10858509_1069920029692116_8203882426577030213_n (1)

Conférence du Père Toufik, curé de Maaloula (Syrie), mardi 10 février 2015, à Saint-Christophe-de-Javel (Paris)

Download PDF

Chrétiens de Syrie pour la paix et SOS chrétiens d’Orient organisent une conférence en présence du père Toufik, prêtre catholique de rite byzantin, à la paroisse Saint-Christophe-de-Javel (Paris), mardi 10 février 2015, à partir de 20 heures. (Il est précisé que l’entrée dans la paroisse se fait par le 8/10 rue Saint-Christophe). Le père Toufik est moine de l’Ordre basilien du Très Saint-Sauveur, curé de Maaloula et prieur du monastère Saints Serge et Bacchus. Maaloula est un village chrétien de Syrie où l’on parle encore la langue du Christ, l’araméen. Le village de Maaloula a subi des évènements particulièrement douloureux dans le conflit qui déchire la Syrie. Le père Toufik avait déjà témoigné à Lyon et Toulon il y a quelques jours. Pour un témoignage du père Toufik, on peut aller sur le lien suivant.

On peut également lire cet entretien dans lequel le père Toufik relate les épreuves endurées par les chrétiens de Maloula et du reste de la Syrie. Petit extrait de cet entretien:

Au vu de tous ces massacres répétés, y a-t-il un avenir pour les chrétiens en Orient ?

C’est notre devoir de rester, de vivre même avec ceux qui nous tuent. Le Seigneur décidera. En Syrie, c’est particulier, car malgré notre statut minoritaire, nous n’avons jamais vécu avec un sentiment d’insécurité. À Maaloula, il n’y avait pas eu d’émeutes antichrétiennes depuis 1925, du temps de la révolte contre les Français. Je dois préciser qu’ici, il y a une forme avancée de citoyenneté. Mais il faut avouer que depuis quelques années, il y a un véritable changement, quelque chose de palpable, difficilement définissable dans le comportement des musulmans… Ils ont commencé à avoir de l’argent, beaucoup plus qu’avant. On ne sait pas d’où venait cet argent. Ils ont changé dans leur attitude. C’était étrange…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *