oxford-library_1886228b

Censure d’un débat sur l’avortement à Oxford

Download PDF

Dans la pure tradition anglaise du débat, Oxford avait invité deux journalistes à discuter de la proposition « This House believes Britain’s abortion culture hurts us all » (« Cette chambre considère que la culture de l’avortement en Grande-Bretagne nous est tous dommageable ») : opposé à Bryan O’Neill, journaliste athée libéral mais réputé favorable à la liberté d’expression, le journaliste catholique américain Timothée Stanley devait défendre l’affirmative de cette question dans le cadre somptueux du Christ Church College, un des plus vieux établissements d’Oxford. Cependant, révulsés à l’idée même que l’on puisse remettre en question le caractère sacral de l’avortement, quelques centaines d’élèves se sont fait un devoir de faire annuler l’évènement. Ce fut chose faite, et toutes les institutions qui auraient pu accueillir le débat en ont été dissuadées par des pressions d’associations d’élèves. Des groupes féministes ont par ailleurs critiqué Tim Stanley, et même son ex-futur contradicteur, qui avait le tort de vouloir débattre, pour oser parler d’un tel sujet en étant… des hommes.
Débattre de l’avortement est de facto devenu impossible. Une belle étape dans le cheminement unanime de l’humanité vers le Bien et le Progrès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *