j

JMJ : où sont passés les Français ?

Download PDF

À quelques jours de l’ouverture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), qui se tiennent du 16 au 31 juillet 2016 à Cracovie, 35 000 Français ont prévu d’y participer et près de 360 000 jeunes de 187 pays différents feront le déplacement jusqu’en Pologne. C’est le chiffre avancé par le Service National pour l’Évangélisation des Jeunes, organisme de la Conférence des évêques de France. C’est moitié moins que prévu par la CEF…

Pour accompagner les 35 000 Français, 86 évêques feront le déplacement jusqu’en Pologne. Au total, 96 diocèses de France ainsi que 50 communautés et mouvements d’Église français, y seront représentés.

En 2011, pour les JMJ à Madrid, on comptait 50 000 jeunes français.

2 comments

  1. Gabriel

    Tant mieux, cette chute dans la participation des jeunes pour ces JMJ là (je n’aurais pas dit cela pour les JMJ du temps des papes précédents). Cette fois tant mieux, car cela en fera d’autant moins pour se faire endoctriner avec des idées fausses, type discours d’ Amoris laetitia où l’on vous explique que dans certains cas, le remariage après divorce est finalement une bonne chose même si ce n’est pas encore la plénitude de l’idéal de l’Evangile sur le mariage, et que dans ces cas, pas de problème pour recevoir la communion. Ou encore pour se faire dire, comme on l’a aussi entendu récemment de la part du successeur de Pierre, qu’il ne fallait pas avoir peur, par repliement sur soi, de s’engager dans le péché, car si sa conscience fait hésiter sur la rectitude d’un acte qu’il envisage de commettre, surtout qu’il fonce, qu’il le commette donc cet acte, sans frilosité, car de toute façon ll y a un confesseur pour passer derrière si besoin!!!!.

    Donc oui, tant mieux, moins nombreux ils seront à entendre ce type de discours, mieux ça vaudra.

    Et puis c’est réconfortant de voir la sagesse que manifestent beaucoup de jeunes en s’éloignant de manifestations tenues sous de telles bannières. Ils manifestent ainsi leur droiture et leur capacité de jugement. Les adultes n’en ont pas toujours autant, qui sont enclins bien souvent à gober sans aucun esprit critique les billevesées que leur entonne une hiérarchie ecclésiale qui verse de plus en plus, et jusqu’à ses plus hauts niveaux, dans la perte de foi et dans la déraison. La passivité des fidèles devant ce séïsme qu’est la progression de l’hérésie au plus haut niveau de l’Eglise est coupable. Quelle image ils donnent de l’Eglise en laissant dire n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *