m

Défilé de mode dans une église (suite)

Download PDF

Nous en avions parlé le 6 mars : un défilé de mode s’est déroulé dans l’église Saint-Merry à Paris. Cette église n’est pas désacralisée, l’Eglise en est toujours affectataire. Il y a là une violation de la laïcité, violation à laquelle le clergé local n’est sans doute pas étranger car j’ai du mal à imaginer que cette manifestation ait pu être organisée sans son accord. Voici la vidéo :

17 comments

  1. Le clergé n’ayant que partiellement et moyennement la foi dans la présence réelle (pas tout le clergé mais un certain clergé professe discrètement une théologie protestante au sujet de l’eucharistie), il passe des accords moyennant finance pour livrer les églises à des concerts de musique classique ou de variétés, des défilés de mode, des meetings politiques (d’ailleurs la messe du bienheureux Paul VI ressemble parfois à un meeting), des conférences.

    Ces activités profanes se déroulent parfois devant le Saint-Sacrement sans que cela émeuve le clergé en charge de la paroisse et encore moins le peuple.

    Les évêques ne peuvent pas ne pas le savoir. Donc, ils s’en moquent. Le fric d’abord.

  2. Niemand weet

    Cela est épouvantable, éhonté. Une église n’est érigée qu’uniquement pour le culte de Dieu Tout-Puissant. Il faut que l’on nous informe de qui a autorisé cet outrage. Parfois, il semble qu’il y ait plus d’ennemis à l’intérieur de l’Eglise qu’à l’extérieur.

    • Denis F

      Je plussoie, Santiago64.
      D’ailleurs, il suffit de se rendre sur le site
      http://saintmerry.org/
      où on découvre actuellement :

      « Art, Interroger l’art contemporain
      Bettina Rheims. I.N.R.I.
      La splendide rétrospective de la photographe à la MEP permet de redécouvrir I.N.R.I., une œuvre fascinante et troublante déjà exposée en 1999. Une interprétation décapante et contemporaine de scènes d’Évangile qui fit alors scandale. »
      La messe est dite, non?

  3. DUFIT THIERRY

    Certains veulent nous faire croire que la crise de l’Eglise est derrière nous et que désormais les ravages causés par Vatican II sont terminés : il suffit d’appliquer Vatican II sans excès et tout va bien.
    A la vue de ces images les personnes qui tiennent ce langage verront peut être la réalité telle qu’elle est : les modernistes vont toujours plus loin dans leur travail de destruction de l’Eglise.

  4. jpm

    Qu’a fait Mgr Vingt-Trois ? Qu’ont fait les catholiques de cette paroisse? Selon la loi le curé est affectataire en second. Qu’a fait le curé ?
    Il est vrai que le cardinal archevêque de Paris a déclaré publiquement qu’il acceptait la trilogie maçonnique. Oui, il l’a fait à la messe pour les victimes du 13 novembre à la cathédrale de Paris Or la trilogie est au-dessus des lois de la République, donc….

    • Les maçons du Grand-Orient ont annexé la devise qui n’est pas d’eux. Ce faisant, ils clivent, ils divisent les Français. C’est diabolique.

      La devise Liberté, égalité, fraternité est parfaitement valable. C’est ce que nous ont enseigné saint Jean-Paul II et Benoît XVI lors de leur voyage en France.

  5. Ne soyons pas riches en paroles et pauvres e actes; avant de condamner le défilé de mode, ne serait-il pas honnête de nous interroger sur l’abandon de la pratique de la foi? Est-ce que nous allons encore à la messe le dimanche? Cette église n’est-elle pas abandonnée par nous-mêmes? Alors, serions-nous étonnés le jour où les églises (bâtiments) abandonnées deviendront des mosquées? Honnêtement non; car nous avons abandonné notre religion; or, il n’y a pas de société sans religion, c’est-à-dire sans quelque chose qui donne du sens à l’existence humaine, quelque chose qui élève les hommes au-delà de l’immédiateté de la vie…Nous ne pouvons que nous en prendre à nous-mêmes…Ne soyons pas comment certains hommes et femmes politiques qui prétendent défendre le christianisme et qui ne viennent jamais à la messe, et qui ne participent jamais à la vie de leur propre Eglise…

    • France

      Avant de nous flageller il me semblerait souhaitable de nous interroger sur l’attitude d’un certain clergé largement défaillant en ce qu’il s’attache davantage à défendre la république plutôt que la foi… Ceci pourrait bien être un paramètre de désaffection de nombreux catholiques par rapport à une église en laquelle ils ne se reconnaissent plus. N’oublions pas ces chrétiens qui prient en se retirant dans le secret de leur chambre et qui viennent aussi prier à l’église en dehors des offices; il y a là une nouvelle forme d’expression de la foi; celle d’une église invisible mais fervente.

      • Florence

        Moi aussi France je souscris à votre commentaire.
        Malheureusement je ne rentre même plus dans la chapelle à côté de chez moi, quand je passe devant je fais un signe de Croix en catimini et une petite prière sur le trottoir. Le choeur a été détruit depuis longtemps après Vatican II, il’y a un bloc maintenant sans croix dessus, le tabernacle a disparu depuis longtemps aussi relégué sur le côté, ce qui reste très choquant, … comment venir prier dans ces conditions ….
        je ne supporte plus ce vide je me sens triste et je préfère rester chez moi.

        J’ai installé une belle petite Croix avec le Christ, une photo du plafond de la Chapelle Sixtine derrière, une statue de la Sainte Vierge Marie d’un côté et de l’autre Saint Joseph portant le Petit Jesus.
        Je ne vais plus à la messe conciliaire Paul VI depuis longtemps.

        Je vais à Nice quand je peux, une heure de route, à l’Eglise de La Visitation de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X ou à celle du Saint Suaire du Christ Roi dans le vieux Nice.

        Mes enfants viennent avec moi souvent, ils aiment se mettre à genoux aussi pour prier ils trouvent çà naturel. Le Latin ne les « choque » pas, au contraire, bien qu’ils n’en aient pas fait à l’école. Comme dit un de mes enfants »on s’est bien mis à l’Anglais pour « l’ordinateur! ». Pourquoi pas le Latin pour la Messe c’est plus facile puisque les mots ressemblent au Français ! »
        La Messe leur plait et est très bien faite, aussi ils se demandent pourquoi on en a été privés, eux malheureusement ont été catéchisés à la façon conciliaire, c’est à dire qu’on ne leur rien appris.
        Je crois de mon devoir de mettre ma petite information même si çà n’intéresse pas beaucoup de gens.

        • Passionnant au contraire votre témoignage, chère madame !

          Il témoigne comment le haut clergé (y compris le bienheureux Paul VI) a privé une femme du peuple de ses droits à la culture religieuse ancestrale et de ses droits à la liberté religieuse.

          Autrement dit le haut clergé a violé les droits de l’homme en la personne de ce témoin.

          • Florence

            Merci Monsieur pour votre gentil mot.

            Je reste les yeux fixés sur « bienheureux Paul VI » que vous avez mis entreparenthèses, ce n’est pas votre intention bien sûr, mais vous avez bien fait, car il ne l’est sûrement pas après un tel pontificat et responsable d’avoir laissé les gens aussi malheureux et le troupeau dispersé.

            Il est mort et tous ces « intellectuels » synonyme pour la plupart de crétins vaniteux dénués d’amour et de bon sens. Le purgatoire et l’enfer, n’en déplaise aux protestants et aux conciliaires, doivent être très encombrés.

            On ne peux pas prier Paul VI, mais, en faisant un gros effort de charité, … prier pour lui.

            Les conciliaires s’embourbent, les Protestants étaient sortis de l’Eglise, mais eux sont dedans comme un cancer.
            Le sujet ci-dessus qui nous préoccupe en est un des nombreux métastases comme on peux le constater sur ce site..

            Les ravages causés par les conciliaires et Vatican II vont aller en s’accélérant.

  6. France

    Très touchée des réactions suscitées par mon commentaire; elles me réconfortent tant elles manifestent une foi vibrante qui, en toute discrétion, concourt à une évangélisation de notre si magnifique France. Pour ma part, outre la méditation quotidienne de la Bible, je m’efforce d’intérioriser des séquences de la Bible de manière à communier à la Parole. Et je suis heureuse et fière de ma foi lorsqu’il m’est donné d’en citer des extraits.
    Il me semble que les croyants devraient cesser de se sentir coupables de tout contrairement à ce que martèlent les médias. Une foi profonde en accord avec les actes interroge et peut-être, parfois, influence nos proches ou moins proches qui savent vers qui se tourner lorsqu’ils sont en difficulté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *