3 comments

  1. dixit

    Un projet de « Has been » pou des  » has been  » …

    « Le concept de maison de la culture s’inscrit à la fois dans l’engagement d’une politique de décentralisation culturelle, partiellement débutée sous le Front populaire et la Quatrième République, et dans la pensée malrucienne du choc esthétique. L’idée est de créer à travers la France, des structures d’accueil pour la diffusion sur tout le territoire, et non plus seulement à Paris, de la culture savante, auprès du public le plus large.

    La définition est confiée à Pierre Moinot qui, en mars 1961, dans le cadre du plan quinquennal pour la culture, décrit un lieu pluridisciplinaire de rencontre entre l’homme et l’art pour faire « naître une familiarité, un choc, une passion, une autre façon pour chacun d’envisager sa propre condition. Les œuvres de la culture étant, par essence, le bien de tous, et notre miroir, il importe que chacun y puisse mesurer sa richesse, et s’y contempler. » Il forge l’idée d’une « rencontre intime » par la confrontation directe avec l’œuvre, sans « l’écueil et l’appauvrissement de la vulgarisation simplificatrice », en dehors d’une médiation artistique . »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_la_Culture

  2. toto

    Les fidèles de Gap regrettent les chanoines et chanoinesses, ainsi que leur évêque précédent, Mgr Lagrange.
    Mgr Di Falco s’est spécialisé dans la « com » tape-à-l’oeil et aime les projets grandioses. ND du Laus priez pour lui!

  3. Vincent Delérins

    Un intérêt immédiat à cette opération immobilière : la préservation du site. Cependant il semblerait que la création de ces maisons diocésaines soit souvent le fait des diocèses en situation de faillite… Evreux, Belfort-Montbéliard, Rodez, etc…
    Espérons que ces complexes pastoraux aient prévu des studios pour les 4 ou 5 prêtres qui resteront en activité dans 20 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *