bouilleret1

Des disparités et des différences entre séminaires et séminaristes

Download PDF

A l’issue de leur Assemblée d’automne, les évêques de France ont invité les séminaristes à les rejoindre à Lourdes, du 8 au 10 novembre, pour un pèlerinage sur le thème : « Avec Marie, Reine des Apôtres, appelés à annoncer l’Évangile ». Mgr Bouilleret, archevêque de Besançon, Président de la Commission épiscopale pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale, explique :

« Lourdes permet d’inviter l’ensemble des évêques au rassemblement des séminaires. Je pense aussi à la démarche de pèlerinage : nous nous mettons tous ensemble, sous le regard de Marie, à l’écoute de l’Esprit Saint. Voici plus de quatre ans que le projet a germé. Il a mûri tout doucement. Et le Conseil Permanent a choisi la fin de l’année 2014. Le précédent rassemblement avait eu lieu en 2001 à Lyon. C’était le premier pèlerinage des séminaires de France sous la responsabilité du Conseil National des Grands Séminaires et de son secrétaire, Mgr Hervé Giraud. Une bonne décennie après nous accomplissons une démarche semblable à Lourdes. C’est un bon rythme.

L’invitation évoque des disparités et des différences entre séminaires et séminaristes : comment cet événement peut-il être facteur d’unité ?

Je ne pense pas que les disparités et les différences entre séminaires et séminaristes soient des éléments discriminants. Il est vrai qu’il existe différentes sensibilités chez les séminaristes et différents modes d’approche de la formation dans les séminaires. Mais, je pense vraiment que l’appel du Pape François à la proximité, au lien avec le troupeau – « sentir l’odeur de ses brebis », comme il dit – et l’invitation forte à l’évangélisation, peuvent réunir l’ensemble des séminaires et des séminaristes. Lors de ce pèlerinage, nous attendons un message du Pape François. Le cardinal Beniamino Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé, donnera une conférence. Ce seront des temps forts de notre présence à Lourdes. »

6 comments

  1. toto

    « « sentir l’odeur de ses brebis » »
    Il semblerait que certaines brebis puent (les traditionalistes), car elles sont plutôt mises à l’écart et en quarantaine, quand elles ne sont pas tout simplement exclues du « troupeau ». Bée, bée, bée…

  2. alex

    « Avec Marie, Reine des Apôtres, appelés à annoncer l’Évangile »:
    ça c’est que le rôle des confirmé(e)s et des diacres …
    pretres et eveques sont appélés a donné les sacrements dont misericorde+eucharistie:

    vatican 2 pur, c’est bien un Parti Politique Protestant (3P) universel.

  3. alex

    « Avec Marie, Reine des Apôtres, appelés à annoncer l’Évangile »:
    ça c’est que le rôle des confirmé(e)s et des diacres …
    pretres et eveques sont appélés à Bien Préparer leurs ouailles aux Sacrementel dont misericorde+eucharistie:

    vatican 2 pur, c’est bien un Parti Politique Protestant (3P) universel insipide qui marche à reculons, minimisons.

  4. boileau

    Une particularité du diocèse de Besançon: en 1905, l’évêché mis en vente fut racheté par une famille du lieu qui le remit aussitôt à l’éveque à la condition que cette belle demeure reste un évêché, se réservant de le récupérer dans le cas contraire.
    Intelligent, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *