JMdF

La dernière campagne de Monseigneur Jean-Michel di Falco Léandri

Download PDF

Ayant reçu le message annonçant le lancement officiel de la campagne du denier de l’Eglise 2016 du diocèse de Gap, qui aura lieu demain 12 février à 11h00 et qui sera présidée par Monseigneur Jean-Michel di Falco Léandri dans l’hémicycle Cardinal Coffy au Centre diocésain pape François, une phrase de ce message a retenu mon attention :

Il s’agira de la dernière campagne de Monseigneur Jean-Michel di Falco Léandri.

Dernière campagne ? Parce que le diocèse sera ensuite suffisamment riche pour ne plus appeler aux dons ? Ce n’est pas possible… Non, dernière campagne car Mgr Di Falco né le  à Marseille, aura donc 75 ans en novembre de cette année et il va devoir remettre sa démission au Souverain Pontife. Et visiblement, il n’espère pas être reconduit pour un an ou deux.

Le temps passe vite.

7 comments

  1. Perret

    Ce curieux prélat aura au moins eu le mérite de reconnaître le caractère surnaturel des apparitions de la Sainte Vierge à Benoître Rencurel, le 4 mai 2008. Il y a même, parmi ses nombreuses vidéos sur le site du Point, plusieurs déclarations dignes d’un évêque, même s’il a la maladie de vouloir plaire aux hommes plus souvent qu’à Dieu.

  2. DUFIT THIERRY

    Mgr Di Falco est surtout un évêque qui n’a plus rien de catholique et qui a multiplié les scandales. Parmi ses innombrables scandales on peut citer le dernier qui a atteint des sommets dans l’abomination : l’organisation de conférences pour faire la promotion et l’apologie de l’homosexualité. Il a osé jusqu’à poser en photo avec ces immondes individus. Quel mépris de la morale catholique !!! Mgr Di Falco bafoue ouvertement la loi de Dieu. Avec les évêques conciliaires c’est la révolution permanente on va toujours plus loin, il faut s’attendre à tout.
    C’est le chemin de l’Enfer.

  3. Hervé Soulié

    Deo gratias !
    Mais, même à la retraite, Jean-Michel di Falco pourra trouver à s’employer utilement.
    Par exemple en animant ou en participant à une association de soutien aux gays.

  4. karr

    Un évêque à géométrie variable,il est vrai qu’il a dénoncé les persécutions anti-chrétiennes avant bien d’autres évêques,mais le diocèse de Gap se remettra vite de ce départ.
    Il laisse à son successeur une maison diocésaine refaite à neuf,avec des escaliers mécaniques,tout cela pour un diocèse de 100 000 habitants et pas moins déchristianisé que les autres,il me semble qu’il y avait d’autres priorités.
    Ses prêtres chanteurs ont aidé par la vente de leurs cd et leurs concerts des chrétiens d’Orient,c’est une excellente chose.
    Mais le problème de ces prêtres et évêques formés après le concile est que l’on ne sait pas à qui l’on a à faire,le problème est le même avec le Pape François,un coup à droite et un coup à gauche,il est largement temps que cela se termine,ou reprendre totalement le concile ou en convoquer un autre,pour cela il nous faut un Souverain Pontife plus jeune ,bien formé ,et sachant ce qu’il veut,un concile en ce début du XXI° siècle ne doit pas réunir 5000 évêques et durer plusieurs années.

  5. noelle

    vos commentaires bien peu misericordieux me laissent baba….mais qui etes vous donc pour vouloir à longueur de temps donner des leçons de catholicisme à tout et chacun?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *