banner-20160414-170549

La Faculté de Théologie invite Anne Hidalgo

Download PDF

Le Theologicum – Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l’Institut Catholique de Paris organise un congrès international et interdisciplinaire sur le « Dialogue des rationalités culturelles et religieuses», fruit d’un travail de cinq années du laboratoire de recherche sur le dialogue…

Cet événement aura lieu du 27 juin (17h) au 30 juin 2016 (14h) à l’Institut Catholique de Paris.

La soirée d’ouverture sera marquée par la présence d’Anne Hidalgo, Maire de Paris, du Cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil Pontifical pour le dialogue inter-religieux et du Fr. Bruno Cadoré, Maître de l’Ordre des Précheurs qui introduira la problématique.

Notre planète est constituée d’univers culturels et religieux très divers. Comment se rencontrent-ils et dialoguent-ils, alors que leur approche rationnelle et leur appréhension du monde sont singulières ?

Telle est la question que le congrès « Dialogue des rationalités culturelles et religieuses » se propose de traiter. À partir de l’hypothèse selon laquelle les différences culturelles et religieuses sont un atout pour une connaissance plus juste de soi et d’autrui au service d’un projet commun de société, le Congrès tentera de poser un nouveau paradigme.

9 comments

  1. Jacques jacques

    Si le dialogue est possible entre les religions, le rapprochement ne l’est pas.Il s’agit encore de promouvoir la religion unique , fruit de l’imagination humaine , satanique, alors qu’il y a la religion révélée du Christ qui est la seule possible.

    … le laboratoire de recherche sur le dialogue… qu’est ce que c’est que ce truc ? comment fonctionnet-il ? qui le compose?

    Tout ça n’est qu’un magnifique piège à cons.

  2. fg

    Croire qu’il existe un dieu unique est dans le champ de l’intelligence humaine.
    Croire que ce Dieu s’est incarné et qu’il est trine, demande un concours surnaturel, car il nous renseigne sur cette nature divine que nous ne pouvons contempler dans notre vie terrestre.
    A quoi sert ce congrès ?

  3. Notre réponse à cette invitation.

    Chers amis,

    En réponse à votre invitation, nous vous remercions de votre sympathique intention. Pour le moins nous sommes dans la volonté de ne pas nous joindre à cet événement, qui sur le fond n’est et ne sera qu’un  » dialogue de SOURDS « .

    La présence annoncée de mme hidalgo, dont les appartenances et la collaboration avec les idéologies condamnées par le magistère du siège de Pierre (canon 2335 du Code de Droit Canon – ) sont de notoriété publique, tout comme sa particulière collaboration avec l’obédience suprême anti-catholique qu’est le GOF (Un exemple : soutien « fraternel » du maire adjoint du Xe arrondissement de Paris, membre du Grand Orient de France – SG de D.C. regroupant les initiés du GODF, de la GLDF, de la FFDH et de la GLFF), nous soustrait à notre présence aux côtés de cette idéologie dont l’obédience relativiste reste fondamentale.
    Du moins dès lors que cela ne nous est pas imposé professionnellement.
    Nous savons, et vous savez parfaitement que ces idéologies nient la seule possibilité d’une connaissance objective de la Vérité, et refusent la possibilité même de la Révélation (Vatican II – (D.V. 2)). Plus que ce refus ferme qu’est  » le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6) « , ces obédiences de l’occulte combattent avec une possible, mais éphémère efficacité, l’existence même de la sainte Trinité, donc du SAINT-ESPRIT … S’associer et ainsi cautionner, ceux là même qui en conscience pèchent contre l’Esprit, est impossible pour nous.

    En toute franchise nous ne voyons aucun intérêt, ni possibilité d’enrichissement spirituel à fréquenter pareillement les orientations idéologiques qui seront de toutes façons sujettes à  » infusions dialectite  » par cette bouche, faussant toute initiative sincère. Tant elles sont si avidement et viscéralement ancrées. Nous préférons, à l’encontre de cette personne prier afin qu’enfin elle accepte enfin d’abandonner  » son coeur  » et le fondre dans ceux de Marie et de Jésus, renonçant ainsi à la mort de l’Âme. En un mot conversion Par et En.
    Qu’ainsi « parmi les erreurs qui allaient sombrer, il y aurait le communisme, le laïcisme et la franc-maçonnerie  » (Marthe Robin).

    Pour mémoire : sélection des rappels incessants du saint Magistère de Pierre, fort précis sur ces sujets d’appartenance aux obédiences du relativisme
    occulte ;

    – Clement XII – 24 avril 1738.
    Constitution In eminenti.
    – Benoit XIV – 18 mai 1751.
    Constitution Providas.
    – Clément XIII – 1758.
    A quo die.
    – Clément XIII – 1759.
    Ut primum.
    – Clément XIII – 1766.
    Christianae Republicae salus.
    – Pie VI – 1775.
    Inscrutabile.
    – Pie VII – 13 septembre 1821.
    Constitution Ecclesiam a Jesu Christo.
    – Léon XII – 13 mars 1826.
    Constitution Quo Graviora.
    – Pie VIII – 24 mai 1829.
    Encyclique Traditi Humilitati.
    – Grégoire XVI – 15 août 1832.
    Encyclique Mirari Vos.
    – Pie IX – 09 novembre 1846.
    Encyclique Qui Pluribus.
    – Pie IX – 8 décembre 1849
    Quibus Quantique.
    – Pie IX – 25 septembre 1865
    Allocution consistoriale Multiplices inter.
    – Léon XIII – 20 avril 1884
    Encyclique Humanum Genus.
    – Pie X – 11 février 1906
    Vehementer nos.
    – Benoit XV – Code de Droit Canonique – 20 mai 1917. (entre en vigueur le 19 mai 1918).
    bulle Providentissima.
    – Congrégation pour la Doctrine de la Foi – 17 février 1981
    Déclaration.
    – Code de Droit Canonique – 23 janvier 1983.
    Promulgué par Jean-Paul II (Constitution apostolique Sacrae disciplinae legis). confirmé par ;
    – Congrégation pour la Doctrine de la Foi – 26 novembre 1983.
    Déclaration sur l’incompatibilité entre l’appartenance à l’Eglise et à la Franc-Maçonnerie

    Bien à cordialement à vous,
    Que Dieu vous bénisse,
    GVJ.

    • Denis F

      J’allais réagir sur ces « dialogues » qui ne servent qu’à fournir des arguments aux AUTRES, et fourbir leurs armes!
      Mais je ne saurai mieux faire que vous, Jean-Vincent, et sans doute pas placé…
      J’espère.
      Merci.
      Benedicat vobis Dominus

  4. Gilberte

    Si la foi est la conséquence de l’agir, alors dialoguons; mais non, l’agir est la conséquence de la foi qui nous imprègne et qui forme notre civilisation; Des croyances différentes donnent des agir différents; L’harmonie des religions résulte alors de la foi réfrénée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *