James

Diocèse de Nantes : parcours de catéchèse pour adultes

Download PDF

Mgr James, évêque de Nantes, explique l’intérêt du catéchisme :

« Il y a un an, le Pape François s’adressait à tous les catéchistes du monde : « Eduquer dans la foi pour qu’elle grandisse. Aider les enfants, les jeunes, les adultes à connaître et à aimer toujours plus le Seigneur est une des belles aventures éducatives, on construit l’Eglise. Etre catéchiste ! Non pas travailler comme catéchistes, non pas « faire » le catéchiste, mais « l’être » parce que cela engage la vie ». Au moment où certains commencent cette mission, où d’autres peut-être en voient surtout les difficultés, je veux tous les encourager à être des catéchistes disponibles, confiants dans le Seigneur qui marche avec eux, habite en eux, et les soutient dans leur mission. Je les encourage à noter, au cours de cette année, ce que les enfants, les jeunes, les adultes leur partagent dans ces rencontres et qui fait grandir, éclaire la propre foi des catéchistes.

Depuis quelques années, l’Eglise en France souligne que la catéchèse n’est pas limitée à une tranche d’âge : elle doit être proposée, de différentes manières, à tous les âges de la vie. De nombreuses initiatives ont été prises à ce sujet dans le diocèse. A la rentrée, commence un parcours de catéchèse pour adultes qui va être expérimenté dans quelques paroisses du diocèse. Cela n’enlève pas le caractère fondamental de la catéchèse pour les enfants, catéchèse qui ne peut s’envisager sans les parents. Ceux-ci sont « les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants et les premiers à leur annoncer la foi », rappelle l’Eglise. Nous devons aider les parents dans leur mission.

Pour redire l’importance de la catéchèse pour les enfants, à un moment où les rythmes scolaires sont modifiés, où les parents multiplient pour leurs enfants, les activités de soutien scolaire, de loisirs, avec plusieurs responsables prêtres et laïcs du diocèse, j’ai souhaité une campagne publique d’information. Affiches, tracts vont être diffusés largement dans tout le département. Affiches et tracts n’ont pas vocation à rester dans les sacristies ou les coffres des voitures ! Ils sont à faire connaître. Ils peuvent être de bons outils, distribués par exemple, aux chrétiens fréquentant les messes dominicales : avec les tracts, ceux-ci vont « sortir » comme le Pape François le demande, à la rencontre des jeunes parents, leurs voisins d’immeubles, de quartiers, de villages, pour les leur remettre.

Car, une campagne d’information, par voie d’affiches, de tracts, s’accompagne de la démarche concrète des paroissiens. Ce qui va aider des parents à franchir le pas du catéchisme, c’est qu’ils auront pu parler avec quelqu’un, ne serait-ce que pour savoir près de qui s’inscrire. Comment les membres d’une communauté chrétienne sont-ils désireux de transmettre des informations sur la catéchèse ? Comment les chrétiens d’un quartier, d’un village se préoccupent-ils de savoir quels sont les enfants susceptibles d’aller au catéchisme ? Quelles démarches sont-ils prêts à faire pour aller à la rencontre des parents ? J’encourage ceux qui participent à l’eucharistie dominicale à se faire les relais de l’information sur la catéchèse. C’est la communauté chrétienne toute entière qui est responsable de la catéchèse des enfants, et pas seulement les prêtres ou les catéchistes. Sans doute, cela suppose de connaître les parents auxquels on s’adresse, et de chercher à établir des liens d’amitié. Mais est-ce impossible ?

Si des initiatives ne sont pas prises, inévitablement le nombre d’enfants va diminuer. Faut-il être fataliste, résigné, se lamenter sur le temps et le monde actuels ? Nous manquerions alors à notre mission ! Prenons des initiatives en proposant la catéchèse des enfants, autour de nous ! L’enjeu, c’est la foi chrétienne dans le diocèse ! »

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *