Capture d’écran 2015-11-10 à 21.06.03

Cérémonie interconfessionnelle dans une église désaffectée

Download PDF

Ayant réussi à évacuer la messe du 11 novembre à la cathédrale du Mans, la Préfecture de la Sarthe et Ville du Mans la remplace par une « cérémonie interconfessionnelle et spirituelle » à laquelle elle invite dans une chapelle désaffectée d’un lycée public. Voici le carton d’invitation :

Capture d’écran 2015-11-10 à 21.06.28

Selon un lecteur que je remercie au passage, cela fait plusieurs années qu’il en est ainsi. Le GODF prend bien sûr aussi la parole dans ce genre de « cérémonie » qui n’est pas sans rappeler les « cultes révolutionnaires à l’être suprême ». Comme on le voit sur des vidéos sur Youtube des éditions précédentes :

ou sur Ouest-France. Les autels de la chapelle sont cachés par un drap noir. A la fin tous chantent debout l’hymne européen accompagné à l’orgue de la chapelle.

8 comments

  1. Joseph2

    Un peu sinistre leur cérémonie. Mais c’est le 11 novembre et de toute façon, nous sommes gouvernés par les franc-maçons. La plupart des députés, des chefs syndicalistes et des présidents dans le CAC 40 sont francs-maçons. Reconnaissons que l’on vit d’ailleurs plutôt bien en France. Mais à quel prix! Que d’assassinats de bébé en devenir pourraient être évités. Le mensonge et le racisme règnent avec l’honneur du mariage accordé aux gays. En effet ces mariages font croire que les soi-disant homosexuels sont une race à part. Il y a toujours eu des célibataires , ils ne revendiquaient pas pour cela des honneurs. En fin, Jésus n’est pas reconnu comme sauveur de l’humanité Il n’est pas reconnu comme l’Amour. . Alors on idolâtre la démocratie avec les résultats que l’on sait: Lybie, Syrie. On idolâtre le sexe en soi. .. .

  2. Le Guen

    Cachez-moi cet autel que je ne saurais voir. Bon moi j’ai une question : pourquoi l’Evêque du Mans supprime-t-il sa messe du 11 nov. On ne peut l’obliger à la supprimer, il veut s’abaisser devant ces laïcards FM ? Qu’il remette sa messe du 11 nov. et vient qui veut. Si les anciens combattants veulent aller ailleurs on ne les retient pas. Par contre, faut-il l’accord de l’Evêque pour organiser ce simulâcre de célébration dans cette chapelle de lycée désaffecté ? Si la chapelle est du ressort de l’Eglise oui, et Mgr l’interdit, ils choississent une salle municipale et si c’est du ressort de la commune il peut rien faire, mais je comprends pas pourquoi il ne célèbre pas sa messe, en ne le faisant pas il cautionne ce genre de cérémonie. Le clergé veut plaire à tout le monde et plaît du coup à personne, moi aussi j’ai voulu plaire à tout le monde dans mon travail (au niveau professionnel uniquement, pas au niveau de ma fois) et on m’a foutu dehors avec des coups de pieds au c.. Ressaisissez-vous monseigneur

    • Outrillo

      Cher Monsieur, la chapelle de ce lycée étant désaffectée (au sens juridique et de fait canonique) depuis la spoliation de cet ancien collège oratorien, l’évêque ne peut plus rien dire sur ce qui s’y fait. S’il y subsiste des autels surmontés de croix c’est parce que l’édifice et le mobilier sont classés MH, et qu’il est interdit de mutiler ces ensembles mobiliers.

  3. Victor

    « Au lendemain de la guerre de 1870, les catholiques français avaient édifié – grâce à leurs aumônes – la basilique de Montmartre.
    Au lendemain de la guerre de 1914-1918, c’est une mosquée que les loges maçonniques décident d’édifier – sur fonds publics.
    Leur but n’est pas de satisfaire les musulmans (qui, à l’époque, ne demandent rien de tel), mais d’humilier les catholiques.
    Née dans les loges, l’idée est aussitôt adoptée par le Gouvernement français et par Jules Cambon (gouverneur général de l’Algérie). »
    (…)

    https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2015/11/10/la-grande-mosquee-de-paris-a-ete-financee-par-les-loges-maconniques/

    PS Les méthodes ne changent pas !

  4. Outrillo

    L’actuel évêque du Mans a hérité de cette situation. Il pourrait certes célébrer à la cathédrale mais il y serait seul car les anciens combattants et corps constitués suivent désormais un programme parallèle déjà dense entre cimetières, stèles diverses, prise d’armes et cette « cérémonie » organisée par la préfecture. Du coup, l’évêque du Mans célèbre bien une messe du 11 novembre mais ailleurs dans son diocèse, là où le déroulé traditionnel de l’enchaînement des cérémonies est respecté (messe puis cérémonie civile et discours au monument aux morts sans oublier le vin d’honneur de clôture et le banquet final offert aux anciens combattants immortalisé par… Coluche !…).

  5. C.B.

    La croix qui surmonte le baldaquin de l’autel reste bien visible, au moins sur la photo (visibilité sans doute variable selon la position du spectateur).
    Selon https://fr.wikipedia.org/wiki/Lyc%C3%A9e_Montesquieuce lycée est la continuation du collège de Oratoriens succédant lui-même au prieuré Saint-Ouen-des-Fossés.
    « En 1683 est érigée la chapelle de l’Oratoire qui reste un exemple unique au Mans de l’architecture religieuse de la fin du XVIIe siècle. »
    « Lors de la guerre 14-18, le lycée redevient un hôpital militaire et accueille déjà 100 blessés le 16 août 1914. Durant toute la guerre, l’établissement accueillera 5 886 blessés. »
    Le site http://www.cathedraledumans.fr/accueil-paroissial/horaires-des-messes/de la cathédrale indique que le mercredi (ce qui était le cas du 11 novembre) il y a deux messes: à 8 h et 10 h.
    La vidéo d’Ouest-France montre qu’en fin de cérémonie à La Flèche été jouée « La Marche des soldats de Robert Bruce » (http://www.dailymotion.com/video/x3dcj4y_ceremonies-du-11-novembre-a-la-fleche_news à 1:17), qui semble très prisée de notre république.
    https://www.youtube.com/watch?v=GNUwc01dypU
    indique que « de nos jours, elle symbolise l’amitié franco-ecossaise ». D’autres informations sur cette marche ici http://theatrum-belli.org/les-origines-oubliees-de-la-marche-de-robert-bruce/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *