Faut-il taire le caractère désordonné de l’acte homosexuel ?

Download PDF

Dans l’hebdomadaire Famille Chrétienne, nous pouvons lire

« Mgr Georges  Pontier, archevêque de Marseille et désormais président de la Conférence des évêques de France, a réaffirmé qu’il était opposé au « mariage  » homosexuel. »

Et puis cette citation de l’archevêque :

« C’est la position de l’Eglise de France. Pas une position anti-homosexualité, une position de la conception du mariage dans la société depuis toujours, en particulier pour ce qui touche à la place de l’enfant ».

Que signifie « pas anti-homosexualité » ? Est-il permis, au sein de l’Eglise qui est en France, de continuer à affirmer que les actes homosexuels sont intrinsèquement désordonnés, ainsi que l’enseigne le catéchisme de l’Eglise catholique ? Certes, il faut distinguer le pécheur du péché, accueillir le pécheur et condamner le péché. Mais à entendre certains discours ecclésiastiques, on se demande si désormais il ne faut pas accueillir le pécheur et surtout se taire sur le péché. Or l’Eglise est formelle dans sa sagesse : les personnes ayant des attirances homosexuelles sont appelées à vivre dans la chasteté.

17 comments

  1. Chevalier Evrard

    Vous êtes le sel de la terre; mais si le sel s’affadit, avec quoi le salera-t-on? Il n’est plus bon à rien qu’à être jeté dehors pour être foulé aux pieds par les hommes.
    14 Vous êtes la lumière du monde: une ville, située au sommet d’une montagne, ne peut être cachée.
    15 Et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
    16 Qu’ainsi votre lumière brille devant les hommes, afin que, voyant vos bonnes œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

    Evangile selon Saint Matthieu

    Chapitre 5

  2. Michel

    Très juste! Les médias subventionnés ne s’y trompent d’ailleurs pas: en Belgique, quand Mgr Léonard a condamné l’homosexualité, certains d’entre eux ont déplacé son discours en faisant croire qu’il avait condamné les homosexuels, ce qui était bien entendu faux.

    Merci de rappeler ces nuances sémantiques si importantes.

  3. de Provenchères Charles

    Nous sommes en pleine décadence…c’est le début de la fin…comme pour les Grecs et les Romain notre civilisation va disparaitre.Quand les humains oublient qu’ils ont été créer par Dieu,ils se comportent comme des bêtes.

  4. vincent

    Si la pratique homosexuelle est condamnée par l’Église, je rappelle également que c’est le cas pour tout ce qui abîme le corps. Je pense que bientôt il y aura de grande manif pour un air sans tabac.

  5. mangouste20

    Condamner le péché et accueillir le pécheur. Le discernement du peuple n’est pas suffisamment éduqué pour comprendre que ce sont deux choses différentes mais bien exprimées par Jésus dans l’évangile. Les évêques et les prêtres doivent être clairs et précis sur ce sujet, alors que la plupart restent dans le flou comme devant la loi Taubira qu’ils auraient dû combattre avec conviction.

  6. denyse

    Je vous envois par email copie (en anglais) de ce que dit et a ecrit l’EXORCIST DE WESTMINSTER de Londres ,le 15/8/2008: Les demons viennent par la prosmicuite —
    ET QU »EST CE UN HOMOSEXUEL sinon un homme promiscuious?
    — la raison pour laquelle il y avait BEAUCOUP d’HOMOSEXUELS LORS DES DEMONSTRATION contre le « marriage » gay — NE PAS OUBLIER LE DIVORCE DES GAY DANS LA LOI SURTOUT CAR IL CREERONT DES PROBLEMES POUR LES ENFANTS —
    — la raison des « bars gay » — de San Francisco en particulier– ou l’on se recrute autour d’un verre d’alcool pour ensuite un « adult consent » act d’homosexuality
    — qui TUE TOUTE HUMANITE dans l’homme: les SS de Hitler — qui etaient les pires demons ignorant femmes et enfants qu’ils tuaient sauvagement — ETAIENT recrutes dans des bars homosexuels.
    SEULS DOIVENT ETRE ADMIS DANS NOS EGLISES: les homosexuels QUI NE PRATIQUENT PAS!
    C’est cela que nos eveques doivent dire — TOUS SANS EXCEPTION!
    Ce que COURAGE a fait aux USA – -la verite haut et clair!

  7. Quand donc ,l’Eglise aura-t-elle un langage clair, précis,
    sans détour, sans vocabulaire équivoque, sur ce sujet
    délicat et important ?
    Oui c’est oui, non c’est non !
    Assez des « peut-être », « oui mais » « il ne faut pas condamner »
    « soyons charitables » …etc etc ..
    La Vérité , rien que la vérité , même si elle dérange !.

  8. Dupré

    Il y a certainement confusion de langage. L’homosexualité semble porter l’exercice de la sexualité désordonnée. L’Eglise évidemment ne peut l’accepter. Il aurait été plus juste de dire que l’Eglise n’a « pas une position anti-homosexuels ». Autrement dit: l’Eglise n’est pas contre les homosexuels en tant que tel, mais contre l’homosexualité pratiquée par ceux qui ne maîtrise pas la vertu de chasteté..

  9. Struyven

    J’ai un cas d’homosexalité dans ma famille. Il s’agit d’un jeune homme. Nous avions des rapports très affectueux. A présent, puisqu’il connait mon opinion : moi je t’aime toujours autant mais ne pourrai jamais cautionner le péché. Donc je condamne le préché mais pas le pécheur car cela revient à Dieu seul. Sa maman ne veut pas comprendre que l’on peut toujours aimer son fils, en ayant le devoir de ne pas cautionner son mode de vie. Il a déjà été trouver des prêtres depuis plus de 10 ans, dont un jeune indien qu’il aimait bien…..et tous ont répondu : chasteté. Mais il ne se sent pas capable de rester chaste (en effet je pense que cela doit être très dur !). Nos rapports sont maintenant toujours très contrôlés afin que personne ne se sente blessé. Malheureusement, depuis qu’il a su que je ne pouvais cautionner, une gêne est apparue et j’en suis bien triste. Je prie très souvent pour lui afin qu’il obtienne la grâce du Seigneur !

  10. arnaud41

    « un recentrement de l’épiscopat »… Une nouveauté à laquelle vous ne nous avez pas habitué. C’est pas tradi, ça ! Pas du tout !
    Il me semble qu’en bon français, on dit « recentrage », non ?

  11. senex

    C’est surtout la sodomie qui est le maximum de « désordre »Que ce soit chez les hétero que les homos.l’épidémiologie du Sida en révèle le caractère objectivement dangereux.C’est une question de simple bon sens à la portée de tous .L’usage désordonné d’un instrument est toujours risqué…La morale chrétienne ne fait que rappeler qu’il faut suivre le « mode d’emploi. »C’est le rôle des évêques de le rappeler…avec vigueur car il y a des vies en jeu…

  12. Janot

    Bien sûr que non, il ne faut pas taire le caractère désordonné du comportement homosexuel. Et pour commencer, ne pas adopter son vocabulaire, et refuser d’appeler « mariage » l’union contre-nature, intrinsèquement inféconde de deux homos. « pseudo-mariage », « mariage prétendu », « mariage inverti », « mariage contre nature », « mariage élucubré », des tas d’autres expressions pevent être utilisées pour désiogner cette monstruosité née de cerveaux pervers et/ou dérangés.

  13. abbé

    Soyons clair et appelons un chat, un chat :

    – tout acte homosexuel est matière grave !

    – l’homosexualité est non seulement un vice grave, mais un des péchés qui crient vengeance contre le Ciel, c’est-à-dire parmi les péchés les plus graves.

    La question à poser est mal formulée, minimaliste, la vraie est la suivante :

    a-t-on le droit de donner ces rappels tirés des catéchismes catholiques et, entre autres, pour le deuxième du catéchisme de S. Pie X ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *