Capture d’écran 2015-04-07 à 07.30.39

« Civitas, les fous de Dieu »

Download PDF

Le diocèse de Marseille annonce la tenue d’une conférence sur ces « fous de Dieu » que sont les membres de Civitas… On peut ne pas apprécier les méthodes de cette association satellite  de la Fraternité Saint Pie X, mais utiliser pour qualifier ses membres une expression employée ordinairement à l’égard des terroristes musulmans, c’est un tantinet déplacé.

Capture d’écran 2015-04-07 à 07.30.39

15 comments

  1. Maurice

    Fou de Dieu ?
    Oui, mais pas fou au sens barge !
    Il ne faut pas confondre « intégriste » et « traditionaliste », respecter la tradition ne veut-il pas dire refuser un modernisme néo-protestant ? Est-on intégriste si on ne veut pas d’offices avec tambourins, guitares, serrage de louche pendant l’office et fidèle qui lit des textes au lieu d’écouter l’officiant ?
    Doit-on cacher son catholicisme pour ne pas gêner les autres, mais accepter que d’autres nous mettent sous le nez leur religion en se promenant en pyjama ? Etc.

  2. zézé

    Nous sommes au début de la fin….. car ceux qui prétendent gouverner ne veulent plus de DIEU, depuis 1789. La « liberté » a remplacé DIEU, et nous avons le résultat de la « liberté ».

  3. C

    Réunion où se retrouveront toujours les mêmes? Pendant ce temps Civitas lui ne s’agite pas mais agit (c’est lui qui à malgré tout commencé à défiler dans les rues, cf le piss christ etc. et enclenché les manifs pour tous avant que l’idée soit reprise par les catholiques jugés fréquentables par les « mondains ».
    Mais dommage en effet que ce genre de réunion soit organisé avec l’aval du diocèse de Marseille, à moins que cela soit pour expliquer que l’intégrisme chrétien c’est le christianisme intègre par rapport à ce qu’a enseigner le Christ (on peut toujours rêver)!

  4. Féru

    Il faudra un jour clarifier les choses dans l’église catholique, entre d’une part mondains, évêques démissionnaires des valeurs chrétiennes, progressistes des paroisses, prêtres acteurs sociaux ayant renoncé à prêcher l’évangile, et d’autre part ceux qui restent fidèles aux enseignements du Christ. Ces derniers devront veiller à garder l’humilité et la miséricorde comme vertus fondamentales, et à éviter les jugements péremptoires.
    A moins que les premiers aient une prise de conscience et redressent la barre, car on est très proche du naufrage. Naufrage déjà consommé pour l’église réformée d’ailleurs !

  5. Bayard

    Même folie pour Civitas que pour Mgr Sarah: « Dieu ou rien » : ce qui me semble assez proche du premier commandement donné par Dieu lui-même: « Tu aimeras ton Dieu de toute ton âme, de toutes tes forces et de tout ton esprit… ». Pour ce qui est de l’expression « maladroite », elle serait plutôt contraire au deuxième: vous savez…., celui qui parle de l’amour du prochain… Il est vrai que pour beaucoup, c’est le domaine réservé aux ennemis déclarés de l’Eglise;

  6. Courivaud

    « C’est déplacé »…. mais comment donc ? Le diocèse de Marseille daigne s’intéresser aux « borderlines ». Quelle largesse de vues !

    Vous verrez que cela se terminera par une « motion antifa »…..(ne pas oublier de l’adresser en copie à Mgr Vingt-Trois, qui s’y connaît en « Civitas »).

  7. Je ne savais pas que Civitas pose des bombes, décapite, enterre vivant des enfants, crucifix des hommes, viole des femmes et des enfants, réduit en esclavage sexuel des femmes et des enfants, torture, immole par le feu… tout être humain qui n’est pas chrétien comme le font les islamistes en ce qui concerne les chrétiens.

    Ou peut-être faut-il comprendre « Civitas les fous de Dieu » c’est-à-dire qui adore Dieu, dans le sens du 1er des 10 commandements de Dieu : « Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout. »

  8. Franz

    Le 1er problème dans ce genre de réunion est d’abord d’ordre sémantique : il est nécessaire d’abord de s’entendre sur le sens des mots : c’est quoi un intégriste, un traditionnaliste, un « fou » de Dieu ??? Dans mon diocèse hérético-moderniste agonisant, porter la soutane et dire 2 mots de latin, c’est être néo-Fasciste ! Et par ricochet, c’est quoi un catho « normal » aujourd’hui ? Le second problème est le but de la réunion : présenter la place(et l’action) des « intégro-tradis » dans le monde catholique (et dans le monde tout court) actuellement avec objectivité dans un but de meilleure connaissance ou prévenir les agneaux des menées effroyables de grands méchants loups…
    Ce serait bien qu’un membre de Civitas soit présent à cette réunion pour réagir le cas échéant.

  9. Gilberte

    quel est le contraire de « fous de Dieu »? tièdes, indifférents, ou raisonneurs, critiques en particulier sur la doctrine? ce débat n’est valable que contradictoire

  10. JohnDeuf

    Après la Grèce, l’église catholique a promu la Liberté. lire l’excellant article de Chantal Delsol dans Valeurs actuelles. Ce sont les socialistes, francs maçons ou non initiés qui ont tué Dieu au nom de l’égalitarisme.

  11. NOILLAR

    Sans avoir lu le bouquin de Luc Chatel, j’ai envie de comprendre fou au sens de enivré de Dieu, de très mystique, de très croyant…
    Ah bon, je fais fausse route?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *