite de la licéité du sacre de l’évêque de la Fraternité qui officie.

Les ordinations sont simplement tolérées et acceptées, sans sanction.  Cela résulte d’une concession que le Saint Siège accorde sans contrepartie, en vue du rapprochement espéré de la Fraternité, après un temps de réflexion intense et d’examen. Le critère pour la reconnaissance de la Fraternité est et reste la pleine acceptation de l’autorité du Concile Vatican II et tous ses documents (liberté religieuse, l’œcuménisme, etc.).

Source : Tradinews.

6 comments

  1. phu

    Merci pour la révélation. Evidemment que ça ne représente aucun danger (une bombe cachée sans doute sous les soutanes lol) !!! Evidemment que c’est valide… il a du retard, cet évêque !!

    Vive la frat’

  2. Charlotte

    Il est heureux que le Saint Sacrifice de la Messe « ne présente aucun danger » ! Ce qui n’est pas le cas des célébrations exhibitions conciliaires de plus en plus débridées.
    « Tolérer et accepter sans sanction les ordinations de prêtres », un geste très noble « sûrement après un temps intense de réflexion et d’examen ». Les conciliaires sont étonnés, à regret, qu’il y ait de plus en plus de Catholiques (de toujours) pratiquants et qui continuent a garder la foi.
    Remercions Mgr Marcel Lefebvre et la Fraternité Saint Pie X, la lumière continue à illuminer nos âmes et celles de nos enfants. Seigneur donnez nous beaucoup de saints prêtres.

  3. A.F

    Scripsit: « Le critère pour la reconnaissance de la Fraternité est et reste la pleine acceptation de l’autorité du Concile Vatican II et tous ses documents (liberté religieuse, l’œcuménisme, etc.). »
    Autant agiter un chiffon rouge et dire que c’est impossible…

  4. Grégoire

    La Fraternité Saint Pie X et autres, grâce à Mgr Lefebvre, n’est pas séparée de la Sainte Eglise Romaine, elle ne fait que transmettre ce que Vatican II a voulu faire taire et disparaître.

    Les conciliaires qui « tolèrent » l’ordination de Prêtres Catholiques après le désastre de Vat2, doivent constater malgré toutes leurs persécutions, que l’Eglise ne se laisse pas mourir.

    Prions pour nos jeunes et tous nos Prêtres.

  5. Elisabeth

    La bonne nouvelle est celle de ces ordinations de prêtres par la Fraternité Saint Pie X pour la Sainte Eglise et tous les Catholiques.

    Quant à l’Evêque de Ratisbonne, il devrait ratisser devant sa porte et prendre « un temps de réflexion intense et d’examen » çà lui éviterait d’avoir ce genre de « considérations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *