Désinformation sur Infocatho

Download PDF

Dans Présent du samedi 4 mai, Yves Chiron écrit :

« Le 22 avril, l’agence de presse Kipa/Apic (Katholische Internationale Presseagentur), publiait la même information dans deux dépêches strictement identiques sauf dans une expression. Dans l’une, il était dit : « Le cardinal suisse Kurt Koch a co-célébré une cérémonie, le 19 avril 2013 à Rome, avec Jens-Martin Kruse, le pasteur d’une paroisse évangélique allemande. » Dans l’autre, il était affirmé : « Le cardinal suisse Kurt Koch a co-célébré une messe, le 19 avril 2013 à Rome, avec Jens-Martin Kruse, le pasteur d’une paroisse évangélique allemande. »

Une « cérémonie » et une « messe », ce n’est pas la même chose. Les deux dépêches ont subsisté jusqu’à l’heure où j’écris.

Le lendemain, c’est le site d’ « informations religieuses » en ligne Infocatho qui reprenait la même information. Infocatho a une autorité particulière parce qu’il est hébergé par le portail internet de la Conférence des évêques de France. En date du 23 avril, le site publiait l’information suivante : « Une messe œcuménique co-célébrée à Rome ». On y lit : « Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, a co-célébré une messe, le 19 avril à Rome, avec Jens-Martin Kruse, le pasteur d’une paroisse évangélique allemande. Une cérémonie lourde de signification sur le chemin de la communion ecclésiale. “L’œcuménisme ne peut se développer à grande échelle que lorsqu’il est profondément enraciné”, a déclaré Mgr Koch ».

Si l’information était exacte, elle serait extrêmement grave. En effet, le Code de droit canonique prescrit en son Canon 908 : « Il est interdit aux prêtres catholiques de concélébrer l’Eucharistie avec des prêtres ou des ministres d’Eglises ou de communautés ecclésiales qui n’ont pas la pleine communion avec l’Eglise catholique. » Le délit est très grave. Il figure dans la lettre de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, De delictis gravioribus (18 mai 2001), consacrée aux « délits les plus graves » et dont les Normes ont été publiées le 15 juillet 2010. Les concélébrations œcuméniques sont parmi « les délits les plus graves contre la sainteté du très auguste Sacrifice et sacrement de l’Eucharistie réservés au jugement de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi », étant précisé que ce qui tombe sous le coup de peines canoniques est « la concélébration du Sacrifice eucharistique […] avec des ministres des communautés ecclésiales qui n’ont pas la succession apostolique et ne reconnaissent pas la dignité sacramentelle de l’ordination sacerdotale ».

En réalité, la cérémonie que le cardinal Koch a « co-célébrée » ne fut pas une « messe » mais un office religieux. Il faut se référer au calendrier liturgique de la Chiesa Evangelica Luterana de Rome, où a eu lieu la célébration, pour voir de quoi il s’est agi vraiment. Le calendrier, publié en italien et en allemand, annonçait pour ce 19 avril un « Culto ecumenico con S.E. Kurt Koch » (« Ökumenischer Gottesdienst mit S.E. Kurt Koch » en allemand)

Cet office religieux (qui consiste en des prières, des lectures de la Bible, des chants et une prédication) et qui est célébré en soirée, à 19 h 30, est traditionnellement distingué, chez les luthériens, du « service de communion » qui, généralement, n’a lieu qu’une fois par mois. Dans la paroisse luthérienne de Rome le Culto con Santa Cena ou Abendmahlsgottesdienst a été célébré, pour le mois d’avril, le 7 de ce mois à 10 heures, soit douze jours avant la venue du cardinal.

Par ailleurs, si l’on se réfère à l’histoire récente des cérémonies œcuméniques, on constate que Benoît XVI lui-même était venu, le 14 mars 2010, participer à un culte œcuménique dans cette même paroisse luthérienne de Rome. Dans le discours prononcé en cette circonstance, le pape s’était réjoui que « nous puissions prier ensemble, entonner les mêmes hymnes, écouter la même Parole de Dieu, l’expliquer ensemble et essayer de la comprendre ». Mais il avait précisé : « Le fait que, sur des choses essentielles, dans la célébration de l’Eucharistie, nous ne puissions pas boire à la même coupe, nous ne puissions pas nous rassembler autour du même autel, doit nous remplir de tristesse. »

Donc, il serait bon et juste qu’Infocatho ne fasse pas croire qu’un cardinal a « co-célébré une messe » avec un pasteur luthérien et corrige son information erronée, qui peut prêter à de graves confusions. »

3 comments

  1. jejomau

    Je crois que c’est plus grave que cela ! Ils ne font même plus la différence entre une « cérémonie » et une « messe ». C’est tout !
    J’ai entendu la même con….e un jour aux infos de 13h sur TF1. C’était il y a deux ou trois ans. La journaliste parlait d’un évènement (à caractère religieux) en Angleterre concernant les Anglicans. Et elle a bel et bien utilisé le mot « messe » pour décrire la « cérémonie » qui avait eu lieu dans la Cathédrale de Westminster…

    Ce monde médiatique, païen et islamophile, ne sait même plus de quoi il parle quand il aborde notre religion : la religion qui a fait cette civilisation dans laquelle ils évoluent encore…

    Ce sont des ignares et des ingrats…

  2. herméneutique!

    Cette désinformation fait passer l’événement « d’extrêmement grave » à « grave » la preuve en est !
    Ce genre de pratiques œcuméniques crée systématiquement la confusion et amène à l’indifférentisme religieux chez les fidèles alors que notre église catholique est l’unique voie de salut. On ne se sauve pas par le luthérianisme !
    Le fait que le pape Benoit XVI ait participé à une cérémonie du même type n’en fait pas par là même une action bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *