revolux

Darwin remis en cause

Download PDF

« L’évolution, un conte de fées pour grandes personnes » : la phrase de Jean Rostand continue d’être confirmée par de nombreux faits à mesure que la science – la vraie – progresse. La complexité du vivant, telle que nous la connaissons aujourd’hui, dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer à son époque. C’est ce que cherche à montrer une nouvelle vidéo produite par le Discovery Institute de Seattle, sortie au mois de septembre. Elle met en images les découvertes d’un professeur de biochimie à Lehigh University, Michael Behe : une véritable bombe jetée à la face de la pensée darwinienne. Son livre, Darwin’s Black Box, publié il y a vingt ans, posait la question qui fâche : comment la vie aurait-elle pu « évoluer » depuis un ancêtre unicellulaire alors que la cellule elle-même est un exemple incroyable de complexité dans l’infiniment petit ? On en sait de plus en plus sur les mécanismes de fonctionnement de la cellule. La vidéo “Revolutionary” – disponible ici – met tout cela en scène.

 

Lire la suite