« Il faut distinguer les relations avec les musulmans et les relations avec l’islam »

Download PDF

Autre extrait de l’entretien de Mgr Pontier, le nouveau président de la CEF, qui nous fait plaisir :

« je crois qu’il faut distinguer les relations avec les musulmans et les relations avec l’islam en tant que religion. Nous sommes observateurs des différences d’approche entre musulmans sur la manière de s’inscrire dans une société française qui promeut la laïcité. Nous ne pouvons nier l’existence d’un courant islamiste qui fait peur aux musulmans eux-mêmes. Dans ces conditions, où se situe le juste chemin entre ouverture et méfiance ? Nous sommes sans cesse en train de nous le demander. »

Comme l’islam « en tant que religion » est une pure abstraction, faut-il en déduire qu’il faut repenser le dialogue islamo-chrétien ?

17 comments

  1. gaudet

    Distinguer l’islam des musulmans, révèle éventuellement quelque peu de la tentative assez démagogique de vouloir séparer une doctrine des personnes qui y adhérent de manière conscience et volontaire.

    Nous sommes nous soucié de vouloir séparer le nazisme des personnes qui ont pratiqué cette idéologie et l’on mise en oeuvre dans toute son ampleur ? La réponse à cette question est évidemment négative , et il en va de même de l’islam qui n’existerait absolument pas sans la présence d’un vaste mouvement d’adhésion libre et volontaire, engageant la responsabilité morale des personnes réelle et concrète.

    En réalité nos évêques désinvolte sont obsédés par l’idée de concilier l’inévitable condamnation morale de l’islam, et en particulier la législation inhumaine de la charia, tout en voulant conserver leur charité envers les personnes physiques, qui en sont les partisans actifs, ce qui constitue une aberration regrettable.

    La seule charité concrète possible à l’égard des musulmans , ne peut que consister qu’à leur montrer en quoi le coran est un ouvrage faux et criminel!

    Un ouvrage faux car niant la divinité de notre Seigneur Jésus christ, et niant donc scandaleusement sa résurrection d’entre les morts, et un ouvrage criminel car instituant un régime moral et juridique , connu sous le nom de charia, responsable de la mort de millions d’innocents à travers les siècles . Face à l’énoncé de ces deux vérités fondamentales, soit les personnes rejetteront l’islam pour suivre le chemin du baptême en l’Eglise du Chirst, soit il continueront à choisir l’islam , en raison de son système moral très accommodant et criminel

    Voilà comment pouvons nous démontrer la vanité intellectuel et pastorale des évêques de France, dans toute sa nullité !

  2. le perroquet

    L’islam a déclenché un feu de violence qui parcourera la terre._Sa Sainteté Benoit XVI.
    Des 5 catégories de frères musulmans,3 d’entres elles sont à redouter de par leur violence.
    Deux sont des fervents et doux dans le coeur._Histoire des musulmans.

  3. Métonyme

    On attend toujours
    – une évaluation techniquement objective de l’emprise de ce courant islamiste, directe ou indirecte
    – On attend aussi un mot de critique sur la complaisance des pouvoirs publics
    – et des médias

  4. BRAUN

    Le problème est que l’islam n’est pas seulement une religion mais un mode de vie imposé par le prophète (et ses haddiths).
    L’islam est ainsi devenu une référence culturelle. Parmi ses caractéristiques la pratique d’ « et taqqyia » (la dissimulation) est monnaie courante lorsqu’un musulman veut parvenir à ses fins. C’est une arme de guerre, même entre chiites et sunnites, alors qu’en dire vis-à-vis des occidentaux? Ainsi les relations, sans généraliser à l’extrême, peuvent-elles être faussées entre musulmans et occidentaux.

  5. philippe 01

    Après des années d’aveuglement sur la vraie nature de l’islam, qui est autant et plus une idéologie politico-religieuse qu’une simple spiritualité, nos évêques (comme nos hommes politiques) semblent enfin prendre conscience de la très grande difficulté d’un dialogue qui peut exister au niveau des personnes, d’homme à homme, mais qui est toujours difficile et plein d’ambiguités au niveau des représentants institutionnels. L’islam est en proie à une crise profonde, tiraillé entre les aspirations à la liberté et les dérives d’un conservatisme rétrograde et barbare, dont on constate les effets dévastateurs depuis une trentaine d’années partout dans le monde et jusque dans la diaspora musulmane en France et en Europe. La réponse chrétienne appropriée n’est pas dans la complaisance naïve de tous ceux qui ont joué, souvent de bonne foi, les « idiots utiles » de l’islamisme mais dans l’affirmation et la défense sereine de nos convictions chrétiennes: bonté et générosité à l’égard des personnes, distance et fermeté absolue vis à vis de tous les mouvements qui se réclament ouvertement ou subrepticement de l’idéologie des Frères musulmans et des salafistes.

  6. karr

    Informons-nous avant tout sur ce qu’est l’islam,non pas en lisant le coran mais en nous informant auprès de ceux qui ont analysé cette « religion » qui est également une idéologie ancienne.Nous ne pouvons comprendre avec nos mentalités occidentales ce qui régente la vie sociale,familiale,politique,religieuse des mahométans.
    L’islamisme est une distinction occidentale,l’islam n’est qu’un!
    Le dieu de mahomet n’est en rien le Dieu de la révèlation biblique de l’Ancien Testament et du Nouveau-Testament,à ce titre les mahométans sont les gens du livre mais pas « des livres » qui constituent la Sainte-Bible,Le Livre des chrétiens et en partie des israêlites..
    L’essentiel pour nous est de vivre et d’annoncer Jésus-Christ,le Fils de Dieu notre Père venu en notre chair pour nous sauver,Il est le Chemin ,La Vérité et la Vie,pour ce faire le Saint-Esprit commun à Dieu le Père et à Dieu le Fils,cet Esprit qui est également Dieu nous guide et nous fortifie.Cela est totalement étranger à l’islam qui y voit du paganisme alors que nous y contemplons le Dieu Unique en ses trois personnes unies et distinctes à la fois.

  7. edmond

    L’erreur fondamentale est de considérer l’Islam comme une religion qui pourrait s’inscrire dans la laïcité! Nos frères Chrétiens des pays majoritairement musulmans en savent quelque chose! L’Islam n’admet pas le relativisme, pour un musulman celui qui ne pratique pas l’Islam est un mécréant et doit être traité comme tel. Il serait temps que nos bonnes âmes en prennent conscience avant de nous parler de dialogue.

  8. Melmiesse

    ce samedi, l’AFP a reçu l’avis de constitution d’un « conseil des ex-musulmans de France », pour réclamer le droit de se dire athées et de critiquer leur religion leur logo: ex surmonté d’un croissant sur la carte de France. Il comprend une trentaine de membres; Ils s’affirment et défendent leurs points de vue

  9. Gérard(l'autre)

    Le titre seul de cette rubrique en dit long sur la naïveté de Mgr Pontier
    Un musulman est un musulman !
    Il n’obéit à rien d’autre qu’au Coran.
    Croyez vous que l’Armée égyptienne ait fait un coup d’état pour éradiquer l’Islam ?
    l’Islam ne fait pas peur aux musulmans. S’ils remettent en cause certaines politiques qui les affament, ils ne remettent pas en cause la religion. Jamais !
    S’ils s’inscrivent dans une société qui promeut la laïcité … ils continuent d’être musulmans.
    Les égyptiens anti Morsi continuent de proclamer qu’ils n’y a qu’un Dieu : Allah !
    Le temps de croire au Père Noël est révolu … !

  10. Jeanne SAINT-CYR

    Mon devoir de catholique est d’amener mon prochain non chrétien à la conversion, de préférence au christianisme.
    Ne professons-nous pas, nous catholiques, que notre religion est la seule révélée.
    Et pour m’en convaincre si nécessaire je redis le credo de Nicée-Constantinople.
    Mon dialogue avec un musulman est de le persuader qu’il doit rencontrer le Christ et se convertir.

  11. Pingback: Riposte Catholique | Francaisdefrance's Blog

  12. Carlesen

    Il faut cesser de dire que l’islam est une religion. C’est une croyance, une idéologie, une doctrine mais ce n’est pas une religion suivant le droit français qui assure la liberté de conscience donc d’apostasier ce qui est interdit en islam, la punition étant la mort.
    http://francaisdefrance.wordpress.com/2013/04/21/lislam-nest-pas-une-religion-selon-le-droit-francais/
    http://francaisdefrance.wordpress.com/2013/05/29/alors-comme-ca-toutes-les-croyances-seraient-respectables-2/

  13. Mais les musulmans doivent s’adapter à nos coutumes, pour l’habillement, la nourriture, le respect de notre pays, de notre religion, et de nos concitoyens, c’est la moindre des choses de ne pas provoquer quand on est admis dans un pays, autrement ce sont des « occupants » qui ne méritent pas le droit ni le titre..

  14. Daniel

    Pour trouver une réponse (que la CEF se pose effectivement depuis 30 ans) :
    1°/ être certain de sa propre foi et bien la connaître;
    2°/ être lucide sur ce que la laïcité a retiré à votre foi (c’est à dire vous a rendus stériles, impuissants et muets face aux avancées de l’erreur)
    3°/ se dire que pour « s’ouvrir » aux musulmans il suffit de dire bonjour à son voisin musulmans, boire un thé avec lui, et faire du tourisme en Tunisie ou au Maroc, on y est très chaleureusement reçus, ils sont en général très sympa;
    4°/ changer le mot « ouverture » par « dialogue théologique » et oser parler des différences de fond sans chercher à ergoter sur des simili-ressemblances;
    5°/ changer l’équipe de la CEF qui ne réussit pas …
    6°/ trouver des « responsables religieux » musulmans qui osent afficher publiquement leurs vraies positions suite à ce dialogue (certes, c’est presque impossible)

  15. Melmiesse

    Il est temps d’écouter la voix des EX-musulmans

    Nous dénonçons l’auto-censure des médias et les lois qui interdisent l’information critique sur les religions.

    Nous exigeons la liberté d’expression et le droit de dire la vérité sur l’islam.

    Nous réalisons que la communauté musulmane mène une guerre de conquête à l’égard des non-musulmans depuis sa création.

    Nous réalisons que cette guerre est considérée comme un devoir religieux pour les musulmans et qu’elle est inséparable de la religion.

    Nous réalisons que l’islam prône l’usage de tous les moyens possibles dans cette guerre, y compris la dissimulation, les menaces et intimidations, les assassinats et la terreur.

    Nous réalisons que l’islam n’est pas une simple religion mais aussi et inséparablement un projet politique de nature totalitaire.

    Nous réalisons que le projet politique de l’islam est inscrit dans ses textes sacrés ainsi que dans leur interprétation traditionnelle et ne peut être réformé.

    Nous jugeons que les textes sacrés de l’islam ainsi que leur interprétation traditionnelle réalisent une incitation à la haine et à la violence à l’égard des non-musulmans.

    Nous jugeons qu’une telle incitation disqualifie l’islam en tant que religion et doit faire lever l’immunité constitutionnelle dont bénéficient ses activités.

    Nous estimons que la défense des citoyens et des institutions passe par la surveillance, l’encadrement, la restriction ou l’interdiction des activités islamiques sur le territoire.

    Nous estimons qu’une attitude de fermeté et de non-concession à l’étranger est nécessaire pour défendre les valeurs de la démocratie.

    Source : Manifeste pour la liberté d’expression et la défense des citoyens.

    “Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’il leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution (par décapitation) ou la crucifixion.” Récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357.

    La personnalité et les actions de Mahomet, fondateur et modèle, disqualifie l’islam en tant que religion et doit faire lever l’immunité constitutionnelle dont bénéficient ses activités. Il est temps d’exiger le changement du statut de L’Islam en France et en Europe.

    L’Islam doit perdre les droits accordés aux religions et être rétrogradé au statut de secte dangereuse.

    Les français musulmans sont aveugles ou terrorisés, mais leur silence et leur adhésion à une idéologie totalitaire les rend complices. Les français musulmans ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes lorsqu’ils disent que l’Islam est une religion de paix et que Mahomet est un exemple pour eux. Un peu d’honnêteté et de courage leur feraient le plus grand bien. La vérité n’est pas facile à regarder mais elle sauve.

    Il y a environ 8% de musulmans en France et certains parmi ces 8% ne cessent de réclamer des privilèges pour leur idéologie au détriment des lois de la République et des autres citoyens. Les femmes non-musulmanes et les musulmanes non-voilées ne sont plus en sûreté dans les quartiers majoritairement musulmans à cause du port du voile islamique; en effet le voile islamique est soi-disant un signe de “modestie”, les femmes voilées sont des femmes respectables, ce qui implique que les femmes non-voilées ne sont pas respectables, donc pas respectées dans certains quartiers.

    Le voile islamique est une insulte à nos grand-mères et nos mères qui se sont battues pour obtenir des droits pour les femmes.

    Mais surtout le voile islamique est contre La Constitution de la France et contre Notre Devise “Liberté, Égalité, Fraternité“ car tous les voiles islamiques, même le hijab, sont le symbole de l’infériorité des femmes.  » Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. » Coran 33.59 – Le Prophète a dit :  » Ô femmes ! Vous formez la majorité des habitants de l’enfer. Le témoignage de deux femmes équivaut à celui d’un homme.” Hadith 114, Sahîh de Muslim.

    Il y a un peu plus de 8% de musulmans en France et presque 70% de la population carcérale est musulmane. Pourquoi le département de Seine-Saint-Denis est le département le plus violent de France? Dans certaines villes de Seine-Saint-Denis, moins de 5 % des jeunes sont d’origine européenne. Se pourrait-il que les ex-musulmans aient raison lorsqu’ils affirment que l’Islam enseigne haine et violence? C‘est une sérieuse question.

    on ne peut pas occulter ces avis

  16. Cassianus

    La société-française-qui-promeut-laïcité est une autre sorte d’Islam dont l’Eglise n’a rien à attendre de bon. Si ces deux totalitarismes se font la guerre, c’est plutôt une espérance pour nous d’être laissés tranquilles. Occupons-nous de rallier des égarés à la vraie religion et laissons les fausses religions régler leurs comptes entre elles à leur manière.

  17. C.B.

    Il paraît très logique pour un catholique de distinguer le pécheur du péché.
    C’est ce qui conduit à refuser l’homosexualité mais pas les homosexuels (qui ne sont en aucun cas réductibles au seul aspect de leur inclination sexuelle).
    Mais dans toute tentative de dialogue avec un musulman, il impose
    -d’avoir lu le coran ainsi que la bible
    -qu’un musulman n’est pas aimé de son dieu, mais qu’il se doit seulement de lui être aveuglément soumis (et qu’il n’a en particulier aucune liberté, aucune habitude de libre examen)
    -d’être au clair sur le fait que l’islam est une théocratie et non une religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *