3245095465

Cerise et les évêques

Download PDF

Sous le regard de Cerise, 15 évêques français qui se sont rendus au Salon de l’agriculture :

– Mgr Hervé Gaschignard, évêque d’Aire et Dax
– Mgr de Olivier Germay, évêque d’Ajaccio
– Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi
– Mgr Philippe Ballot, archevêque de Chambéry
– Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres
– Mgr Laurent Le Boulc’h, évêque de Coutances
– Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre
– Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval
– Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans
– Mgr Laurent Percerou, évêque de Moulins
– Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers
– Mgr Philippe Mousset, évêque de Périgueux et Sarlat
– Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez
– Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier
– Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours

Faut-il préciser qu’aucun ne sera présent samedi prochain au congrès européen pro-vie Un de Nous ?

5 comments

  1. Joel

    Mgr Gaschignard qui se désespère des vocations sacerdotales de son diocèse: aucun séminariste en formation à l’heure actuelle pour Dax et ce malgré des appels mensuels au ciel depuis plusieurs année.
    En effet , tout les premiers samedi du mois une marche du Berceau de St Vincent de Paul jusqu’à la basilique de Buglose se fait avec toutes les personnes désirant prier pour les vocations dans les Landes.
    N’y étant pas encore allé, je me suis laissé entendre dire que cela rassemblait beaucoup de mondes et en particulier des familles.

    Mgr Gaschignard n’est pourtant pas dupe, il voit très bien les jeunes partir non loin de chez lui , à Bayonne.
    Mais ne pouvant compter sur aucun appui dans sa « curie » diocésaine, vendue en très grande majorité aux idées progressistes, il se sent bien seul et ne peut plus que compter que sur la Divine Providence.

  2. babacool

    une journée en adoration pour ces monseigneurs aurait surement été plus efficace que d’aller se pavaner au salon de l’agriculture, je ne vois pas en quoi cela est efficace, et d’ailleurs combien de fois le St Père n’a-t-il pas parlé de ces évêques voyageurs, s’ils ne se plaisent pas dans leur diocèse où il y a tant à faire, qu’ils demandent leur mutation, pour un certain nombre d’entre nous nous n’en serons aucunement fachés!

  3. Hervé Soulié

    Ces évêques ont bien le droit d’aller au salon de l’agriculture si cela les intéresse.
    Mais pourquoi orchestrer cette visite à grands sons de trompette ?
    Je voudrais bien savoir combien ces quinze évêques-là, pris tous ensemble, ont ordonné de séminaristes prêtres ces dernières années….
    Pourtant, c’est plus important que d’aller au salon de l’agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *