chi

Les députés chiliens autorisent l’avortement thérapeutique

Download PDF

La Chambre des députés du Chili a autorisé, jeudi 17 mars, l’avortement en cas de viol, de fœtus non viable et de risque pour la santé de la mère, comme le relaie El Mercurio (en espagnol). L’interruption de grossesse était totalement interdite depuis la dictature de Pinochet.

 

« C’est incroyable, c’est approuvé », a annoncé le président de la Chambre des députés, Marco Antonio Nuñoz, alors que ce pays est l’un des rares au monde à appliquer une interdiction stricte de l’avortement.

« Ce premier feu vert doit désormais être validé par le Sénat ». Bien entendu ce commentaire est de la bonne presse nationale.

 

La photo à elle seule fait froid dans le dos. Quand une société nie sa propre humanité, elle devient capable de tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *