La-COMECE-et-l-economie-sociale-de-marche_visuel-2-2

Comece : l’est et l’ouest s’expliquent

Download PDF

Réunis en plénière au siège de la Comece, à Bruxelles du 2 au 4 mars, les évêques se sont expliqués sur leurs différents. Le malaise et les désaccords avaient éclaté au grand jour lorsque les épiscopats hongrois et polonais ont demandé le retrait de deux articles de la revue Europe-Infos, coéditée par la Comece, très critiques à l’égard des gouvernements de leur pays. Mgr Ferenc Cserhati, évêque auxiliaire d’Esztergom-Budapest, a déclaré :

« L’Occident connaît très mal l’Église de l’Est ». « Europe-Infos n’a pas consulté les évêques hongrois, la situation était présentée de façon falsifiée, exagérée, dans l’article dont nous avons demandé le retrait ». « le dialogue et le fait de trouver une vision commune pour l’Europe sont un point central ».

Le cardinal Reinhard Marx, président de la Comece, a finalement décidé de lancer une réflexion sur la méthodologie de travail et la formule de la revue.

Mgr Jean Kockerols, auxiliaire de Malines-Bruxelles et vice-président de la commission, explique:

« des passés différents, des histoires de réconciliation différentes, sur lesquelles l’Union européenne est passée un peu vite lorsqu’elle a décidé d’intégrer d’un seul coup dix nouveaux pays, et cela se retrouve au niveau des épiscopats ».

Mgr Jean-Pierre Grallet, évêque de Strasbourg, ajoute que ces pays sont

« en première ligne de l’afflux migratoire, et que leur mémoire est encore marquée par l’impact d’une invasion musulmane par le passé ».

5 comments

  1. jpm

    explication bidon ! La COMECE et les jésuites sont des européistes endiablés et cherchent par des arguties de faire oublier leur idéologie. Avant d’accepter de pareilles sornettes ils faut inventorier leurs discours !

  2. Delmau

    Peut-on espérer que l’Eglise de l’Ouest finisse par comprendre que, comme pour les Chrétiens d’Orient, elle connait mal les Eglises de l’Est, et qu’elle s’habitue à écouter les unes et les autres, et apprendre d’eux ce qu’elle ne soupçonne pas toujours ?

  3. Franz

    Eh oui, ils ont un souvenir cuisant de la botte musulmane ! Et ne veulent plus revivre çà.
    C’est à notre tour d’en jouir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *