grallet1

Européisme à la CEF

Download PDF

Mgr Jean-Pierre Grallet, archevêque de Strasbourg, délégué de la Commission des Épiscopats de la Communauté Européenne (COMECE), déclare :

« L’Europe est une cause essentielle au vivre ensemble, en France et partout ailleurs ».

Mais de quelle Europe parle-t-il ? De l’Europe géographique, de Brest à l’Oural ? De l’Europe politique, aujourd’hui à 27 Etats membres, demain on ne sait pas avec l’arrivée probable de la Croatie voire de la Turquie ?

Mgr Grallet parle hélas de l’Union europénne. Il se rendra en effet à Bruxelles, juste après l’assemblée de la CEF à Lourdes. Mgr Grallet prend la construction européenne à cœur. Il envisage de rappeler fermement l’importance du vote européen.

Au cours de l’assemblée à Lourdes, la CEF a invité l’eurodéputé centriste Sylvie Goulard, européiste convaincue, qui oublie que l’UE a nié ses racines chrétiennes, et qu’elle soutient activement la culture de mort. Elle dénonce le piège du « nationalisme étriqué » (sic), façon hypocrite de dénoncer la souveraineté légitime de chaque Etat. Elle confond allègrement la construction supranationale avec « l’universalité et la communion de l’Eglise« …

14 comments

  1. Hélène

    Mais de quoi il se mêle? La politique ne fait pas partie de ses missions. Mais je crains qu’il n’ait d’autres convictions que celles-ci. Les choix religieux, dogmatiques et liturgiques ne sont pas pour lui.

  2. loco

    Je vais prendre la défense de Mgr Grallet.
    Mgr Grallet est chrétien. Il déplore donc que l’ Europe, à l’instigation de sa la France ait jadis résolu de passer sous silence ses racines chrétiennes, pour plaire à la Turquie.
    Par conséquent, s’il est  » européiste » et s’il regarde vers l’ Est, n’est-ce pas pour tendre la main à la Russie chrétienne via la Pologne chrétienne?
    Car il n’est plus question de faire les yeux doux à la Turquie , ce que d’ailleurs celle-ci, ayant d’autres problèmes, n’a plus l’air de demander?

  3. mariedefrance

    Cette UE qui a retiré les racines judéo-chrétienne de son préambule.
    Cette UE qui avait tant promis : paix, travail, prospérité.
    Cette UE qui fricote avec Golman-Sachs,
    Cette UE qui favorise l’immigration alors que nous n’avons pas le moindre sou pour aider les nouveaux entrants.
    etc….. etc….

    Comment peut-on soutenir une telle ‘Europe » ?
    Les peuples lui diront NON en 2014 !!

    • gaudet

      Marie France

      Je ne peux que confirmer vos justes déclarations

      la véritable Europe et non pas celle rêvée par l’évêque de Strasbourg, est devenue un horrible monstre administratif, aux mains de hauts fonctionnaires incontrôlables et irresponsables

      le vrais dirigeants de l’Europe sont anti chrétiens et sont les alliés naturels des grandes puissances financières internationales, qui ont imposé le vaste mouvement de la mondialisation , dont la France est la principale victime, au vu de la disparition tragique de son économie , jetant des milliers d’innocents dans la misère !

    • Marie
      « Cette UE qui a retiré les racines judéo-chrétienne de son préambule. »
      c’est la faute à Rousseau? non à Jospin et à Chirac !
      tous les autres avaient accepté
      c’est la faute à nos con citoyens !
      C’était l’époque où Jospin affirmait que la réforme des retraites n’était pas urgente…

  4. A Z

    Bonjour,

    1. Il ne tient qu’à nous de préciser ou de rappeler à nos évêques qu’ils ont vocation à exhorter explicitement les hommes et les femmes à la conversion, au bon accueil et au plein accueil, dans leur esprit et dans leur vie,

    – du seul vrai Dieu, Père, Fils, Esprit,

    – de la Foi, de l’Espérance, de la Charité.

    2. S’ils ne veulent pas le faire, et, en particulier, s’ils ne veulent pas le faire au sein de l’Union européenne, qu’au moins ils nous disent pourquoi : l’exhortation explicite à la conversion vers Jésus-Christ

    – serait-elle devenue démodée, dépassée, périmée, à cause, du fait, ou à la suite de quelle décision, ou de quel document, qui aurait quelle valeur doctrinale ou pastorale ?

    – aurait-elle été dépassée ou remplacée par l’incitation au dialogue, par l’invitation au partage, autour de notions qui font office de « valeurs » auxquelles les uns et les autres souscrivent d’autant plus facilement que ces « valeurs » sont plus consensuelles que vraiment exigeantes ?

    3. Est-on bien sûr que les hommes et les femmes qui vivent en Europe souffrent avant tout ou seulement d’un déficit de bien-être ou de croissance matérielle et sociale ?

    4. Ne souffrent-ils pas avant tout d’un déficit de bien-agir ou de conversion spirituelle et morale, dans un monde qui subit et fait subir une crise de sens, une crise du sens ?

    5. Plus concrètement, posons donc la question suivante à nos évêques respectifs, ou à la CEF : celle-ci est-elle plutôt favorable, ou plutôt réticente, face au parachèvement du démantèlement de notre démocratie, tel qu’il se manifeste, notamment, au moyen du MESF et du TSCG ? Posons donc la question, mais n’espérons pas candidement une réponse…

    6. Dans le meilleur des cas, les clercs sont victimes d’un aveuglement, et, dans le pire des cas, ils sont complices d’une imposture, en ce qui concerne l’Union européenne :

    – ou bien celle-ci n’est plus que l’ombre de ce qu’a été la CEE, à peu près jusqu’à la fin des années 1980,

    – ou bien celle-là portait en elle, d’une manière sous-jacente, les dérives et les logiques de l’UE actuelle.

    7. Il est d’ailleurs symptomatique que même certains partisans résolus de l’accélération et de l’amplification de la construction de l’Union européenne reconnaissent, de plus en plus ouvertement, que le projet initial a été complètement dénaturé, par la transformation de la CEE en une vaste zone de libre-échange, sous-protégée, sur-exposée, et surnommée « l’idiot du village international » par Hubert VEDRINE…

    8. En d’autres temps, certains clercs ont été les avant- derniers à continuer à croire que l’URSS avait « un bilan globalement positif » ; j’espère que nous ne serons pas bientôt en présence d’autres clercs, qui nous certifieront, la main sur le coeur et le coeur sur la main, qu’il n’est vraiment pas très charitable, vraiment pas très chrétien, de mettre en cause ou en doute l’UE et « son bilan globalement positif »…

    Je vous souhaite bon courage, dans cette UE qui est devenue, c’est un constat, une configuration incapacitante, au détriment des peuples qui y vivent, et je vous souhaite également une excellente continuation.

    A Z

  5. Soulié

    L’intervention de la CEF dans la problématique européenne est tout simplement déplacée.
    Les évêques n’ont pas à faire de la politique, sauf si un enjeu religieux sérieux est en cause.
    Ce n’est pas le cas ici.
    Le débat autour du fédéralisme européen ne met pas en jeu la foi chrétienne.
    D’ailleurs, il y a parmi les catholiques des partisans de l’Europe fédérale et des opposants déterminés à cette évolution.
    La CEF n’est pas fondée à prendre parti dans ce débat, ni pour les uns, ni pour les autres.
    Il me semble par contre qu’elle est plus dans son rôle quand elle s’occupe, par exemple, de la raréfaction des vocations sacerdotales dans les diocèses (mis à part boien sûr les diocèses dynamiques comme celui de Toulon, de Bayonne, de Lourdes….)

  6. Gérard

    Si je suis chrétien … je n’ai plus aucune confiance dans les déclarations toujours très ambigües du clergé catholique.
    … en particulier depuis Vatican II

  7. Melmiesse

    L’Europe telle qu’elle existe avait été rejetée en France lors du référendum puis imposée à Lisbonne; c’est une Europe qui veut réformer les mœurs et les croyances ce n’est pas son rôle; par exemple en 2011, la Commission européenne a publié un agenda contenant les fêtes de toutes les religions sauf les fêtes chrétiennes, elle a condamné l’Italie pour avoir laisser des crucifix dans les salles de classes, elle intervient pour le renvoi de chrétiens anglais de leur travail pour expressions chrétiennes, intervient dans les jugements des tribunaux locaux dans les adoptions d’enfants par les couples homosexuels. Ces commissaires européens sont nommés pour leur convictions politiquement correctes (M Buttiglione refusé car sa religion chrétienne était incompatible avec ses fonctions) etc…

  8. Daniel

    « L’Europe traverse une crise d’adolescence. Nous sommes des enfants gâtés, ingrats et irresponsables » a aussi dit Mgr.

    Je traduis : Quels mauvais peuples, tous bourgeois repus (il ne connait pas le nombre de pauvres tout comme Villepain ne connaissait pas le prix de la baguette), ingrats de tout ce que nos dirigeants font de bon pour nous malgré notre bêtise, irresponsables (nous ne percevons pas la réalité, votons mal, vivons dans l’insouciance des choses, …)
    A voir sur le site de la CEF ! On en reste baba …

    La députée européenne Sylvie Goulard, invitée en séance plénière de la CEF, exhorte les évêques à se saisir de l’article 11 du Traité de Lisbonne. Celui-ci permet aux citoyens d’interpeller l’Europe en rassemblant 1 million de signatures dans un nombre significatif de pays de l’Union. Sa proposition : Construire et porter un projet autour des migrants.
    Dommage qu’elle ait oublié le réchauffement planétaire.
    Proposons-en d’autre à nos évêques : L’euthanasie pour tous, la PMA/GPA pour vendre des petits innocents, Le mariage et l’adoption d’enfants par les duo homosexuels, bisexuels et transsexuels, le gender imposé, l’effaçage forcené de l’âme chrétienne de l’Europe, le charcutage des embryons, l’avortement, l’eugénisme.

    Le rôle des évêques n’est pas de faire de la politique mais d’enseigner la Vérité aux dirigeants afin qu’ils cessent leurs agissements impies. Mais ça c’est une autre histoire et d’une autre difficulté pour nos évêques qui n’en savent plus assez sur la Vérité révélée et n’ont plus la foi, le charisme et le courage de le faire contre une opinions anesthésiée parce qu’elle a perdu son Seigneur.

  9. mariedefrance

    Dites NON à l’anti-démocratie :

    Ecoutez le discours vénéneux de Viviane Reding, commissaire européenne,
    annonçant la mort de la démocratie européenne :

    «  » » »Il faut lentement mais sûrement
    comprendre qu’il n’y a plus de politique intérieure nationale,
    il n’y a plus que des politiques européennes
    qui sont partagées dans une souveraineté commune ». » » »

    http://www.youtube.com/watch?v=yDVo_2voJD4

  10. mariedefrance

    Gaudet…. merci de penser comme moi.
    alors écoutez la vidéo que je viens de poster.
    (suivant que la modération la passe ou non )

    La démocratie, c’est fini !!

  11. Noireaux

    A Fatima , la Sainte Vierge a dit que les prêtres ne devaient s’occuper QUE DES AFFAIRES DE L’ÉGLISE . Ce me semble clair , les prêtres ne doivent pas se mêler de politique . En plus les dictateurs qui dirigent l’Europe sont tous Franc-
    -Maçons. Peut-être que l’Évêque de Strasbourg l’est aussi après tout , qui sait ? A l’heure actuelle les Évêques font n’importe quoi !!

  12. Christian (Bel.)

    Au rédacteur de cet article:

    Soit il s’agit d’une erreur de style, soit quelque chose qui relève d’une ignorance incroyable. Vous semblez mettre sur le même plan l’entrée de la Croatie (déjà dans l’UE depuis juillet) avec l’éventuelle entrée de la Turquie. Pour rappel la la Croatie est majoritairement catho à 95 pour cent et s’est arrangée via des initiatives citoyennes pour faire rentrer dans leur constitution, avant leur entrée officielle, que le mariage ne concerne exclusivement qu’une femme et un homme pour court circuiter toute pression future de l’institution européenne favorisant le mariage homosexuel. Par ailleurs, de très nombreux laïcs se sont également mobilisés pour empêcher l’enseignement de la sexualité pro gender dans les écoles publiques et avec soutien des évêques.
    Si les français s’étaient un peu plus inspiré des croates, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Il serait plus heureux qu’à l’avenir vous vous renseigniez avant d’écrire des choses qui mettent sur un même plan des réalités très différentes. Sans quoi, vous vous exposez à decridibiliser l’entièreté de l’article.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *