ag05_839781_1_px_640_

De la fête de la Toussaint aux fidèles défunts

Download PDF

Message de Mgr Delmas, évêque d’Angers :

Au lendemain de la solennité de la Toussaint, ce premier novembre, l’Eglise nous invite à commémorer les fidèles défunts. Ces deux fêtes sont intimement liées l’une à l’autre et ce n’est pas un hasard qu’elles se suivent dans notre calendrier.

Le jour de la Toussaint, l’Eglise se réjouit par l’intercession des saints et des bienheureux qui nous soutiennent dans notre pèlerinage terrestre. Le jour des défunts, l’Eglise partage les larmes de ceux qui souffrent de la séparation d’un être cher et en même temps elle invite chacun à entrer dans son Espérance confiante enracinée dans la certitude que la mort n’a pas le dernier mot. L’être humain, en effet, est destiné à une vie sans limites puisque notre Dieu n’a pas créé l’homme pour qu’il reste prisonnier des filets de la mort. Il n’est pas le Dieu des morts mais des vivants. Le souvenir des défunts est un signe de cette espérance qui nous anime et qui se manifeste de diverses façons à la proximité de la Toussaint.

En cette année, nous voulons confier tous nos défunts à travers nos signes d’affection et bien sûr nos prières.

Nous avons bien sûr une pensée toute particulière pour ceux qui ont été enlevés à l’affection des leurs.