v

Chacun d’entre nous peut prendre une part de la misère du monde

Download PDF

Voici un extrait de l’homélie prononcée par Son Eminence, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, lors de la nuit de Noël :

« Les informations qu’on nous a données ce soir sur la fête de Noël consistaient pour vingt-cinq minutes à étudier avec science et précision le marché des cadeaux et des réveillons. Durant les cinq dernières minutes, on nous a quand même dit que Noël, c’était une fête chrétienne et qu’il y avait des gens qui allaient aller à la messe… vous en êtes ! On ne nous a pas parlé des milliers d’hommes et de femmes qui cette nuit, se dévouent à travers les grandes villes ou les villages pour que des hommes et des femmes vivent cette nuit de Noël d’une manière moins pénible, pour que la venue du Christ soit vraiment une espérance pour eux parce que ce sera déjà une réalité. On les aura accueillis, nourris, chauffés, reconnus comme des hommes et comme des femmes. On ne parle pas des milliers d’hommes et de femmes qui vont passer cette nuit au chevet des malades et des mourants, non pas pour leur donner la mort mais pour les aider à mourir dans la dignité, parce qu’ils les jugent dignes de mourir en hommes et en femme aimés de Dieu. Sur tout cela, vous n’entendrez rien, que le silence… Mais c’est notre responsabilité de savoir que cette promesse du Sauveur, cette bonne nouvelle qu’un sauveur nous est né est une réalité. Cela n’est possible que si nous donnons les signes de cette réalité, les signes du salut, si nous donnons à manger à celui qui a faim, si nous habillons celui qui est nu, si nous visitons celui qui est en prison ou celui qui est malade, bref si nous mettons en pratique ce que dit l’Évangile. »

7 comments

  1. Struyven

    Merci Monseigneur et meilleurs vœux pour l’année 2015 dans laquelle nous avons mis les pieds. Votre ton est juste et vrai ! Nous n’avons rien de bien consistant sur la foi par le biais des médias, je pense que beaucoup l’on compris. Mais laissons les dire, ne perdons pas notre temps. IL y a tant de manières de suivre Jésus en ce monde, vous en avez énuméré quelques unes et je voudrais en profiter pour remercier tous les bénévoles chrétiens ou hommes de bonne volonté, qui dans l’humilité donnent de leur personne pour remettre un sourire sur le visage d’une personne éplorée, de l’espérance dans les hôpitaux et les prisons, de tendre la main à celui qui n’a pas encore compris combien Jésus l’aime et peut l’aider de tout son Amour Immense, sa Miséricorde. Je ne me fais pas d’illusion sur le plan économique ou social sur cette nouvelle année. Mais en moi vibre toujours cette petite flamme qui se sait si petite mais aimée et qui n’attend qu’une chose, la Paix entre tous les hommes, les nations, le monde. La justice, l’éthique, les valeurs morales, la charité et pourquoi pas le pardon et l’amour. Je vis d’Espérance et un jour, toutes ces petites gouttes de bien formeront un océan d’amour, car quelles que soient les horreurs que je vois pour le moment et qui me peinent tellement, je sais que c’est l’Amour qui triomphera en son heure, mais que nous ne devons pas rester les bras croisé pour l’attendre. Que le Seigneur attend de nous coopération par les paroles bien sur, mais surtout aussi par l’exemple et dans les actes.
    Encore merci pour le baume que vous me donnez. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde de tout mal.
    Qu’Il daigne bénir chaque jour votre sacerdoce pour votre bonheur.
    Marie-Thérèse.
    Belgique.

  2. oizel

    très belle homélie .

    le Père Gérard a été très bon à Noël: avec son humour, il nous a dit : « Alors vous n’avez pas la Foi ! »

    Je ne parlerai pas de son talent à faire participer les enfants …il a demandé à un enfant assis devant lui de venir prendre un paquet cadeau et il a demandé d’abord aux enfants puis aux adultes: »qu’est-ce que vous voyez ? »des réponses mais pas la réponse attendue… d’où absence de Foi car incapacité de voir avec le coeur, de voir l’amour, offrir un cadeau , c’est de l’amour !
    Au préalable, il avait raconté aux enfants autour de lui l’histoire d’une petite fille qui offre un gros cadeau à sa maman . La maman gronde sa fille quand elle découvre que le paquet est vide lui reprochant d’avoir gâché du beau papier et du ruban. La petite fille lui dit alors : le paquet n’est pas vide je l’ai rempli de bisous….Un accident a emporté cette petite fille et chaque soir la maman ouvre le paquet et prend un bisou.
    Le cardinal a raison de rappeler qu’un chrétien est un arbre qui donne des fruits et qu’aimer c’est agir.
    Le Père Gérard nous fait comprendre que si Marthe s’occupe du matériel, Marie est dans le spirituel; c’est la bonne place dit Jésus.
    Nous devons apprendre à regarder comme Marie avec notre coeur.

  3. guillemet

    Je reste frappé par les commentaires sur l’Evangile. Naturellement, l’époque de son écritures, ou de ses écritures, était différente, mais qui incite à donner du travail aux démunis ? St Paul n’a-t-il pas dit que celui qui ne travaille pas ne mange pas ?
    J’ai souvent constaté que lorsque du travail est proposé, on se trouvait avec beaucoup moins de nécessiteux.

  4. Bidault Gérard

    En 1980 en vacances dans le Var à Fayence et Calyan,je rencontrais un jeune prêtre de votre communauté l’échange fut fort riche
    spirituellement de mon côté. Sur Paris a l’époque il n’y eu pas de suite après. Ces trois dernière années un prêtre me parle parfois de votre communauté. Vivant un peu dans une région ou il ne se passe pas grand chose spirituellement en dehors d’un bref passage sur deux années d’un Saint Prêtre sur notre paroisse qui attachait une grande place à son ministère,aux sacrements, et plus particulièrement à la liturgie. Malheureusement notre*
    Archevêque l’a nommé à Poitiers. Nous sommes retombés dans la tiédeur,ou il ne se passe plus grand chose .
    Nous sommes revenus aux célébrations pénitentiels collectives, le désert .
    Pour cette nouvelle années 2015 que pourriez – vous nous proposer à notre couple de soixante ans , d’avance merci. Gérard .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *