1604090240070091

La célébration islamo-chrétienne de l’Annonciation inquiète

Download PDF

Le père Michel Viot s’inquiète de la prière coranique du cardinal Barbarin en la fête de l’Annonciation :

« Je ne trouve pas d’autre expression pour traduire mon état d’esprit devant certaines initiatives catholiques en matière de dialogue interreligieux avec les musulmans.

Oui, la célébration de la fête de l’Annonciation le 4 avril dernier dans un sanctuaire lyonnais m’inquiète et me trouble (tout comme les célébrations  du même genre dans d’autres églises). J’y vois deux risques majeurs:

Le premier concerne la piété mariale. Ce qui la fonde pour nous catholiques, c’est la christologie ! C’est l’affirmation par le Concile d’Ephèse en 431 que la Vierge Marie est « Theotokos » « Mère de Dieu » ! L’Annonciation n’est une fête chrétienne que parce qu’elle proclame la maternité divine de Marie. Or, si le Coran admet la naissance virginale, il refuse à Jésus le titre de Fils de Dieu ! C’est pour cette raison que les chrétiens sont considérés comme des égarés ! Ce sont donc eux qui sont désignés par la Fatiha, première sourate du Coran, récitée le 4 avril dernier à Lyon et ce juste après le Notre Père, authentique Parole de Dieu, ce Dieu incarné que l’Islam refuse et auquel finalement de plus en plus de chrétiens croient de moins en moins. Et cela aggrave mon désarroi ! Car on laisse croire par cette célébration interreligieuse, dans une église, qu’au fond la grande différence de croyance concernant Jésus et Marie n’est pas si grave, puisqu’elle n’empêche pas d’être ensemble pour prier. Et cela déjà poserait problème. Mais les personnes présentes, et surtout celles qui ne l’étaient pas, ne risquent-elles pas de croire qu’on était là pour prier ensemble ? Monsieur Bénévent Tosseri n’écrit-il pas dans La Croix à propos de cette manifestation : « A cette occasion, chrétiens et musulmans sont invités à prier ensemble Marie. » (Qu’on se reporte au N°83 et surtout au dernier paragraphe des instructions du Conseil Pontifical, données à la fin).

Qu’on me comprenne bien, je n’accuse personne, et encore moins les chrétiens de Lyon, laïcs et clercs qui ont organisé cela ! Je suis persuadé de leurs bonnes intentions. Mais je pense, en conscience, qu’ils ont commis une erreur. Au Liban, d’où nous vient cette fête, chacun connaît bien sa religion et celle des autres. Ce n’est pas du tout le cas en France. De plus organiser cette célébration dans un lieu consacré est plus que mal venu ! (Un confrère libanais maronite m’a précisé que c’est à l’initiative du gouvernement et du parlement libanais que la fête de l’Annonciation a été déclarée Fête Nationale au Liban. Mais elle ne donne aucunement lieu à des rencontres interreligieuses entre musulmans et chrétiens).

Le second risque est de l’ordre de la propagande. Ne voulant pas me prononcer sur la France, pour des raisons que chacun comprendra, j’affirme qu’à l’extérieur, là où il y a tout de même la guerre, ce que certains semblent oublier, de telles manifestations apparaissent comme des conquêtes de l’Islam sur le christianisme. Cela ne peut être que mal compris par nos frères chrétiens persécutés, comme par nos soldats qui combattent les terroristes islamistes. Avoir fait réciter à Lyon la Fatiha après le Notre Père, a hissé Mahomet au même rang que Jésus, pour beaucoup de musulmans, même si, je le répète, ce n’était pas le but des organisateurs chrétiens.

Je conclurai mon propos de ce jour, qui restera volontairement  grave, jusqu’au bout, une fois n’est pas coutume, par une citation d’une lettre du regretté professeur Roger Arnaldez, islamologue réputé, que j’ai eu l’honneur et le bonheur de connaître. Elle date du 7 septembre 1994 et est adressée au Père Maurice Borrmans très attaché au dialogue entre chrétiens et musulmans : « Est-ce à dire que je suis opposé au dialogue ? Non. Il faut il est vrai, reconnaître que les musulmans en tirent parti pour leur propagande, car ce dialogue les met en vedette. Mais c’est leur affaire. L’essentiel est de ne pas s’y laisser prendre. […] Ce n’est pas la crise islamiste avec son fondamentalisme qui est cause de mon scepticisme et de mes réserves. Mais elle les conforte. Je m’élève contre ceux qui veulent distinguer un « bon » et un « mauvais » islam. […] J’attends qu’on me dise quel est le principe, théorique et pratique, des terroristes musulmans, qui n’est pas fondé à la lettre sur un verset coranique. Trop de ceux, chrétiens ou non, qui veulent « sauver » l’islam en l’idéalisant, n’ont pas eu la patience de lire le Coran […]. Tout dépend, il est vrai, des commentaires, mais des commentaires, on fait ce qu’on veut. Il reste que le Coran est en soi un engin explosif, et le mieux qu’on puisse en dire, c’est qu’il n’explose que si quelqu’un le met à feu. » »

12 comments

  1. A.F

    Il ne s’agit pas de « dialogue » « inter-religieux ». L’islam sera toujours d’accord que le christianisme se soumette à l’islam.

  2. François SWEYDAN

    Bonjour.

    Lire en parallèle :

    Lyon : le cardinal Barbarin indigne les chrétiens au nom de la fausse miséricorde coranique
    Publié le 20 avril 2016
    http://www.dreuz.info/2016/04/20/lyon-le-cardinal-barbarin-indigne-les-chretiens-dorient-au-nom-de-la-fausse-misericorde-coranique/

    Car, il ne s’agit pas seulement « de prière coranique du cardinal Barbarin en la fête de l’Annonciation » !
    C’est beaucoup plus grave…

    Bien cordialement à vous
    FS
    _________

    • DUFIT THIERRY

      Vous avez raison c’est effectivement gravissime. Le cardinal Barbarin avec son œcuménisme fou incite à l’apostasie. Il n’en est pas à son coup d’essai. Le 17/10 il faisait des confirmations œcuméniques avec une femme pasteur !!!
      Le cardinal Barbarin – que certains voudraient faire passer pour une victime en raison des évènements récents – est en réalité un prélat hérétique et scandaleux.

  3. Clofer

    Ces prélats, ce pape, l’église catholique est en marche pour la Grande Apostasie, devant une majorité de fidèles anesthésiés.
    Sans moi, je me tiens en retrait comme ces chrétiens de pays où on ne peut pratiquer sa religion.
    Quelques passages aux messes tradis, c’est tout.
    Tout sauf approuver ces dérives ne serait-ce que par sa présence.
    Seigneur réveille les !

  4. aneto2015

    Clofer, au contraire, vous devez défendre la chrétienté.
    Nous devons être nombreux sur des lieux comme ceux là, ne pas participer bien sur mais en « réveiller  » quelques uns oui.
    C’est difficile et douloureux, pas envie… mais il faut le faire et nous soutenir les uns les autres.

    Le 21 mai il y aura à Paris une grande procession, organisée par trois fidèles catholiques, pour remettre la chrétienté dans les rues de la capitale.
    Départ à 14 h de sainte Elisabeth de Hongrie, métro Temple.
    Voilà leur site: http://www.asso-oriflammes.fr

    Courage, nous sommes dans la vérité.

  5. Le père Michel Viot se trompe lourdement et trompe les autres quand il affirme qu’ « Un confrère libanais maronite m’a précisé que c’est à l’initiative du gouvernement et du parlement libanais que la fête de l’Annonciation a été déclarée Fête Nationale au Liban. Mais elle ne donne aucunement lieu à des rencontres inter religieuses entre musulmans et chrétiens », en réalité tous les ans les représentants religieux des 18 communautés du Liban de toutes confessions préparent et fêtent ensemble Marie, le 25 mars depuis 2010, pour la fête de l’Annonciation devenue Jour de fête de l’Unité. L’annonciation à Marie est relatée dans l’évangile selon Luc chapitre 1, 26-38 dont le récit coranique est proche et reprend l’épisode de l’annonciation dans la sourate 19, versets 17-21. Il est temps de revoir la copie et de cesser de repousser le soit disant intégrisme des autres par son propre intégrisme, encore plus fermé. Il est temps d’être en cohérence avec le Message Christique qui a une vocation Universelle, surtout pour l’Eglise Catholique (Catholique veut dire Universel). Et par dessus tout, il est temps d’être en cohérence avec l’ensemble des textes auxquels nous nous référons 51/7 « Qu’ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la Paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : ton Dieu règne ! » « Il sera un Messager de Paix… » 56:3-7 « Car ma maison sera appelée une maison de prières de toutes les nations… », et dans le Nouveau Testament dans la Parabole des marchands du Temple des Évangiles de Marc 11/17 « Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations « .
    Quand les Eglises s’ouvrent à toutes les nations pour la prière, elles deviennent alors la Maison de Dieu en obéissance à Dieu le Père ! La condition sine qua non pour respecter la Parole de Dieu est de mettre en pratique, en actes la demande de Dieu.
    Quoi de plus beau que d’être tous réunis autour de la Mère dans la Maison du Père ?!
    Jésus Juste IBANEZ

    • Claire

      Vous ne tromperez pas le Bon Dieu ni les brebis qui savent que les loups sont dans la bergerie.

      Combien de Chrétiens assassinés par les musulmans au nom de leur « dieu en application du coran de mahomet » vous croyez que les musulmans ont besoin de vos encouragements … vous êtes coupable de faire l’innocent avec les organisateurs, vous n’êtes que des lâches.

      « Qui n’est pas avec moi est contre moi » vous ne mettez pas en pratique la condition siné qua none pour respecter, la Parole de Dieu.
      En effet quoi de plus beau que d’être tous réunis autour de la Mère de Dieu le Christ Jésus le Verbe Incarné par l’Esprit Saint dans la Maison du Père tout puissant.
      Respectez l’Eglise qui est sacrée, la mémoire des morts, des enfants, torturés massacrés, crucifiés, … allez ailleurs, c’est vraiment insupportable, indigne, trouvez donc une salle adéquate pour vos réunions avec ces assassins adeptes de mahomet ce serait au moins plus décent.
      Mgr Barbarin on aurait dû le psychanaliser avant d’en faire un prêtre, son nom la racine du mot est barbare et çà lui va très bien

  6. Sami

    L’avenir nous mettra d’accord.
    Ce qui me gêne dans l’entreprise de Mgr Barbarin c’est qu’elle intervient maintenant que l Islam se fait de plus en plus envahissant et arrogant avec le Christianisme auquel il est radicalement étranger selon l’esprit .

  7. François SWEYDAN

    Renseignez-vous correctement, M. Ibanez, au sujet de votre premier paragraphe avant de vous engager dans un développement de diversion qui n’a rien à voir avec la RÉALITÉ gravissime, comme à écrit plus haut, M. Dufit.

    Je vous propose de lire :

    Lyon : le cardinal Barbarin indigne les chrétiens au nom de la fausse miséricorde coranique
    Publié le 20 avril 2016
    http://www.dreuz.info/2016/04/20/lyon-le-cardinal-barbarin-indigne-les-chretiens-dorient-au-nom-de-la-fausse-misericorde-coranique/

    En effet, il est temps de revoir votre copie… et de méditer le VRAI sens RÉEL des prières islamiques pour comprendre que pour se réunir tous il faut un minimum de charité et de miséricorde mutuelles. Ce à quoi n’appellent pas ces prières musulmanes récitées au sein d’églises (et de cathédrale/basilique). N’est-ce pas ?

    Quant à la l’Annonciation dans la Sourate 19, versets 17-21, je vous conseillerai de vous informer, là aussi, correctement. Ces rapprochements relativistes que vous faites sont fallacieux et tendancieux.

    Vous avez la réaction typique du chrétien qui ne connait pas le coran (encore moins en arabe !) et qui réagit en chrétien face au texte coranique. Il ne suffit pas de citer des versets évangéliques qui, au fond, vont être en contradiction avec le message ultime des prières musulmanes fondamentales.

    En effet, dans le Nouveau Testament, par exemple, dans la Parabole des marchands du Temple des Évangiles de Marc 11/17 « Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations »… pourvu que ces « nations » y adhèrent d’une manière ou d’une autre. Ce qui, hélas, n’est pas le cas du message coranique, encore moins dans ces prières islamiques fondamentales que vous ne semblez pas connaitre et ignorez le vrai sens tragique pour tout non-musulman.

    La oumma islamique se démarque radicalement de toutes ces « nations » invitées dans les versets évangéliques que vous citez.

    Bien cordialement
    FS
    _______

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *