4 comments

  1. C’est aujourd’hui le jour anniversaire de l’enterrement de Saint Jean-Paul II. Comme enterrement de première classe, cela se pose là.

    C’est un effondrement. Un effondrement de la foi, mais aussi tout simplement un effondrement humain, car dans ce discours où on prétend suivre l’Evangile alors qu’on le bafoue, on est en pleine déraison, c’est à dire en pleine déshumanisation.

    La situation est d’une gravité inouïe, au sens propre du terme.

    C’est un devoir, pour tous les esprits droits, d’entrer en résistance dans l’Eglise, sans la quitter bien sûr, de l’intérieur. Une première action est de cesser tout denier du culte dans les diocèses dont l’évêque suit les préconisations du pape sur le sujet.

    Espérons qu’une grande figure de l’Eglise va se lever pour prendre la tête d’un immense mouvement de résistance, pour promouvoir un renouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *