COfC055WoAAenQC.jpg-large

La Fondation Saint Irénée du diocèse de Lyon soutient Anish Kapoor

Download PDF

Dans la série « la trahison des clercs », voici l’artiste ! Créée en 2010 sur le modèle de la Fondation Notre-Dame du diocèse de Paris, la Fondation Saint-Irénée est la structure chargée de lever des fonds pour le diocèse de Lyon et de mettre en route des projets. Sous l’égide du cardinal Barbarin, depuis cinq ans, la Fondation Saint-Irénée a impulsé des dizaines de projets en germe dans le domaine de la solidarité, de l’éducation, de la culture et de la communication. Une maison pour accueillir des toxicomanes avec la communauté du Cenacolo ; une école Saint-Irénée à Erbil, en Irak, pour les chrétiens déplacés ; un spectacle sur les derniers jours d’Edith Stein… En cinq ans d’existence, la Fondation Saint-Irénée a financé des projets à hauteur de 5 millions d’euros.

Ce que l’on ne comprend pas, c’est que à côté de ces belles réalisations, la Fondation Saint-Irénée accueillait Anish Kapoor le 9 septembre. L’artiste auteur d’une oeuvre monstrueuse exposée dans les jardins défigurés du château de Versailles, objet intitulé « le Vagin de la reine », ce qui est très fin. C’est sur twitter :

L’évènement se passait au couvent de la Tourette à Eveux. Ce couvent Sainte-Marie de La Tourette abrite une communauté dominicaine d’une dizaine de personnes. Ce couvent est constitué d’une architecture moderne, érigée par Le Corbusier :

A Kapoor Biennale Lyon 001

14 comments

  1. paul

    « Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous »
    Depuis que Vatican II a fait son entrée dans la pomme, il ne faut plus s’étonner de rien! La Fondation Saint Irénée ramperait-elle aujourd’hui pour tromper l’homme et trahir Dieu et ses saints en prétendant que « Satanas s’est fait homme pour que l’homme se fasse Satanas? »

  2. Mais c’est pas vrai, ils sont tombés sur la tête…les membres de la « Fondation Saint Irénée du diocèse de Lyon »!
    Ceux-là, ils feraient mieux de soutenir les chrétiens d’Orient au lieu de faire le buzz avec un imposteur indien auto- proclamé « sculpteur » originaire d’un pays qui martyrise les chrétiens !

  3. C.B.

    « la Fondation Saint-Irénée est la structure chargée de lever des fonds pour le diocèse de Lyon »
    N’étant pas lyonnaise, j’ignorais tout de cette fondation (bien qu’au courant de l’école Saint-Irénée à Erbil, en Irak, pour les chrétiens déplacés.
    Si leur collecte de fonds cette année est en baisse (le dernier trimestre de l’année est celui où les préoccupations de défiscalisation -c’est-à-dire d’application du principe de subsidiarité- augmentent), qu’ils ne s’étonnent pas: les sollicitations sont nombreuses, on peut se permettre d’être sélectif.

  4. Henri

    Franchement vous oubliez que le verbe s’est fait chair.. et que l’art est au service de l’incarnation mettre l’homme à l’image de Dieu, non en le déshumanisant le faire revenir à sa chair corruptible. Anti art sacré? peut être bien ….

  5. MEYER

    Je suis ébahi par le talent de cet artiste …: il dessine des cercles à la perfection ! Puis-je demander le nom de la marque de ses compas …?
    En revanche, je suis déçu par sa vulgarité … oser appeler son installation de Versailles « Le vagin de la Reine » !
    Quelle erreur !
    Tant qu’à bien faire, il fallait l’appeler « Le trou du cul de Madame Pégard », ça aurait été plus réaliste …

  6. Parménide

    A la base, ce « couvent » est (architecturalement) très différent des couvents ordinaires, et la Province de France (dominicains), très éloignée de la tradition. Aucune surprise!

  7. Emmanuel

    N’oublions pas que le diocèse de Lyon est depuis fort longtemps très « moderno-avant-gardiste », et pas seulement dans le domaine liturgique semble t-il….
    Des centaines de prêtres célèbrent la messe dans des hangars et les diocèses laissent fermer ou détruire des églises qui feraient le bonheur des prêtres et de leur fidèles…..
    C’est beaux l’esprit du concile!!!

  8. Gilberte

    Ces œuvres n’invitent pas à la méditation mais à l’ennui, et à Versailles, à la frustration d’être privé de la perspective du parc par son « dirty corner »

  9. Blache

    Ce qui me gêne c’est qu’ils mettent en avant « construction d’écoles… » ce qui est vrai, mais ils oublient de dire que les fonds collectés servent aussi à des horreurs pareil! Quelle honte!
    Tant d’artistes « sains » et souvent des catholiques, des jeunes et des moins jeunes feraient un travail d’art au moins aussi bien et dans une mentalité autre, MAIS voilà, le renom ça fait mieux! quitte à ce que ce soit malsain.
    Mais qui sont les amis de ces responsables et les responsables eux-même? des gens d’églises? des perturbateurs? ou des perfides?
    Prions pour les responsables de ces expositions de la honte.

  10. LEA

    Si les religieux se lancent dans l’art contemporain, c’est à se demander où est passé leur sacerdoce, leurs vœux, leur esprit d’évangéliser qu’ils le disent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *