universitaire-etats-unis-familles-nombreuses-changement-climatique-catastrophique-e1475079456759

Brève – Réchauffement climatique – Familles nombreuses et grosses forcées pointées du doigt

Download PDF

Ce n’est pas une plaisanterie, selon Travis Rieder, de la prestigieuse université Johns Hopkins.

La seule manière d’empêcher un « changement climatique catastrophique » est que les couples décident d’avoir moins d’enfants. Les familles nombreuses, selon cet universitaire des États-Unis, en sont directement responsables. Le titre de son livre dit tout : Vers une éthique de la famille peu nombreuse : comment la surpopulation et le changement climatique affectent la moralité de la procréation.

De même, c’est lors d’une réunion publique du Planning familial de Memphis, dans le Tennessee, que la féministe américaine Gloria Steinem a accusé les « grossesses forcées » d’être la plus importante cause unique du réchauffement climatique.