Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, avec son ministre des transports Israel Katz

Brève – Israël – Le shabbat divise le gouvernement

Download PDF

Les usagers du train Tel-Aviv – Haïfa ont fait les frais d’un conflit politico-religieux

Travailler pendant le repos du shabbat qui court du vendredi au coucher du soleil au samedi soir  : cette entrave à la prescription religieuse provoque régulièrement des conflits, en Israël, notamment dans le domaine des transports. Mais rarement d’une telle intensité, et au sein même d’un gouvernement. La crise, qui a éclaté en fin de semaine dernière, avant de culminer dimanche 4  septembre, a opposé le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, à son ministre des transports, Israel Katz, issu de sa propre formation, le Likoud. Au cœur de la dispute  : des travaux de rénovation sur les lignes de chemin de fer, prévus le week-end, qui ont provoqué la fureur des deux partis ultraorthodoxes, membres de la coalition au pouvoir.

Ces derniers, qui comptent 13  députés sur les 120 à la Knesset (Parlement), ont pourtant été gâtés depuis leur retour au gouvernement, après les élections de mars  2014. Ils ont obtenu beaucoup de fonds et d’avantages pour leurs écoles religieuses. Mais leurs élus, sous la pression d’une partie de leur base, n’ont pas voulu être accusés de désacralisation du shabbat. Ils ont donc sommé M. Nétanyahou d’intervenir, sous peine de faire éclater la coalition. Vendredi, ce dernier a annoncé la suspension des travaux, qui ont été reportés à dimanche, jour travaillé en Israël. Après avoir suggéré, sans succès, qu’ils soient poursuivis sur seulement trois des vingt sites prévus.

Source Le monde.fr