onu

ONU : le secrétaire général ajoute l’avortement aux objectifs humanitaires

Download PDF

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, veut « ajouter de nouveaux objectifs pour inclure l’avortement et les droits des LGBT au plan de développement des Nations Unies ». Ces deux mesures permettraient selon lui d’« atteindre les objectifs humanitaires compris dans le nouveau programme de développement durable ». Il a pour cela publié un rapport intitulé : « Une humanité unique, une responsabilité partagée », qui servira de base de discussions entre les gouvernements lors du Sommet Humanitaire Mondial à Istanbul qui aura lieu en mai 2016.

Dans ce rapport, il « insiste pour que la ‘priorité’ soit donnée afin ‘d’assurer aux femmes et aux adolescents des services complets de santé sexuelle et reproductive, sans discrimination’ », une expression qui est « comprise par le personnel de Ban Ki-Moon et certains Etats membres de l’ONU comme incluant l’avortement [1] ».

Le programme de développement durable, « soigneusement négocié » par les gouvernements pendant trois ans et adopté par l’Assemblée général en septembre 2015, a déjà suscité la polémique concernant l’avortement (cf. ONU : L’avortement ne fait plus partie des objectifs de développement durable, Le programme de développement durable de l’ONU ne satisfait pas les partisans de l’avortement).

L’« étape d’Istanbul » peut donner à Ban Ki-Moon « un moyen d’obtenir le consentement tacite général envers son approche des objectifs de développement durable dans un contexte où les nations qui résistent à l’avortement et aux droits des LGBT seront mises dans une situation désavantageuse », analyse le C-Fam[2]. Ce sommet, convoqué par le Secrétaire général, est « entièrement contrôlé par son personnel » et ne fera pas l’objet de négociations « ni avant, ni pendant ».

—————————–

[1] « La santé reproductive dans les nouveaux objectives onusiens renvoie à un accord historique de l’ONU de 1994 sur la population et le développement qui a expressément rejeté un droit à l’avortement en toutes circonstances, et ne permet l’avortement dans les programmes de l’ONU que là où il est légal ».

[2] Center for Family and humain rights.

Sources: C-Fam (20/02/2016)
Lu sur Belgicatho

13 comments

  1. Dr. Harvey

    L’avortement est considéré comme criminel par la plupart des chrétiens, des musulmans, des juifs, des bouddhistes, et bien d’autres.
    Est-ce-vraiment le rôle du sécrétoire général d’un bidule politique international de vouloir imposer à tous l’avortement ? N’est-ce pas un abus de pouvoir caractérisé?
    Le prétendu droit de certains de jouir sans contrainte doit-il supplanter le droit à la vie des autres ?
    Dr. Harvey

  2. Nostradamus

    Une telle volonté, un tel acharnement est le fruit d’un totalitarisme violent qui refuse de respecter le principe de subsidiarité le plus élémentaire et prétend imposer à tous les états des règles discutables soutenues par le lobby financier LBGTI et des major américaines.
    Quels remerciements attend donc Ban Ki-Moon pour son délire sectaire ? Le renouvellement de son mandat? Une fraternelle augmentation de salaire?

  3. Marie-Anne

    Vous avez été, monsieur Ban Ki-moon, comme chacun de nous un embryon. Regrettez-vous de ne pas avoir été empoisonné ou déchiqueté dans le ventre de votre maman ?
    Soyez honnête, revenez à la réalité, sortez de votre idéologie délirante et considérez vraiment les êtres humains réels.
    Marie-Anne

  4. Socrate

    Les simples citoyens du monde ont-ils un moyen de faire entendre leur voix face au vacarme de lobbys ultra-minoritaires financés généreusement ?
    Socrate

  5. Levi

    N’en déplaise aux très puissants lobbys pro-mort pro-fric, tuer un faible innocent est simplement honteux. Et le plus faible et le plus innocent est certainement l’enfant dans le sein de sa mère.
    Il est urgent d’arrêter la poussée criminelle internationale à laquelle on assiste depuis le début de ce millénaire. Allons nous encore tolérer longtemps ce viol de nos consciences ?

  6. Christiane

    On voit bien que ce monsieur n’a jamais porté un enfant dans son ventre et n’a jamais avorté. Pourquoi veut-il financer ces tortures imposées aux femmes avec l’argent des lobbys criminels dévoyés ? 
    Je vous en prie, monsieur le secrétaire général, faites preuve de bon sens et d’humanité.

  7. Léo

    Quand on voit à combien de viols et d’actes de pédophilie se livrent impunément les soldats de l’ONU, on comprend la hâte et l’obstination du secrétaire.

  8. Marie-Anne

    Je suis écœurée. A vomir. Cette dictature d’une minorité utilisant des sondages honteusement truqués et mise en œuvre par les lobbys financiers et consuméristes pro-mort est insupportable.

  9. ROMANOS

    Monsieur le Secrétaire Général du « Machin » (cf. Charles de Gaulle) n’est-il pas (prétendument) chrétien ?
    Mais, reste à savoir de quelle dénomination !
    En tout cas, son partit pris en la matière n’est pas très « catholique » et c’est bien le moins que l’on puisse dire.

  10. babacool

    il n’a pas autre chose à faire, c’est à croireque tous ces ir-responsables sont des obsédés sexuels, ils ne parlent que de santé sexuelle et reproductive comme si être enceinte était une maladie. Quand le Seigneur se mettra à nettoyer les écuries d’Aigus, ça va faire drôle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *