mgr vingt-trois

Déclaration pro-vie de Mgr Vingt-Trois la nuit de Noël

Download PDF

Extrait de l‘homélie du cardinal Vingt-Trois la nuit de Noël :

« Ce nouveau-né peut-il parler à nos esprits façonnés par une culture qui a peur des enfants. Une naissance peut-elle être une bonne nouvelle quand l’attente d’un enfant est devenue une hantise identifiée à une catastrophe grave dont on doit se prémunir par tous les moyens et se débarrasser quand ce malheur n’a pu être évité ? Ce nouveau-né peut-il être vraiment accueilli par une culture qui transforme les enfants en bien de consommation au service des désirs des adultes ?

Pour reconnaître le signe de l’enfant nouveau-né, nous devons nous convertir. Non seulement abandonner nos fantasmes sur un salut magique qui nous éviterait toute responsabilité, mais encore changer notre regard sur la vie telle que nous la recevons et que nous devons en assumer la responsabilité. »

2 comments

  1. La naissance devenu un malheureux événement et le Cardinal a raison de signaler ce « point ».
    « Le laissez venir à moi les petits enfants » nous rappelle la méthode pour lutter contre la déchristianisation, comme un club sportif ambitieux qui investit dans la jeunesse, nous devons penser aux enfants dans la nouvelle évangélisation, nous devons leur supprimer la TV en leur proposant la pate à sel, la bibliothèque, apprendre à réfléchir sur le contenu d’une histoire en s’appuyant sur l’évangile, exppliquez notre Foi, l’éducation nationale est révélateur de l’apport de la famille à l’enfant, surtout ne rien attendre de l’école pour ne pas etre déçu un jour quand il sera trop tard, donc il faut cultiver l’estime de soi par exemple en calcul, très vite faire du calcul mental comme dix plus sept = dix-sept , quatre foix vingt = quatre-vingts, etc.,dans les magasins , il faut arreter de lui demander: »qu’est-ce que tu veux que je t’achète? », il faut leur laisser prendre des responsabilités, le reconnaitre et l’admirer sincèrement dansses progrès, etre joyeux , plaisenter , faire de l’humour relativiser les choses pour éclairer le sens de la vie qui est « tu aimeras ton prochain comme toi meme »,c’est tout cela aimer son enfant

  2. Melmiesse

    les parents d’aujourd’hui ont été élevés selon la formule « il est interdit d’interdire » ils ne sont pas suffisamment adultes et n’aiment surtout qu’eux-mêmes donc c’est une catastrophe l’arrivée d’un enfant; enfin ne généralisons pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *