MT2

Brève – Inde – La canonisation de mère Térésa trouble (agace) certains Hindous

Download PDF

Un miracle politique s’est produit en Inde, quelques jours seulement avant la canonisation de Mère Teresa, dimanche 4  septembre, à Rome. Le premier ministre Narendra Modi, issu du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), l’organisation matrice du nationalisme hindou qui accuse Mère Teresa d’avoir  » christianisé «  des milliers d’Indiens, s’est finalement incliné devant la future sainte de Calcutta.  » Au moment même où la sainteté a été accordée à Mère Teresa, qui a servi les pauvres d’Inde tout au long de sa vie, il est naturel que les Indiens se sentent fiers « , a déclaré M. Modi dimanche 28  août. Une délégation gouvernementale indienne assistera à la cérémonie.

Les nationalistes hindous ne cachent cependant pas leur malaise. La religieuse, qui a obtenu le prix Nobel de la paix en  1979, bénéficiant du statut d’icône mondiale, n’est ni originaire du pays ni hindoue.  » Vinoba Bhave, Swami Chinmayananda, -Acharya Sushil Muni, et de nombreux autres n’ont pas eu la même publicité « , déplore Kanchan Gupta dans les colonnes du quotidien The Daily Pioneer. L’éditorialiste regrette que l’Inde oublie d’autres de ses  » héros « , pointant l’ » influence occidentale «  dans la manière dont le pays se regarde.

 

Lors d’une enquête sur les conditions de soin et d’hygiène dispensés dans les centres des missionnaires de la Charité, Aroup Chatterjee découvre que les seringues sont plusieurs fois utilisées, des médicaments périmés sont administrés, des enfants sont attachés à leur lit et l’aspirine n’est que rarement utilisée, avant que ces pratiques ne changent.  » Mère Teresa a glorifié la souffrance, car elle pensait que cela rapprochait de Jésus-Christ « , déplore l’auteur du livre Mother Teresa : The Untold Story (ed. Fingerprint, non traduit). Ses positions contre l’avortement,  » le plus grand destructeur de la paix « , selon Mère Teresa, ou la contraception ont également suscité de nombreuses critiques.  » Le mythe de Mère Teresa a éclipsé de nombreux réformateurs sociaux indiens qui luttaient pour changer les mentalités. Elle n’a rien fait pour lutter contre le système des castes et transformer la société, elle n’était qu’une obscurantiste et une démagogue « , enrage Aroup Chatterjee.

 

Source Le monde