Vie-EgliseSaintMartin-630x0

Démolition de l’église de Sablé-sur-Sarthe avec accord de l’évêque

Download PDF

Vie-EgliseSaintMartin6-630x0La désaffectation de l’église Saint-Martin a été demandée lundi 11 mai par le conseil municipal de Sablé-sur-Sarthe (72). C’est le premier pas vers sa démolition. Le maire UMP Marc Joulaud explique que l’église « ne permet plus l’exercice du culte depuis de nombreuses années ».

« Le bâtiment ne date que de la fin des années 1800 mais il a été mal conçu, mal construit et représente un danger depuis plusieurs années. C’est un bâtiment en ruine ».

Pas question pour la ville de financer des travaux de réfection. Marc Joulaud l’avait annoncé dans son programme de campagne.

« Un accord a été trouvé avec l’institution Sainte-Anne et une chapelle, la chapelle Sainte-Anne, est ouverte au public régulièrement. »

Et l’accord de Mgr Le Saux, évêque du Mans et de l’abbé Mézière, curé de Sablé.

« Nous respecterons la volonté de l’Evêché de conserver certaines pièces. Si j’engage ce dossier, qui n’est en soi pas une opportunité foncière, ce n’est pas pour le terminer dans six ans. La démolition pourrait intervenir avant la fin de l’année. »

A noter qu’il s’agit de la commune de François Fillon, qui y fut maire de 1983 à 2001.

Source

12 comments

  1. Outrillo

    Il serait utile de préciser que ce n’est pas la grande église paroissiale de Sablé-sur-Sarthe (sous le vocable de Notre-Dame) qui est bien placée dans le centre-ville. L’église Saint-Martin dont il est question dans votre article est une église de quartier située près de la gare SNCF et fermée depuis longtemps.

  2. angel

    Quand on ne veux plus de son chien on prône qu’il est atteint de la rage et on le fait piquer ..
    Église datant de 1800 avez vous pensé aux personnes qui ont œuvré pour sa construction ??
    bel hommage fait à nos anciens ! bravo

  3. karr

    Il me semble qu’il y a au moins une autre église à Sablé,considérant la diminution de la pratique religieuse et le peu d’intérêt architectural de St-Martin,les fidèles peuvent comprendre et accepter la démolition de cette dernière.
    La réaction est nécessaire lorsqu’il s’agit de l’unique église d’une localité et lorsqu’il y a un intérêt historique et architectural évident.

  4. yedidia

    Cette église était fermée depuis trente ans. De plus c’est une église annexe de cette commune. La démolition d’une église est toujours une mauvaise nouvelle mais dans le cas présent, il était difficile d’y échapper.

  5. Bernard Pellabeuf

    Je formule un souhait : que les pierres taillées et les vitraux, et tout ce qui peut resservir, soient récupérés. A Gesté on a démoli l’église sans rien respecter. Je voudrais qu’on reconnaisse au moins la valeur du travail des artisans d’autrefois, même si l’on ne reconnait pas la valeur de leur foi. Il ne manquera pas d’amateurs, de riches, Français ou étrangers, pour s’y intéresser.

  6. Yves

    Pourquoi n’aurai-on pas le droit (et même parfois presque le devoir) de démolir une église qui menace de tomber en ruine, qui n’a rien d’exceptionnel et dont la fermeture prolongée a prouvée qu’elle n’est pas indispensable?

    Pour être crédible sur des combats importants, il faut aussi savoir être raisonnable!

  7. Julien

    Pour être totalement honnête, il est bon de préciser qu’il ne s’agit pas de l’église de Sablé sur Sarthe, mais d’une église de quartier construite en mauvais matériaux au XIXème siècle.
    L’église principale de Sablé, église Notre Dame, est toujours utilisée.
    L’église Saint Martin, qui va être détruite est fermée depuis la fin des années 70, parce que dangereuse. A l’époque, il y avait certainement les finances pour la sauver, mais maintenant en ces temps de disette budgétaire (plusieurs millions d’euros seraient nécessaire) ce n’est plus possible.
    Il est donc plus sage de la raser.
    Visiblement depuis la fin des années 70, sa fermeture n’a pas empêché le bon fonctionnement paroissial de Sablé.

  8. Denis F

    Si votre Boulanger fait la grève, comme dans un excellent film classique, vous vous laissez mourir de faim ou vous allez acheter votre pain ailleurs?
    Alors, excusez-moi, mais ne pas pouvoir se rendre à l’église juste à côté n’est certainement pas létal, évidemment.
    D’autant plus que, chez nous catholiques, l’occupation illégale de l’espace public n’est pas une pratique envisagée…
    En conséquence, ce n’est pas parce qu’une église est interdite aux paroissiens ou aux croyants qu’elle est inutile!
    Quant à cette malheureuse église qui n’a rien d’exceptionnel, elle est bien plus belle que certaines horreurs construites depuis!!!
    Par ailleurs, comme moi qui ai toujours un pincement au coeur quand je repense à mon ancien Collège, Saint Augustin, petit séminaire de Moselle avant de n’être plus qu’un collèqe catholique, abandonné depuis pour de nombreuses rasions, dont certaines bien lamentables, croyez-vous vraiment qu’elle n’a rien d’exceptionnel, cette église minable, pour ceux qui y ont célébré certains événements?

    On est exactement dans ce que j’ai lu depuis le scandale de Gesté (et Abbeville, si ma mémoire est bonne)…
    On ferme, on laisse pourrir, et puis évidemment, après, il est logique de détruire…

    Je préfèrerais qu’on use de cette méthode avec les centres des impôts, au vu du mésusage de plus en plus odieux de nos contributions…
    En plus, le Maire, qui reçoit les impôts locaux, n’a-t-il pas dans ses obligations l’entretien des biens volés à l’Eglise???
    Et du coup, j’en profite : au lieu de téléphones portables dernier cri pour se décérébrer en ligne encore plus longtemps, un simple moyen de communication libèrerait des fonds pour d’autres usages plus nobles…
    Et si l’exemple du téléphone choque, alros prenons celui des TN de Nike à 150 €, etc, etc.

    Enfin, au pire, la mairie participe, mais motive des paroissiens : il y a bien des maçons parmi eux, des vitriers, des couvreurs, des plombiers, non?
    Et en plus, ils en profiteraient pour former leurs apprentis avec des particularités de construction auxquelles ils seront peut-être un jour confrontés, et dont ils ne pourront pas tout simplement demander la destruction…

    Et pour finir, après le génocide des Vendéens, puis la spoliation des biens de l’Eglise, qu’on rende donc les biens volés à l’Eglise, dans l’état passé, et nous nous chargerons volontiers d’en assurer l’entretien et les frais pour le présent et le futur!

    (Je préfère ne pas parler de la transformation en mosquée…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *