Guerre : appel de Mgr de Germay

Download PDF

De concert avec de nombreux diocèses, Monseigneur de Germay, évêque d’Ajaccio a souhaité suivre l’appel du Pape à se manifester le 7 septembre en faveur de la paix en Syrie. Jeune et prière sont donc proposés aux Corses pour se placer dans le sillage de Marie dont la nativité est fêtée le lendemain, Marie, Reine de la Paix et de la Corse.

« J’ai décidé d’organiser pour toute l’Église, le 7 septembre prochain, veille de la célébration de la Nativité de Marie, Reine de la Paix, une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient, et dans le monde entier, et j’invite aussi à s’unir à cette initiative, par la manière qu’ils retiendront la plus opportune, les frères chrétiens non catholiques, les adeptes des autres religions, ainsi que les hommes de bonne volonté. »

Pour le Pape François, malgré les bruits alarmistes, malgré les annonces de violences sanguinaires, les Catholiques ne doivent pas renoncer à prier pour la Paix.

Le 7 septembre, de 19h à minuit, la Place Saint Pierre de Rome sera ouverte à une réunion publique pour la paix. Mais ça et là dans le monde, d’autres initiatives publiques ou privées sont appelées à faire résonner cet appel. Monseigneur de Germay appelle donc les Corses et le Diocèse à répondre à leur manière à l’appel du Pape. Des paroisses corses ont ainsi déjà annoncé leur souhait d’ouvrir leurs murs au même moment qu’au Vatican.

« la paix effective ne sera pleinement réalisée que lorsque nous serons au Ciel, notre véritable patrie. En attendant, la recherche de la paix suppose un combat. Non pas un combat à la manière du monde, animé par la haine ou la volonté de détruire, mais un combat pour la vie, avec la puissance de l’amour. »

Le 7 septembre est donc un de ces rendez-vous pour faire entendre le message chrétien qui ne saurait faire de la violence une variable de notre monde. Celui-ci doit changer par la rencontre, le dialogue et la prière.

1 comment

  1. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD

    Bonsoir,
    Que n’a-t-on fait la même démarche pour dire NON au mariage des pairs?
    C’est bien de se battre pour la paix, fléau que la guerre pour l’humanité.
    Mais laisser passer le respect d’un Commandement de DIEU est autrement plus grave, puisque, de facto, il se heurte de front au Créateur!
    Maranatha!
    Merci!
    JFL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *