podvin

Célibat : Mgr Podvin répond au microcosme

Download PDF

De Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la CEF, au sujet du célibat des prêtres, qui a enflammé la presse :

« Le nouveau Secrétaire d’Etat choisi par le Saint Père répond à une interview? Le microcosme s’enflamme.

Comme si l’hypothétique levée de l’obligation du célibat sacerdotal devenait un Sésame vocationnel. Comme si des siècles de tradition n’avaient plus aucune signification prophétique. Comme si le clergé mondial vivait en puérile clandestinité affective. Comme si les candidats au sacerdoce n’étaient pas préparés à cet engagement pendant près de dix ans.

Comme si le célibat était une coquille vide. Comme si les prêtres ne recevaient pas un sacrement admirablement complémentaire du sacrement de mariage. Comme si le Christ n’appelait pas des prêtres selon son cœur, et non à l’aune de nos sensibilités conjoncturelles… Comme si l’Occident, démuni de prêtres, se croyait nombril de l’Eglise, alors que le nombre de vocations va croissant à échelle planétaire. Le Pape François fera ce que Dieu lui inspirera de bon pour l’humanité et pour l’Eglise. Son Secrétaire d’Etat est à son service.

Ne pas éluder les questions cruciales et authentiques que pose le célibat sacerdotal latin n’a jamais voulu dire remettre en question la raison d’être de ce célibat sacerdotal! De même que la communauté chrétienne est confiée aux prêtres, le célibat des prêtres doit davantage être confié à la prière et à l’estime de tous les baptisés. »

13 comments

  1. Daniel

    Un statut mitigé de prêtre marié fera un clivage de plus entre les laïcs pour et ceux contre.
    Il faudra aussi élucider la différence entre un Diacre (il sont maintenant formés assez longuement) et un prêtre marié.
    Il faudra payer d’avantage les prêtres mariés qui auront besoin de faire vivre une famille (l’Etat versus les FM de la Libre Pensée sera t’il d’accord vu le concordat d’Alsace Lorraine ?) , et ils iront habiter dans les HLM.
    Tout homme qui a un peu de goût pour les choses du ciel et de la théologie demandera à devenir prêtre; comment les candidats seront-ils triés ? faudra t’il être dans une Loge, ou syndiqué, ou au contraire militer dans un mouvement « de droite », disposer de revenus (un patrimoine, une femme avec une bonne situation) pour entrer dans un diocèse désargenté …
    Et si les prêtres le peuvent, pourquoi l’interdire aux moines et aux soeurs ? On aura encore un mélange de genres entre réguliers et consacrés comme entre prêtres et diacres. Il ne faut pas perdre de vue que 45% des prêtres viennent de communautés et ne sont plus « diocésains ».
    Avant de décider, il faut bien réfléchir et réformer encore le Droit Canon …

  2. Hélène

    On a fini par oublier que le prêtre est au service de Dieu, et à celui de tous les humains. Il lui est impossible à partir de là d’avoir une famille ( vraisemblablement nombreuse) sauf à négliger par la force des choses l’un ( son service) ou l’autre ( sa famille).
    Quant aux religieux(ses) ils sont mariés à Dieu, ce qui résout la question la bigamie n’étant pas autorisée chez les catholiques.

  3. soleily

    Mgr Bernard Podvin met les pendules à l’heure. Le célibat des prêtres n’est pas un dogme. C’est une Tradition qui ne s’enracine pas dans les tout débuts de l’Eglise. Elle apporte des richesses mais elle comporte aussi de lourdes difficultés. Alors prions, non pas pour que triomphe notre point de vue, mais pour que le pape François accueille l’Esprit-Saint et fasse « ce que Dieu lui inspirera de bon pour l’humanité et pour l’Eglise. »

  4. Simple colombe

    D’accord avec le réalisme de Daniel !
    Et puis pourquoi nous matraque-t-on que « l’obligation du célibat sacerdotal » ne remonte qu’au XIIème siècle quand moi-même je suis tombée dans les « Dialogue » de saint Grégoire le Grand, pape de 590 à 604, sur un passage où il tient cela pour tellement acquis qu’il condamne un prêtre qui ne l’observe pas ? Et oublie-t-on le concile d’Elvire en Espagne, vers 310, qui tient également cette continence parfaite comme une norme traditionnelle dans l’identité sacerdotale ?
    Qu’il y ait et qu’il y ait eu trop de prêtres à double vie, épris de promotion sociale, d’enrichissement pécuniaire et peu portés sur la spiritualité et la chasteté de leur état, n’infirme en rien la noblesse et la force du témoignage des saints prêtres pour qui « vivre c’est le Christ » et dont l’affectivité est toute surnaturelle.

    Que cela soit un combat nécessitant de l’héroïsme parfois et l’utilisation des moyens adéquats, c’est indéniable. Mais c’est le combat de tout chrétien pour être de plus en plus fidèle à cet Amour trop grand qui l’a choisi en premier, et auquel il veut se donner totalement en retour, chacun selon son état de vie.

  5. Cordouan17

    Il m’a été rapporté que Le Curé de Royan recevait dans une chapelle des fiancés « mistes » : l’un des deux divorcé, ou d’une autre religion (islam) etc ….. je ne puis l’affirmer mais ce qui est dramatique c’est que les paroissiens qui m’ont affirmé cela ne savent pas que le prêtre lors du mariage ne donne pas le sacrement puisque se sont les fiancés qui se donnent le sacrement par l’échange de leurs consentements. Alors qu’en est-il de ces « fiancés » qui se disent qu’ils s’aiment dans une chapelle avec l’accord du curé !!!!! Pour en arriver là, il faut se demander si le catéchisme tel qu’il est enseigné actuellement vaut quelque chose. Ne faudrait-il pas en revenir au catéchisme avec question/réponse à apprendre par cœur. Au moins là, il ne pourrait pas y avoir d’interprétations déviantes.

  6. Le célibat sacerdotal est le trésor de l’ Eglise.Les erreurs sont commises:donner trop vite le sacrement à des jeunes qui manquent de maturité; l’ ouverture vraie est elle réelle pour apprécier la vérité d’ une vocation? a t- on pris le temps d’ asseoir cette vocation ? c’ est vrai aussi pour le mariage.Ceci sur le plan interne ; Marié le prêtre ne serait pas à l’ abri d’ une séparation douloureuse ,je parle du divorce ;et puis on épouse aussi une famille humaine ;que de drames ,que de souffrances lorsque des déchirures s’ installent dans une famille; la haine est là sous – jacente , on est loin de l’ amour de Dieu et du prochain Le prêtre donné à Dieu et aux âmes perdra sa liberté et sa disponibilité. Que dire du secret sacramentel ? Le prêtre serait obligé d’ avoir un métier , la LIBERTÉ DU CHRIST ENGAGE TOUTE LA VIE. Je ne sais pas ce que gagnerait le prêtre s’ il pouvait demain se marier ,mais je sais ce qu’ il aura perdu !
    Les prêtres orientaux? ce n’ est possible qu’ avant le sous – diaconat. Il faut réunir des conditions pour vivre le célibat : la vie spirituelle ;avoir un vrai confesseur ,garder le lien avec son évêque , le garder comme un cordon ombilical; La prudence , ne pas se croire Zorro qui es capable de tout vaincre l’ esprit est prompt …… . ,
    La fraternité sacerdotale doit être une réalité. Etre dans la vérité de ce que l’ on est; L’ enfant qui a l’ âge de raison sait quand il fait mal !! l’ adage qui dit : Nul ne se trompe en le sachant , nul se ne se perd en le voulant. Il faut croire en la Miséricorde de Dieu ,il a appelé des pécheurs , il faut prier l’ Esprit – Saint pour garder le célibat des prêtres; Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu ,encore faut il être vrai; fragiles nous le sommes tous , redécouvrir la profondeur de l’ engagement et se tenir comme le publicain à genoux en se disant du fond de son cœur : » aie pitié de moi Seigneur je suis un pauvre pécheur  » ;le Seigneur sera toujours là pour nous aimer :  » Seigneur éclaire nos intelligences ,rends nous dociles à ton Esprit – Saint ., Reste avec nous Seigneur ,sans Toi nous ne pouvons rien faire. »…L’ amour de la Vierge Immaculée est indispensable , Elle est la Mère de tous les prêtres , il faut l’ aimer et associer Saint Joseph le modèle de la chasteté pour toutes les vocations. Joseph

  7. mais le prelat n’a pas dit que le pape allait abroger la loi du celibat sacerdotal. mgr parolin a dit que le celibat n’etait pas un dogme et qu’on pouvait en debattre « en eglise ». ou est le mal dans ces propos. soyons reflechis. et ne faisons pas dire aux autres ce qu’ils n’ont pas dit. attention, c’est de la manipulation. ceci me rappelle une reaction brutale d’un vieux pretre tres devot et saint aux heures de meditation qui m’a frappe violemment parce que, j’avais dit un peu pour le narguer, que le « jesus de l’histoire n’etait pas pretre » (car pas descendant d’aaron, le pere des levites…fache, il est alle demande a l’eveque de me suspendre. quelle affaire.

  8. Loco

    Sommes – nous satisfaits du nombre décroissant de nos prêtres ?
    N’avons-nous pas peur que ce nombre se réduise encore ?
    Les prêtres orthodoxes et les pasteurs protestants sont ils tellement moins chrétiens que nos prêtres ?
    Les religieuses sont elles ontologiquement incapable d’assumer l’ordination sacerdotale ?

    Et c’est tout de même terrible que tout cela se ramène à la sexualité et à celle du Genre.

  9. Joseph

    Les Catholiques dáujourd´hui manquent du surnaturel. Nous avons oublié qu´il y a des vertus si profondes et si aimables qui sont comme la lumiere meme de Dieu. Ces vertus sont la chastete, la purete et la modestie chretiennes. Vertus bien oubliées dans un monde oú l´on a mis de coté Dieu. le surnaturel, la Grace. Dans notre societe c´est le regne du peché. Le regne du naturalisme te du sensualisme qui ont été condamné plusieurs fois par L´Eglise maitraisse de Verité. La Saintete du Sacerdoce est pietinée tous les jours par les ennemis du Christ et hélas aussi par des catholiques tiedes qui ne cherchent que les plaisirs du monde et du siecle. Il ne faut jamais oublier que le CELIBAT SACERDOTAL fait la sainteté des ministres de l´autel. Prions pour les pretres afin qu´ils n´oublient jamais la grandeur de leur état.

  10. Frankie

    Mais que voulons-nous ? M. Tout le monde ou un modèle de sainteté ? Un homme appelé oar le Christ a poursuivre son oeuvre ? Un homme qui se donne généreusement et totalement aux autres pour sauver des âmes et les gagner au Christ ? M. Tout le monde on le croisé tous les jours de saints prêtres cela devient rare ! On nous avons besoins d’hommes qui se consacrent à l’avènement du royaume et a annoncer la Bonne nouvelle !

    Après le célibat, il faudra autoriser le divorce et enfin de compte on sera des protestants !

    Dans l’Eglise catholique tout est harmonie et équilibre ! Rompre cet équilibre qui nous a été légué par ceux qui nous ont précédés c’est se perdre.

  11. royan

    Pourquoi ne voulez_vous pas voir que cette fin du célibat des prêtres est encore plus grave que la loi Taubira car cela se terminera à terme par un nouveau schisme de l’église catholique?

  12. Maurice

    @ loco :
    Les protestants ont aussi un manque de pasteur, pourtant, ils peuvent se marier !
    Le fait que des prêtres puissent se marier ne résoudra rien, c’est un argument qu’avance des personnes qui – très souvent – ne sont pas concernés car non catholique voire, si catholique, non pratiquant OU même perverti par Vatican II.

  13. Loco

    @ Maurice
    J’accepte votre jugement., et je retire le mail.
    Juste avant de vous lire, je pensais comme vous .
    Et le célibat des prêtres a une telle valeur, c’est un si grand don de soi, que le relativiser peut avoir des conséquences destructrices pour l’Eglise catholique.
    N’y touchons pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *