billot

Islam et démocratie : qui ment ?

Download PDF

Tribune de François Billot de Lochner sur Liberté Politique

A la vitesse à laquelle se répand l’islam dans le monde, il n’est pas illogique que chacun cherche à savoir si l’islam est compatible avec la démocratie, ou ne l’est pas. Ceux qui s’expriment publiquement sur le sujet peuvent être schématiquement classés en deux écoles de pensée, diamétralement opposées :

–Les personnalités ou  institutions qui estiment que l’islam ne peut cohabiter avec un système démocratique sont légion. La raison en est très simple : elles connaissent la loi islamique, et savent que celle-ci se définit comme étant supérieure à toute autre loi, et comme devant nécessairement s’imposer à tous. Par construction, le système politico-religieux islamique ne peut en aucune façon s’intégrer à un système démocratique qui, par définition, lui est de rang inférieur. Les dictatures islamiques au pouvoir dans le monde, comme par exemple celle d’Arabie Saoudite, l’expriment très clairement, pour s’en féliciter. Des chefs d’État de pays musulmans le répètent également à temps et à contretemps, pour s’en réjouir, comme le président algérien, ou pour le déplorer, comme le maréchal Sissi en Égypte. Une grande majorité des imams agissant dans le monde entier le professe avec brutalité, et, souvent, avec haine et violence. D’importantes institutions du monde occidental le confirment, comme la Cour européenne des droits de l’homme qui, dans deux arrêts importants  rendus en 2001 et 2003, démontre qu’il existe une incompatibilité évidente entre la charia, issue de l’islam, et le système démocratique occidental.

–A l’inverse, les élites médiatico-politiques du monde occidental affirment généralement  que la progression de l’islam ne pose aucun problème aux pays démocratiques. Elles peuvent même pousser le raisonnement jusqu’à affirmer que l’islamisation de l’Occident est une chance pour celui-ci. Par exemple, les dirigeants allemands justifient l’ouverture de leurs frontières aux migrants de confession musulmane en considérant comme acquis non discutable qu’il en résultera nécessairement un enrichissement pour la société allemande. Le gouvernement français valorise chaque jour davantage l’implantation solide de l’islam en France, qui devient l’objet de tous leurs soins, quand la religion historique de notre pays, à savoir le catholicisme, est au mieux tolérée, au pire persécutée. Une partie non négligeable de l’opposition politique actuelle affiche son accord avec la pensée socialiste, un Alain Juppé s’émerveillant de la beauté d’une religion dont il avoue tout ignorer, ou une Marine Le Pen se séparant de son conseiller Aymeric Chauprade parce que celui-ci s’était exprimé de façon assez peu politiquement correcte sur la dite religion. De son côté, l’Eglise catholique, sur l’islam, se mure la plupart du temps dans un silence assourdissant, quand elle n’apporte pas son soutien à son expansion.

Il s’oppose donc, sur un sujet somme toute assez simple à analyser, deux écoles de pensée qui professent des positions rigoureusement inverses. Ceux qui pensent que l’islam n’est pas compatible avec la démocratie font partie des plus hautes autorités politiques et religieuses du monde islamique, et sont confortées dans leur analyse par la Cour européenne des droits de l’homme, autorité incontestable et incontestée de l’Union européenne. Ceux qui professent le contraire démontrent souvent qu’ils n’ont du sujet qu’une connaissance pour le moins approximative, et parlent à tort et à travers d’un problème dont ils ignorent les tenants et les aboutissants.

Pour parler clairement, proclamer aujourd’hui que l’islam ne pose aucun problème aux régimes démocratiques revient tout simplement à proférer un mensonge. Qu’un tel mensonge soit asséné quotidiennement par le système politico-médiatique qui nous gouverne ne doit étonner personne : le Système est dans le rôle qu’il s’est attribué. En revanche, qu’il soit ardemment relayé par des forces politiques, morales et culturelles dont la vocation devrait être de lutter avec force contre le dit système, pour faire émerger la vérité, contribue largement à  faire entrer de plain pied notre pays dans la logique mortelle de soumission à l’islam, si finement analysé par Houellebecq.

 

 

La ligne éditoriale de Riposte catholique cherche à sortir de la « langue de buis », peu propice à la recherche de la vérité.  C’est pourquoi nous publions volontiers des tribunes libres. Nous précisons cependant que ces tribunes publiées sur Riposte Catholique n’engagent que leurs auteurs. Nous les proposons à nos lecteurs en tant que contributions au débat et à la réflexion. La Rédaction

10 comments

    • Carolus Magnus

      NON cher Erasmusminor ! NON !
      Votre contribution pro-islamique et anti-chrétienne ne doit pas prospérer !
      Inscrire en lettres d’or partout cette conclusion pour arrêter le déviationnisme stupide de celles et ceux qui, comme vous Erasmusminor font sciemment fausse ROUTE : « la Cour européenne des droits de l’homme qui, dans deux arrêts importants rendus en 2001 et 2003, démontre qu’il existe une incompatibilité évidente entre la charia, issue de l’islam, et le système démocratique occidental. »

  1. Philippe Mangé

    N’en déplaise à ceux qui refusent de reconnaître la DANGEROSITÉ DE L’ISLAM , les versets TERRORISTES qui appellent au meurtre des mécréants ne manquent pas. Dans le coran-prison, les hadiths et la littérature islamique, il en y a un stock inépuisable. Dans la sourate 2, versets 191, 193 et 194, il est écrit : « Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. » « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf pour les injustes. » « Le mois sacré pour le mois sacré- le talion s’applique à toutes choses sacrées- Donc, qui transgresse contre vous, transgresse contre lui, à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. » Dans la sourate 4, versets 74, 84 et 89, Allah ordonne aux musulmans de faire la guerre aux non musulmans ; « Qu’ils combattent donc le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. » « Combats dans le sentier d’Allah, tu n’es pas responsable que de toi-même, et incite les croyants au combat, Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition. » « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru ; alors vous seriez tous égaux. Ne prenez d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur. » Etc…….

  2. hermeneias

    L’islam est il compatible avec la civilisation c’est à dire avec le BIEN de la personne humaine et des sociétés humaines ?
    La question me semble plus pertinente car la « démocratie » est , en effet , bien malmenée , instrumentalisée , mise à toute les sauces ! C’est un concept abstrait qui a servi aux totalitarismes modernes …. Cela pourrait servir aussi à l’islam ….

  3. Jean-Marc NAVARRO

    En dehors de l’église du Cœur Sacré de Jésus il n’ y a pas de salut. Le Christ est le Chemin qui mène au Père, le reste n’est que tromperie, mensonge. Notre Sauveur a dit :  » Allez et de toutes les nations faites des disciples, baptisez – les au Nom du Père, du Fils, et du Saint – Esprit « . N’oublions jamais qu’ Il a vécu sa Sainte Passion, donné sa vie pour nous arracher à l’esclavage du péché, de Lucifer, ses anges déchus, de la mort. Un prix qui dépasse tout.  » Le ciel et la terre passeront, mais mes Paroles ne passeront point « . ( Mathieu 24/35). DIEU glorifie sans cesse son Fils et IL a voulu qu’ au Nom de Jésus tout genou fléchisse dans les Cieux, sur terre, dans les Enfers. Amen.+++

  4. eugene

    C’est sans doute qu’il n’y a pas de compatibilite’ entre l’islam comme religion-ideologie et la societe’ occidentale qu’on le veut ou pas profondement influence’e par le christiannisme. Et puis s’il y avait il ne serait pas chasse’ de l’Italie du Sud, l’Espagne et le Portugal et bien avant de la France(des le VIII siecle a’ la Bataille (oublie’e ) de Poitiers. Ils etaient tres perspicaces nos ancetres.

  5. Yous

     » Ceux qui professent le contraire démontrent souvent qu’ils n’ont du sujet qu’une connaissance pour le moins approximative, et parlent à tort et à travers d’un problème dont ils ignorent les tenants et les aboutissants. »
    Intellectuellement tout y est dit.
    Impossible de rencontrer quelqu’un qui connaisse bien l’Islam et qui affirme sa compatibilité, à moins qu’il soit moins intentionné!
    C’est pour cela, lisez le coran pour devenir un islamophobe éclairé
    Encore mieux: apprenez l’arabe avant que nos enfants soient obligés à l’apprendre comme langue maternelle.

  6. Pauvre pécheur que je suis

    C’est un dialogue difficile et les intervenants se doivent de se respecter, d’un côté comme de l’autre, dans le chemin de la miséricorde + + +

  7. sygiranus

    Comme si nos modes de vie « démocratiques » n’étaient pas en eux-mêmes une offense à Dieu ! L’islam a ses tyrans, la démocratie aussi. Ils sont simplement plus masqués mais une seule main les dirige vers le but unique : abattre la chrétienté, frontalement pour l’islam, par le pourrissement des esprits pour les autres, chacun renforçant l’autre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *