d

Denier : moins de donateurs

Download PDF

iChacun des 95 diocèses de l’Église catholique en France gère ses comptes de manière décentralisée et autonome.

Le nombre de donateurs a diminué, passant de 1 465 000 en 2008 à 1 280 000 en 2011. Mais dans le même temps le don moyen a augmenté, passant de 156 € à 188 €.

Les prêtres perçoivent un traitement de l’ordre de 900 € mensuel. De plus en plus de salariés laïcs apportent leur compétence au service des diocèses, pour des salaires assez faibles.

La collecte annuelle du Denier assure 30% des ressources. Les autres ressources venant des quêtes, des legs, des offrandes à l’occasion d’un mariage, d’un baptême, de funérailles, etc. Mais l’ensemble des ressources ne couvre pas l’intégralité des dépenses, et la plupart des diocèses doivent emprunter ou piocher dans leurs réserves.

Dans le diocèse de Gap et d’Embrun, avec ses 140 000 habitants, le montant du Denier s’est élevé en 2012 à 615 000 €.

13 comments

  1. mariedefrance

    …………………………….. censuré !

    Il faut mettre de l’ordre dans cette Eglise !

    C’est Elle qui m’a éloignée de mon baptême.

  2. toto

    Quand on voit la gestion « gaspi » de certains diocèses ou l’opacité des comptes, on n’a plus envie de donner un sou.
    Et certains diocèses versent des salaires disproportionnés à certains anciens prêtres (mariés la plupart) recyclés en laïcs à des postes de responsabilité. Alors que les prêtres restés fidèles à leur vocation doivent se contenter d’un minimum. C’est un scandale de l’église-qui-est-en-France. Et pour être plus discrets, les diocèses s’échangent ces « cas sociaux », il vaut mieux externaliser le problème.
    Et quand ils n’ont plus le sou, ils vendent les biens de l’Eglise qui ne leur appartiennent pas.

  3. Kanjo

    Je fais partie de ces personnes qui ne donnent plus.
    Pas seulement parce que je suis au chômage, car j’aurai pu réduire mon versement mensuel sans le supprimer, Mais surtout parce que je ne me sens plus accueillie dans ma paroisse.
    Je dois faire 22 km pour assister à la messe. Elle est tellement ennuyeuse que mon fils et mon mari refusent d’y assister. On ne peut pas avoir d’entretien particulier avec le prêtre. De ce fait, je n’ai pas pu recevoir le sacrement de réconciliation depuis deux ans. J’avais dû aller cette année là dans une autre paroisse pour faire mes Pâques. Le curé passe son temps en œuvres caritatives (c’est bien mais ça n’est pas ses oignons, n’importe qui peut le faire) et délaisse le services des âmes qui lui sont confiées.
    Et ça, c’est grave car personnes ne peut le faire à sa place.
    Évidement, si le curé ne fait pas son devoir dans l’Eglise, il ne faut pas s’étonner de l’apostasie généralisée qu’il a lui même provoquée ; et donc de la baisse du nombre des donateurs.

  4. Goupille

    Spirale descendante…

    Qui a déclaré qu’il ne fallait pas baptiser les bébés parce que c’était une atteinte à leur liberté de conscience ?
    Qui a dit qu’il ne fallait pas évangéliser parce que c’était du prosélytisme ?
    Qui a méprisé les réticences des fidèles face à des expérimentations liturgiques hasardeuses ?
    Qui a refusé toute cohabitation avec des rites plus dignes ?
    Qui a cessé d’intervenir dans les débats de société au nom d’une laïcité mal comprise ?
    Qui a produit des catéchèses en service minimal et dépourvues de toute spiritualité ?
    Qui s’est ravalé à un rôle d’association parmi d’autres ?
    Qui n’a pas compris qu’il fallait renouer avec les opérations de Missions du XIXè et de ré-évangélisation des campagnes ?
    Etc, etc…

    En ces temps de récession économique, « on » ne peut pas donner à tout le monde et « on » choisit en fonction du service rendu et de la présence effective sur le terrain. Quand « on » ne peut plus même avoir un prêtre pour assurer les obsèques de ses disparus, « on » renâcle à cracher au bassinet.

  5. karr

    Je suis pratiquant,chaque dimanche je vais à la messe selon la forme « dite extraordinaire »,un seul lieu de culte dans un diocèse de 800 000 habitants ou nous ne sommes que tolérés,aucune ordination en vue pour cette année dans le diocèse,les prêtres sont de plus en plus âgés et de moins en moins nombreux.
    Le nombre de catholiques pratiquants diminue d’année en année,les enfants ne sont plus baptisés ni catéchisés,les couples mariés à l’église divorcent autant que les autres en quelques années;
    Les prêtres sont invisibles,se confesser relève de l’exploit alors que nos pasteurs trouvent le temps de participer à un nombre incalculable de réunions plus inutiles les unes que les autres.
    Comment demander à des personnes n’ayant aucun lien avec l’Eglise de donner au denier d’un culte qu’ils ne pratiquent pas?
    A quand des évêques,des prêtres,des religieux et religieuses ainsi que des mouvements de laïcs missionnaires?

  6. chouan 12

    Bien d’accord avec Goupille, depuis qu’on nous a fait partir notre cher curé, un véritable homme d’église, nous avons quitté les pseudos messes pour aller vers ST Pie V et nous nous en portons très bien. A savoir que notre pauvre curé est mort de chagrin parce qu’il voulait revenir dans son diocèse mais même ça Fonlup et son vicaire général lui ont refusé cela donc le denier du culte est bien mieux placé aux différentes communautés qui elles ont des prêtres ou à des assos qui luttent pour la vie

    • rocheteau

      bien d’accord avec goupille et chouan… notre clergé récolte ce qu’il a semé et rien de tout cela n’est étonnant… les vieux prêtres sont mis au rencard parce qu’il ne s’accordent pas à la « pastorale » du diocèse. le dimanche on concélèbre à 2 ou 3, alors que tant d’églises sont désaffectées, peu importe que les vieilles personnes obligées d’avoir recours à la bonne volonté de voisins pour le transport à la messe ne peuvent plus pratiquer et doivent se contenter de la messe télévisée (quand c’est une messe) avec toutes les bêtises qui s’y débitent. et on s’étonne que nos églises soient vides, qu’il n’y ait plus de vocations : le denier du culte est en chute libre ? c’est bien fait ! c’est peut être la seule chose qui puisse avoir encore une influence. notre évêché a récemment vendu des biens précédemment acquis par l’ancien curé toujours vivant et désespéré par sa mise à l’écart, biens acquis grâce à des dons des paroissiens qui n’ont rien eu à dire lors de la vente… où est la stricte justice ?

  7. Sonia

    Lisons l’Apocalypse de Jean.
    De plus en plus le pouvoir de Satan augmente dans ce monde et il frappe par tous ces efforts et ces malices l’Église de Jésus-Christ.
    Restons vigilent, aimant et solidaire autour de notre Église. Ne tonbons pas dans le piège. Renforçons notre foi par la lecture méditatif de la Bible avec un coeur propre et pur après avoir confessé ces fautes au prêtre humblement.
    Seigneur reste avec nous malgré nos fautes!
    Éclaire nous et protège ton Église!
    Chrétiens. La meilleur chose qu’on puisse faire pour aider est de rester UNIS.
    Bonne route avec notre JC.

  8. MerrydelVal

    Voilà des années que je ne donne plus un seul Euro. Même à la quête du dimanche.
    Il s’agit moins d’une question de principe que d’une question de bon sens.
    On pourra y objecter toutes sortes de raisons, bien entendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *