23 comments

  1. Eliane

    Tous copins comme cochon … pourquoi pas …dans un espace 100 % casher, comme on est déjà au hallal, … alors à quand le super mechoui avec du bon porc de chez nous à partager ensemble ? … tous d’accord dans une ambiance festive ? …

  2. Sami

    C’est tout de même plus intelligent pour les chrétiens, de dialoguer avec les juifs plutôt qu’avec les tenants de l’Islam miséricord-odieux.
    Car c’est bien au nom de son Dieu « miséricordieux !!! » que l’Islam écrase et étouffe les chrétiens d’Orient où il domine, et truffe d’explosifs, de revendications et de critiques l’Occident encore chrétien où il s’insinue.
    L’Islam n’est il pas un matérialisme déguisé plus apte à dialoguer avec les hédonistes ?
    Où sont les racines chrétiennes, là est le lieu du bon dialogue .

    • DUFIT THIERRY

      Oui M Sami l’Islam est une fausse religion qui commet les pires atrocités. Vous avez raison.
      Mais je vous rappelle que les juifs rejettent la divinité de Notre Seigneur Jésus Christ. Les juifs sont donc dans l’erreur et ils ne se sauveront pas s’ils persistent dans leur refus de reconnaitre que Notre Seigneur est le SEUL sauveur. « Nul ne va au Père que par Moi » a dit Notre Seigneur.
      La seule chose à faire quand on est catholique est de prier pour la conversion des juifs.
      Ce n’est évidemment pas ce que fait le cardinal Barbarin qui s’enfonce un peu plus chaque jour dans l’hérésie et l’apostasie.

      • Malheureusement les chrétiens, eux aussi, rejettent le Christ. Ils le rejettent chaque fois qu’ils pèchent.

        Inutile donc de jeter à la figure des gens qu’ils « rejettent la divinité de Notre-Seigneur-Jésus-Christ. »

        D’ailleurs en fait les juifs prêchent Jésus-Christ. Ils Le prêchent sans Le voir, sans le comprendre, mais de fait ils le prêchent. C’est pourquoi le Vatican a rattaché les juifs à la Congrégation pour l’unité des chrétiens.

        C’est l’émouvant témoin aveugle et sourd d’Isaïe (43,8). Celui qui a des yeux et qui ne voit pas, qui a des oreilles et qui n’entend pas et qui pourtant témoigne:

        « Is 43,8. Fais sortir le peuple aveugle, qui a des yeux; le peuple sourd, qui a des oreilles.
        Is 43,9. Que toutes les nations se rassemblent, et que tous les peuples se réunissent. Qui de vous annonce ces choses et qui nous racontera ce qui est arrivé autrefois? Qu’ils produisent leurs témoins; qu’ils se justifient, et on les écoutera, et on dira : C’est vrai.
        Is 43,10. Vous êtes Mes témoins, dit le Seigneur, vous et Mon Serviteur que J’ai choisi; afin que vous sachiez, que vous Me croyiez, et que vous compreniez que c’est Moi-même qui suis; avant Moi il n’a pas été formé de Dieu, et après Moi il n’y en aura pas. »

        Ils prêchent donc Jésus-Christ.

    • Jacques jacques

      Le « bon dialogue », avec ceux qui ont crucifié Jésus et luttent contre le christianisme qui en a résulté depuis 2000 ans.
      La Foi ne se négocie pas, ni avec les musulmans , encore moins avec les juifs. Commencer à dialoguer, c’est commencer à négocier.

      Quant à l’Islam, Mahomet était un guerrier inculte, comment a t-il pu écrire le coran?
      Posez vous la question.

      Prions pour le Christ Roi.

      • Les juifs n’ont pas crucifié Jésus. Le Christ-Roi nous interdit d’accuser calomnieusement. Les péchés Dieu seul les connaît comme ils sont. Nos propres péchés nous ne les connaissons même pas parfaitement. Alors ceux des autres… Mais vouloir charger les juifs ou n’importe quel humain d’un péché qu’il n’a pas commis est un très grave péché. Il est d’autant plus grave que le péché imputé est grave. Rentrez en vous même, monsieur ! Et considérez combien le péché dont vous accusez les autres est extrêmement grave ! Alors qu’ils ne l’ont pas commis… Vous vous mettez dans une sale position sans aucun avantage pour vous.

        Le catéchisme du concile de Trente enseigne:

        « Car eux [Caïphe et ses complices qui ne sont pas l’ensemble des juifs de Jérusalem en l’an 33], au témoignage de l’Apôtre (Cor., 2, 8.), s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. »

        Quas Primas enseigne:

        « Plaise à Dieu, Vénérables Frères, que les hommes qui vivent hors de l’Eglise recherchent et acceptent pour leur salut le joug suave du Christ! »

        Comment voulez-vous qu’il acceptent le joug suave du Christ, si les chrétiens commencent par leur dire: vous nous êtes inférieurs car vous avez commis un crime inouï ! Alors qu’eux-mêmes, et à juste titre, s’en savent innocents !

        La conscience morale infaillible inculpe et disculpe.

        Épître aux Romains 2,15:

        « 15 qui ostendunt opus legis scriptum in cordibus suis, testimonium reddente illis conscientia ipsorum, et inter se invicem cogitationibus accusantibus, aut etiam defendentibus »

        Ce que je propose de traduire à partir de testimonium « leur conscience leur rendant témoignage en eux-mêmes tour à tour leurs pensées les accusant, ou bien les défendant. »

    • Jeanne

      En quoi est-ce plus intelligent ?
      N’est-ce pas le lobbying juif qui désigne les non juifs de France comme intrinsèquement racistes et passibles de peines d’amendes, de procès, au titre des lois « antiracistes » dès qu’ils émettent une réserve, ou bien n’apprécient pas la religion juive ?

      Comment peut- on considérer Lévitique 25 44, qui préconise l’esclavage, Deutéronome 7, qui préconise la prédation et la dévastation, Deutéronome 23 20, qui interdit le prêt à intérêt , l’usure, à l’intérieur de la communauté, mais le préconise à l’égard des non juifs ?

      Les juifs ont-ils envisagé un « Aggiornamento » ou bien est-ce seulement pour les crétiens ?

      Ça ne les dérange pas, que les banksters internationaux soient pour ainsi dire tous de leur communauté ?
      Qu’ils possèdent la FED et mettent le monde entier sous sa coupe ?

      L’islam est un produit de l’AT et du talmud, constitué par des judéo-nazaréens.
      C’est ce que disent divers chercheurs, notamment l’auteur du « grand secret de l’islam ».
      Des recherches archéologiques ont montré que la Mecque n’existait pas à l’époque de Mahomet.
      D’ailleurs les plus anciennes versions du koran ont été détruites.

      • L’esclavage fut toléré par Dieu comme la polygamie en raison de la mentalité alors régnante dans l’humanité. Une mentalité barbare et générale. Dieu prit les gens où ils étaient et commença en inspirant à Moïse des adoucissements à l’esclavage.

        Le cas de Deutéronome 7 n’est pas celui que vous dites. Deutéronome 7 est historique. Celui qui prendrait cette autorisation pour actuelle. Celui qui, en 2016, s’imaginerait massacrer au nom de Dieu dont il s’imaginerait être élu à cet effet aurait perdu la raison. Il aurait aussi perdu la foi car l’ordre émanait de Dieu Lui-même et était exceptionnel dans le temps et dans l’espace. Cette époque est révolue depuis très, très longtemps et ne concernait que certains peuples expressément désignés. Dieu seul, seul est le maître de la vie et de la mort. On prend le texte en entier ou un le rejette en entier. On ne peut prendre une phrase et mettre entre parenthèse une autre.

        Quant à Deutéronome 23,20, ces dispositions étaient très probablement en rapport avec le culte rendu à Dieu par les Hébreux. Ces dispositions sont caduques. D’abord parce que le peuple Hébreux a disparu et que le vrai culte est aujourd’hui rendu par l’Église catholique qui reçoit en elle tous les peuples et tous les hommes.

        D’ailleurs quelques versets plus loin Moïse ordonne:

        « Dt 23,24. Quand vous entrerez dans la vigne de votre prochain, vous pourrez manger des raisins autant que vous voudrez; mais vous n’en apporterez point dehors avec vous.
        Dt 23,25. Si vous entrez dans les blés de votre ami, vous en pourrez cueillir des épis et les froisser avec la main; mais vous n’en pourrez pas couper avec la faucille. »

        Il est probable que ces dispositions sont, au moins en partie, fondées sur le fait que les biens matériels doivent profiter à tous les hommes. Originellement la terre est commune.

        Toutes dispositions aujourd’hui caduques. Je ne pense pas que le baron de Rothschild autorise les juifs ses coreligionnaires de 2016 à aller dévaster ses vignes… Il appellerait la gendarmerie pour faire courir ceux qui invoqueraient Moïse pour aller lui voler ses raisins. Car la situation a bien changé… Inutile d’énumérer tout ce qui est différent.

        Ces textes ont aussi une portée symbolique, allégorique mise en lumière par les pères de l’Église. Il est dommage qu’elle ne soit pas enseignée…

        • Amandine

          C’est bien je vous lis bien volontiers. D’apprendre que nous ne vivons plus dans une mentalité barbare et que la polygamie n’est plus dans nos mentalités de gens en quelque sorte civilisés, me réjouis le coeur, … il faudrait en informer les adeptes de Mahomet, les abominables et certains chrétiens notamment en ce qui concerne la polygamie.
          J’ai un faible pour Moïse qui pour moi est un des plus grand héros de la bible, je ne me lasse pas de voir le film « Les Dix Commandements » avec Charlton Heston dans le rôle. J’ai gardé une photo de la magnifique statut de Moïse sculptée par Michel Ange lors d’un pélerinage à Rome.

          Pour revenir à nos moutons, selon l’expression, actuellement vous ne pensez vous pas que le 100% casher est caduc …
          Dans notre beau pays de France la qualité de nos produits sont renommés et le porc faisant partie de notre patrimoine on pourrait encourager et soutenir nos artisans à cette occasion.J’ai tout une gamme d’excellents saucissons d’Auvergne que nous pourrions apprécier et
          découvrir ensemble pour les repas lors de ces réunions familiales. Moïse lui aurait été d’accord.

          • Bien sûr, je pense que le kasher devrait être interdit, car il n’y a aucune raison d’autoriser des superstitions dangereuses pour la santé publique. Tout le monde doit se plier à l’ordre public rationnel. Une action pédagogique préalable est probablement nécessaire.

            Les dispositions positives de la loi de Moïse furent abolies à la Pentecôte. Cependant, bien sûr on peut tolérer des pratiques contraires à la raison pour préserver le calme si l’interdiction devait provoquer des troubles ou des révoltes. Mais on ne doit pas abandonner l’éducation à la liberté, l’éducation par la raison.

            Cela écrit, vous l’observerez, n’est pas du ressort des religieux, même catholiques, mais seulement des laïcs qui ont en charge l’ordre public rationnel.

        • Jeanne

          Longtemps, j’ai lu l’Ancien Testament comme un ouvrage concernant le temps passé.
          Mais pour les juifs, il n’est pas obsolète.
          Vous citez des passages différents, mais ne répondez pas sur ceux que j’ai cités.
          Car ce n’est pas possible.
          Le rabbin Ovadia yossef a déclaré que les goyim ont été créés pour servir les juifs; (voir wikipédia), et des vidéos trottoir montrent que pour la majorité des juifs en Israël, les goyim ne sont pas leurs prochains.
          Un rabbin va même jusqu’à dire qu’ils ne sont pas « adam », c’est à dire pas tout à fait des hommes.

          Votre interprétation est peut-être authentique dans une lecture chrétienne. Mais elle n’a pas force d’injonction pour une lecture juive. Vouloir en persuader relève de la naïveté; ou de la duperie, si c’est volontaire.
          Dans l’un ou l’autre cas, elle n’est pas conforme à la Vérité.

          De plus, il est faux de dire que les hommes étaient des barbares : le Livre des Morts égyptien montre des préceptes d’une très grande humanité, sans exclusive. L’âme est pesée et ne peut entrer au royaume des morts si elle est plus lourde qu’une plume.

          Quant à l’exemple des vignes de M. Rote child… dispensez-moi, merci.

          Relisez plutôt le passage de la Genèse qui montre comment Joseph profite du malheur des paysans égyptiens pour accaparer tout le bétail et toutes les terres contre une bouchée de pain au sens propre, au profit de Pharaon.
          Je ne peux m’empêcher de faire des comparaisons avec l’actualité, et les suicides de nos agriculteurs………………..

          • Pardon, mais je cite les passages que vous citez et j’en réfute les interprétations.

            Joseph de la Genèse était un saint. Je ne vois pas à quoi vous faites allusion au sujet de l’accaparement des biens des paysans égyptiens.

            Vous ne pouvez, moralement, vilipender Joseph, une figure de sainteté pour les catholiques.

            Bref, je crains que la passion ne vous aveugle. Il ne faut pas fragmenter l’humanité.

  3. Jacques jacques

    La miséricorde à la lumière de la tradition juive, loi du talion
    ou
    L’église suicidaire de VaticanII.

    D’aucuns disent que le mot chrétien a donné le mot crétin, maintenant j’y crois.

    • Jeanne

      C’est tout à fait attesté.
      D’ailleurs quand un juif veut dire qu’on le prend pour un idiot, sans dire « tu me prends pour un g.y », il dit, tu me prends pour un crétin.
      Même remarque pour le pot goujat, variante goyat.

  4. Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie
    Tout autre miséricorde que celle de Notre Seigneur Jésus Christ est une erreur
    Que vont manger les chrétiens ? Peut on apporter son déjeuner ?

  5. Amandine

    Merci Monsieur Denis Merlin de vous être intéressé a mon petit commentaire et de votre réponse.
    C’est dommage que les Français qui sont Juifs ou Musulmans ne fassent pas une exception en dehors des jours de sabbat pour les Juifs et du vendredi pour les Musulmans, ce serai quand même respecter aussi les coutumes, les artisans et l’art culinaire de leur pays que tout le monde nous envie et être reconnaissants.
    Le porc, le sanglier, chez nous n’ont jamais empoisonné personne c’est un cadeau de Dieu.

  6. Jeanne

    Denis Merlin
    28 avril 2016 à 0 h 45 min –

    Pardon, mais je cite les passages que vous citez et j’en réfute les interprétations.

    Joseph de la Genèse était un saint. Je ne vois pas à quoi vous faites allusion au sujet de l’accaparement des biens des paysans égyptiens.

    Vous ne pouvez, moralement, vilipender Joseph, une figure de sainteté pour les catholiques.

    Bref, je crains que la passion ne vous aveugle. Il ne faut pas fragmenter l’humanité.

    ******************
    Je vous demande pardon, mais vous ne réfutez rien du tout, vous ne faites que citer des passages qui disent autre chose.

    Quant à Joseph, je ne fais que me référer à la Genèse, qui dit :
    47.13
    Il n’y avait plus de pain dans tout le pays, car la famine était très grande; le pays d’Égypte et le pays de Canaan languissaient, à cause de la famine.
    47.14
    Joseph recueillit tout l’argent qui se trouvait dans le pays d’Égypte et dans le pays de Canaan, contre le blé qu’on achetait; et il fit entrer cet argent dans la maison de Pharaon.
    47.15
    Quand l’argent du pays d’Égypte et du pays de Canaan fut épuisé, tous les Égyptiens vinrent à Joseph, en disant: Donne-nous du pain! Pourquoi mourrions-nous en ta présence? car l’argent manque.
    47.16
    Joseph dit: Donnez vos troupeaux, et je vous donnerai du pain contre vos troupeaux, si l’argent manque.
    47.17
    Ils amenèrent leurs troupeaux à Joseph, et Joseph leur donna du pain contre les chevaux, contre les troupeaux de brebis et de boeufs, et contre les ânes. Il leur fournit ainsi du pain cette année-là contre tous leurs troupeaux.
    47.18
    Lorsque cette année fut écoulée, ils vinrent à Joseph l’année suivante, et lui dirent: Nous ne cacherons point à mon seigneur que l’argent est épuisé, et que les troupeaux de bétail ont été amenés à mon seigneur; il ne reste devant mon seigneur que nos corps et nos terres.
    47.19
    Pourquoi mourrions-nous sous tes yeux, nous et nos terres? Achète-nous avec nos terres contre du pain, et nous appartiendrons à mon seigneur, nous et nos terres. Donne-nous de quoi semer, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas, et que nos terres ne soient pas désolées.
    47.20
    Joseph acheta toutes les terres de l’Égypte pour Pharaon; car les Égyptiens vendirent chacun leur champ, parce que la famine les pressait. Et le pays devint la propriété de Pharaon.
    47.21
    Il fit passer le peuple dans les villes, d’un bout à l’autre des frontières de l’Égypte.
    47.22
    Seulement, il n’acheta point les terres des prêtres, parce qu’il y avait une loi de Pharaon en faveur des prêtres, qui vivaient du revenu que leur assurait Pharaon: c’est pourquoi ils ne vendirent point leurs terres.
    47.23
    Joseph dit au peuple: Je vous ai achetés aujourd’hui avec vos terres, pour Pharaon; voici pour vous de la semence, et vous pourrez ensemencer le sol.
    47.24
    A la récolte, vous donnerez un cinquième à Pharaon, et vous aurez les quatre autres parties, pour ensemencer les champs, et pour vous nourrir avec vos enfants et ceux qui sont dans vos maisons.
    47.25
    Ils dirent: Tu nous sauves la vie! que nous trouvions grâce aux yeux de mon seigneur, et nous serons esclaves de Pharaon.
    47.26
    Joseph fit de cela une loi, qui a subsisté jusqu’à ce jour, et d’après laquelle un cinquième du revenu des terres de l’Égypte appartient à Pharaon; il n’y a que les terres des prêtres qui ne soient point à Pharaon.
    *****************************
    Fin de l’histoire : « nous serons esclaves de Pharaon.  »

    Aucune passion ne m’aveugle, mais j’ai des yeux pour lire.

    • Puisque ce que vous voulez dire, c’est que les Juifs sont un peuple de prédateurs et que vous vous appuyez sur un exemple du gouvernement de Joseph pour dire cela, vous suggérez, sans le dire expressément que Joseph réduisit les Égyptiens en esclavage au profit des Juifs. Or ce n’est pas le cas. Joseph était le Premier ministre de Pharaon. Il agit loyalement à l’égard de son maître et conformément au droit de l’époque et dans l’intérêt de Pharaon. Il n’y a rien à lui reprocher. De plus la tribu de Joseph a disparu.

      Ce passage a un grand intérêt historique, même pour l’histoire profane. Il explique la sorte de socialisme qui régnait en Égypte où le pays entier paraissait appartenir à l’État et à son chef: Pharaon. Cela n’a rien à voir avec la situation présente.

      Et si les Hébreux restèrent libres dans un peuple réduit en esclavage par Pharaon, c’est que Dieu le voulait ainsi. Ils ne commirent aucune injustice.

      Quant au reste, vous ne m’avez pas lu attentivement, car je vous ai répondu.

      Ne fragmentez pas l’humanité, madame ! La colère est mauvaise conseillère. Nous sommes tous frères et la lecture de l’Ancien Testament pour entretenir une rancœur contre les Juifs d’aujourd’hui n’est pas bonne. Un peu comme ceux qui sont du côté de Flaccus qui était un voleur et ne respectait ni le droit de propriété, ni la liberté religieuse. Même si un tribunal inique lui donna raison, il fut injuste envers les juifs.

      Pour finir, Joseph était un grand saint, un homme juste et un génie.

      • Jeanne

        « Puisque ce que vous voulez dire, c’est que les Juifs sont un peuple de prédateurs et que vous vous appuyez sur un exemple du gouvernement de Joseph pour dire cela, vous suggérez, sans le dire expressément que Joseph réduisit les Égyptiens en esclavage au profit des Juifs. »

        Ce qui est extraordinaire, c’est votre capacité à tordre un texte dans un sens qui permet de lui faire dire ce que vous voulez. Je n’ai pas dit que Joseph réduisit les Égyptiens en esclavage au profit des Juifs, je n’y ai pas pensé, car la Bible dit « au profit de Pharaon », mais finalement, c’est à étudier. Pour le « peuple de prédateurs » je ne sais pas, mais Deutéronome 7 1 est intéressant, entre moult autres.

        « Or ce n’est pas le cas. Joseph était le Premier ministre de Pharaon. Il agit loyalement à l’égard de son maître et conformément au droit de l’époque et dans l’intérêt de Pharaon. Il n’y a rien à lui reprocher. De plus la tribu de Joseph a disparu. »

        La loyauté de Joseph n’est absolument pas en cause. Tout ce qu’on peut remarquer, c’est que les Égyptiens étaient libres et possédaient leur lopin de terre et du bétail. Après les vaches maigres, ils ont tout perdu et sont esclaves.

        « Ce passage a un grand intérêt historique, même pour l’histoire profane. »
        Tout à fait d’accord.

        « Il explique la sorte de socialisme qui régnait en Égypte où le pays entier paraissait appartenir à l’État et à son chef: Pharaon. Cela n’a rien à voir avec la situation présente. »

        Bravo, vous avez tout compris. De travers.
        Donc si tout appartient à un seul individu, c’est « une sorte de socialisme » .
        Ce qui est exact, c’est que le socialisme, avec son abolition de la propriété privée, censée rendre le monde égalitaire, est en fait le rêve mondialiste où une poignée de gens possèdent tout et le reste des hommes, rien. Vous êtes indifférent au fait que les Égyptiens sont passés de l’état d’hommes libres et possédant leurs moyens de subsistance, à celui d’esclaves.
        Vous y voyez même quelque chose que vous paraissez admirer, « le socialisme ».
        « Et si les Hébreux restèrent libres dans un peuple réduit en esclavage par Pharaon, c’est que Dieu le voulait ainsi. Ils ne commirent aucune injustice. »
        Les Hébreux sont donc restés libres pendant que les Égyptiens furent réduits en esclavage ? C’est vous qui le dites. Dites-nous donc aussi comment ils se sont retrouvés esclaves, car c’est un élément majeur du judaïsme que l’esclavage en Égypte.
        Pessah, c’est-à-dire « le passage » -celui de l’Ange de la mort qui a désigné les premiers nés des Égyptiens, et le passage de l’état d’esclave à celui de la liberté- est une de leurs fêtes principales. Comment leur servitude a-t-elle été accomplie ?
        Mais si c’est Dieu qui l’a voulu, allons jouer aux billes.
        Ce qui suscite des interrogations, c’est que Joseph a profité d’une période de malheurs pour rendre Pharaon propriétaire de toute l’Egypte. Aujourd’hui, certains qui ne s’appellent pas forcément Joseph, sont capables de provoquer ces malheurs pour se rendre propriétaires de tout et réduire les gens à l’esclavage par le salariat et la dette.
        Mettre cela au compte de Dieu est un peu fort, non ?

        « Quant au reste, vous ne m’avez pas lu attentivement, car je vous ai répondu. »

        Je vous ai lu. En effet, vous avez écrit quelque chose ; mais ce n’est pas une réponse, c’est hors sujet.

        « Ne fragmentez pas l’humanité, madame ! La colère est mauvaise conseillère. Nous sommes tous frères et la lecture de l’Ancien Testament pour entretenir une rancœur contre les Juifs d’aujourd’hui n’est pas bonne. »

        Monsieur, vous ne savez pas qui je suis et vous pouvez mettre vos con seils où vous voulez.
        Mais ce n’est pas moi qui fragmente… Tout l’AT est le récit d’une fragmentation… Et elle n’est pas terminée.

        « Un peu comme ceux qui sont du côté de Flaccus qui était un voleur et ne respectait ni le droit de propriété, ni la liberté religieuse. Même si un tribunal inique lui donna raison, il fut injuste envers les juifs.
        Pour finir, Joseph était un grand saint, un homme juste et un génie. »

        Flaccus n’était absolument pas un voleur. Il n’a fait que vouloir appliquer la loi, qui interdisait de trafiquer avec l’or. Et Cicéron l’a parfaitement défendu, bien que la pression du « lobby » l’empêchât de s’exprimer selon les règles du droit.
        Pour finir je veux bien concéder que Joseph était un génie, mais un homme juste, certainement pas, et un saint encore moins.
        Le seul Joseph Saint, c’est l’époux de Marie. Qu’il soit béni.

        • Vous ne me comprenez pas, je ne suis pas du tout socialiste. Je suis même antisocialiste. Dieu avait décidé que les Hébreux seraient favorisés par Pharaon alors que les Égyptiens seraient obligés, par des événements extérieurs ne dépendant que de la divine Providence, de vendre leurs biens à Pharaon. Joseph ne fut pour rien dans ces événements.

          J’ai foi que les Hébreux et les juifs de l’Ancien Testament étaient pour beaucoup des saints et des génies.

          Flaccus a confisqué injustement le fruit de la collecte faite parmi les Juifs pour le Temple de Jérusalem. Il a opéré son vol au bénéfice de Jupiter capitolin. Si vous croyez que cela a un rapport avec l’interdiction de « trafiquer sur l’or »… vous apparaissez vraiment comme une passionnée. Je n’approuve ni le vol, ni la tyrannie quelles qu’en soient les victimes.

          « Moïse le plus ancien des historiens, le plus sublime des philosophes, et le plus sage des législateurs. » C’est de Bossuet.

          Vous ramenez tout à votre hostilité aux juifs. Je crois qu’il est inutile de continuer nos échanges.

          Vous prenez d’énormes risques en critiquant les saints à qui nous devons tant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *