laurence_rossignol

La France des droits de l’Homme chantre de l’avortement

Download PDF

Dans un communiqué Généthique.org relève la récente prestation de Laurence Rossignol, ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes qui participait du 14 au 16 mars à la 60ième session de la Commission de la Condition de la Femme à New York. Représentant la France, elle s’est faite la porte parole de l’avortement, un sujet qui la « préoccupe particulièrement ».  « La France encourage les Etats membres à éliminer les barrières légales qui freinent l’accès des femmes et des adolescentes à un avortement sécurisé » a-t-elle déclaré. Il s’agit notamment de formuler un « moratoire à l’application des lois pénales qui concernent l’IVG ».

Alors que le Forum Un de nous s’est révélé un succès, que de nombreuses actions voient le jour contre l’avortement, la France idéologique du gouvernement Valls concentre ses efforts sur la destruction de la vie.

Au même moment le Chili autorise l’avortement thérapeutique.

Génétihique.org met toutefois en garde contre les méthodes et l’information relatives aux IVG.

Il est à craindre que 40 days for life aura encore besoin de nous pour un moment.

 

 

6 comments

  1. L’écologisme est à l’origine de la mentalité abortive. L’homme est considéré comme au service de la « planète ». Donc, lorsqu’il y a trop d’homme dû au « lapinisme », le moyen efficace de lutte contre la surpopulation, c’est l’avortement. C’est du socialisme. L’homme partie du Grand Tout doit s’y soumettre.

    L’avortement nie la féminité. Car la femme a un rôle organiquement original dans la société des êtres humains. La société formée par les images de Dieu.

    Tuer des fœtus féminin au nom des droits des femmes, il faut oser cette absurdité !

    Notons d’ailleurs que l’avortement nie l’égalité fondamentale des êtres humains. Le fœtus a autant de droit à vivre que sa mère et que tout être humain. Contre l’abortisme écologiste, égalité des droits !

  2. les hommes d’Eglise ont rallié la république (Léon XIII à la fin du XIX s) qui est l’Institution politique de « la France des droits de l’Homme » imaginée contre ou sans Dieu par les philosophes du XVII s…

    Pleurer les effets dont on chérit les causes est une forme d’insolence dont les catholiques tardent à prendre la mesure.

    Pour le reste, la république est cohérente et logique dans ses développements dits sociétaux.

    allegrovivace

    • L’idéologie traditionaliste, fille du franc-maçon de Maistre, conduit à une impasse. La Révolution n’est pas un bloc. L’enseignement de Léon XIII est moralement obligatoire.

      Les droits de l’homme sont permanents et inamissibles. Ils existent depuis Adam et Ève. Les professer, c’est récuser le relativisme et l’évolutionnisme.

    • Vous avez, hélas, raison !
      Léon XIII dont la condamnation de la franc-maçonnerie a été la plus ferme, s’est fait berner par son secrétaire d’Etat franc-maçon, le cardinal Rampolla.
      Le veto de l’Autriche nous a évité le pire en permettant l’élection de Saint Pie X ; mais celui-ci n’a pas pu, ou pas su, revenir sur cette ineptie du « Ralliement » imposé à la France.
      Par ailleurs, nous avons gâché les occasions de renverser la république, à cause de ceux-là même qui l’ont apportée, les franc-maçons, toujours aussi vicieux et efficaces, avec la grâce de Satan.
      Dieu seul, maintenant, peut nous tirer de là.
      Mais, pour cela, il faut que la République se suicide ; car ce qui est certain, c’est que pour renaître, il faut commencer par mourir, et qui voulez-vous qui tue la République ?
      Est-ce cela qui est en train de se produire ?
      La faillite sociale, politique et économique de l’état, le chaos social croissant provenant de l’immigration musulmane en sont-ils les signes avant-coureurs ?
      Si oui, bonne mort à la France renégate !
      Le plus tôt sera le mieux.

  3. oscar48

    Une chose est de se proclamer pays des droits de l’homme et une autre de traduire cette proclamation dans les faits. N’oublions pas que l’instinct de survie amène tout homme à réaliser l’impensable, à fortiori des pays leaders qui veulent garder leur standing par tous les moyens.

  4. luce

    Si je l’avais en face de moi cette « chère » Mme ROSSIGNOL, je lui ferais cette remarque: et si votre mère avait avorté lorsqu’elle vous attendait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *