l

La pédophilie est-elle un péché ?

Download PDF

Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, responsable de la Cellule de veille de l’Eglise contre la pédophilie, s’interroge :
image1Evidemment, nous pouvons entrer dans des débats théologique sur l’intention de l’auteur de l’acte, la distinction entre la faute morale et le péché, la conscience déformée qu’il faut éclairer par notre intelligence et par l’enseignement, etc., et tout ce qui a été déjà dit par Saint Thomas d’Aquin [Somme Théologique Ia-IIae q.19 a.5]…

Il n’empêche que cette déclaration est fort malvenue dans le contexte actueL On pourrait suggérer à Mgr Lalanne de devenir aumônier d’hôpital ou de prison…

36 comments

  1. professeur Tournesol

    Il faudrait distinguer entre l’attirance pédophile, et l’acte pédophile. Celui-ci est déjà un péché puisqu’il est commis en dehors du mariage, et en plus il s’agit d’un viol.
    J’aimerais que mgr Lalanne précises sa pensée.

    • Remi

      Effectivement, il faut distinguer.
      Et le propos de Mgr Lalanne le fait, de manière sous-entendue.

      Quant à la question du mariage… cela ne suffit pas à valider tout acte intime. Un acte conjugal peut ne pas être chaste, même à l’intérieur d’un couple marié.

    • Remi

      Non, ça montre seulement que l’évêque réfléchit, et ne se laisse pas dicter sa pensée par le politiquement correct primaire de l’époque.
      Il appelle à penser. Laissons-nous interpeler, plutôt que de juger sans recul.

      • Gobry Elisabeth

        Un évêque n’a pas à réfléchir, il connaît le Magistère de l’Eglise car c’est sa mission de le transmettre. C’est sa mission de défendre les innocents et les plus faibles. En outre, n’importe quel chrétien ou juif connaît dès l’âge de raison les 10 Commandements et la différence entre péché mortel et péché véniel. D’ailleurs, on n’a même pas besoin d’être chrétien pour cela, c’est la Loi naturelle.
        Malheureusement, comme s’exprime et se présente Mgr Lalanne, la façon qu’il a de banaliser ou de minimiser la pédophilie, fait naître en nous des soupçons désagréables sur son intégrité. De plus, regardez les réseaux sociaux et les médias, à cause de lui et de Mgr Barbarin, l’Eglise et la prêtrise sont éclaboussés et dénigrés. Mat, 18,6

  2. Il y a la question du péché objectif et la question de l’imputabilité du péché.

    La question de l’imputabilité du péché pour le fait matériel commis par le pénitent regarde exclusivement le confesseur et le pénitent (et les autorités supérieures délégataires en cas de doute). Mais la question de l’objectivité du mal consistant à obliger ou suggérer des actes sexuels à des enfants, concerne toute la société dans la mesure où nous sommes tous solidaires.

    Pourrait-on demander à Mgr Lalanne de distinguer ces deux questions ?

    En tous cas, il est certain que ce genre de texte n’apporte rien et scandalise le peuple.

  3. Cantin

    Quelle déception ! L’église dégringole de plus en plus dans mon estime.
    Un couple homosexuel qui s’aime, majeur et consentant et se marie, c’est un péché … mais un prêtre adulte qui viole ou agresse séxuellement des enfants, ce n’en est pas un ?
    Décidément, les clercs de l’église s’absoutent entre eux …de mieux en mieux.
    Et vous vous étonnez que les croyants vont voir ailleurs ?
    Quelle image de l’amour de Dieu donnez vous…

  4. Mage Erre

    1 mot très simple  » Luxure « .

    1 prêtre me sortant ce discourt de psy je trouve cela inquiétant! On appelle cela  » la confession du diable! « 

  5. Tous les moralistes chrétiens savent qu’il y a quatre conditions pour qu’un acte humain soit qualifié de  »péché »: la préméditation, la liberté, la responsabilité, la conscience morale ou la raison droite. Or, on remarque que les prêtres pédophiles savent bien qui ils sont: des pères spirituels en qui les enfants ont mis toute leur confiance; mais ils abusent de leur paternité spirituelle; par conséquent, un chrétien, et à fortiori un évêque ne peut pas se demander si la pédophilie est un péché ou un mal! Dans certaines traditions, la pédophilie est de l’ordre de la sorcellerie dont le but est de jeter le mauvais sort. Devant les actes de pédophilie, on est surpris par le manque d’arguments de la part des évêques, même de la part du porte-parole du Vatican! Faudra-t-il en rire ou en pleurer? Oui, le démon est à l’œuvre en lisant les propos de Monseigneur! Par ailleurs, le mal, disait Augustin  » c’est un mauvais usage de la liberté ». Les prêtres pédophiles abusent de leur liberté, c’est-à-dire leur capacité à choir entre ce qui leur permet de vivre en bonne intelligence avec les autres dans l’Eglise et ce qui leur permet de détruire les autres et de les éloigner de l’Eglise. Ils choisissent volontairement et librement ce qui détruit la foi des autres: c’est cela le péché peu importe le nom qu’on lui donne pour se donner bonne conscience: mal, diable, démon, sorcellerie, Satan: c’est pareil! Bref, le péché est une notion essentiellement religieuse; par conséquent la pédophilie est un péché…

    • Remi

      Il faudrait tout de même apprendre à distinguer entre tendance (orientation) et actes.
      Une personne qui ressent une attirance pour les enfants mais ne passe pas à l’acte (ni en regardant de la pédopornographie, ni en posant des gestes inconvenants sur des enfants, etc.) ne commet pas de péché.

      La tendance ressentie est un mal, objectivement.
      Mais pas un péché, en elle même. Le péché concerne des actes, et commis sous certaines conditions.

      • Ultima Ratio

        Tout mal vient du péché , tout mal est contraire à l’institution première de la nature !
        C’est de la simple doctrine Chrétienne et Catholique de base !

      • Cecile

        Désolée Rémi mais si j’en crois  » pardonnez moi seigneur car j’ai péché, en actes , en pensées et par omissions »
        La pensée d’être attiré sexuellement par un enfant est un pêché.

        • sygiranus

          Doucement ! La tentation n’est que… la tentation. C’est y consentir, même en pensée donc sans acte accompli, qui devient peccamineux !
          La formation des clercsà une certaine ascèse avec l’aide de la grâce, est primordiale !

  6. Remi

    Rien de choquant dans ses propos.
    Il affirme clairement que c’est un mal.
    Comme l’homosexualité en est un (cf. CEC 2357 et 2358).
    D’ailleurs, l’attirance pédophile pour un enfant du même sexe que l’adulte est une forme d’homosexualité.

    La question du péché est plus subjective, il a raison de le souligner.

    Les gens se scandalisent de tout, sans prendre le temps de réfléchir un peu.
    S’il faut sans cesse se plier à leurs incapacités… le monde va devenir très très primaire.

  7. B.H.

    Le journal Le Monde et ses copains de Libération et d’autres médias, forts de leur passé pro-pédophile dans les années 1970-90 (voir sur Internet les dossiers sociétaux de Libération « apprenons l’amour à nos enfants »), s’apprêtaient à reprendre leurs attaques hystériques contre l’Eglise sur la question. Un instant retardés par le suicide du directeur d’école publique de l’Isère accusé de pédophilie dans sa prison de Lyon (encore Lyon !), ils peuvent désormais compter sur la balourdise de Mgr Lalanne qui les remet en selle magnifiquement et ouvre la voie aux amalgames les plus sommaires.

    • Nicolas Andresen Bergère

      B.H,
      « Au cours des dernières années, Romain Farina – le directeur qui s’est pendu dans sa cellule – est soupçonné d’avoir violé ses élèves lors d’ateliers du goût. Des viols qu’il avait reconnus, photographiés et filmés. »
      Il s’est soustrait à la justice des hommes, laisse ses victimes probablement détruites pour longtemps incapables de faire face à leur agresseur.
      Mais continuez à considérer que ces médias dont vous parlez font des amalgames idiots et que le regard du public devrait se détourner de ce type d’acte abjecte.
      Le Pape Francis à des mots bien plus tranchés que celle de Lalanne ou les vôtres.
      Puissent les auteurs de ces barbaries ne plus être protégés par leur irresponsable hiérarchie et traduits en Justice.

      • sygiranus

        « irresponsable hiérarchie »…
        Remarquons que celle en question n’est absolument pas d’Église ! Si l’EN, pour ne pas la nommer, mettait autant de zèle que l’Église Catholique à dénoncer le mal, à s’en défaire et à éviter d’y entraîner petits et grands, l’ambiance générale s’en trouverait bigrement assainie !

        • sygiranus

          J’ajoute qu’il est curieux de prendre un exemple purement laïque pour charger l’Église Catholique !
          On croirait entendre Voltaire utilisant le Chevalier de La Bare ! ! !

  8. oscar1948

    Ce sujet est très sensible et l’aborder ainsi ressemble à faire introduire un couteau dans une plaie. En tant que personne consacrée dont le rôle est d’aider l’Eglise à conduire vers la vie éternelle ses brebis, pinailler sur le sujet sensible de la pédophilie ne me semble pas être une bonne chose.
    Grosso modo, la sensualité est l’ennemie de la spiritualité et plus encore lorsqu’elle porte sur ce qui est interdit par le Créateur, elle devient un cas avéré de péché mortel.
    Toutefois, il nous est demandé de prier pour la conversion des personnes qui ont de telles faiblesses et non faire l’apologie de leurs actes répréhensibles.

  9. Pat

    Quand je vous li, je me dis que les enfants ne sont pas encore sortis de l’auberge…ayant été victime de ces gens à l’age de 11 ans, vos commentaires sont encore pires que ceux que vous essayez d’analyser… votre rhétorique est nauséabonde…

    • Comme nous pouvons le constater, l’église catholique est en train d’éliminer le péché : si les actes pédophiles avérés ne sont plus « péché » alors bravo pour la « miséricorde » présumée, il n’y a plus de péché et par conséquent il n’y a plus de Jésus-Sauveur.

  10. Marguerite

    Pour pécher, il faut deux conditions : SAVOIR et VOULOIR !
    N’oublions pas non plus que le Christ a dit que désirer une autre femme que la sienne est déjà un péché : donc, sans acte ….

    • Mage Erre

      Si une pièce de la voiture fait défaut c’est la voiture qui est condamnée, la pièce de la voiture fautive peut-être intacte car peut-être absente ou mal mise … Cette pièce peut alors attendre longtemps avant que l’artisan l’utilise à d’autre projet, surtout s’il passe par la prison. ( ne me demandez pas de développer je ne suis pas psy ) juste un humble serviteur  » sentinelle inquisitrice « .
      Pour comprendre voir l’histoire des filles de  » Lot  » donnant vie aux Moab et Ammonites = adorateurs de la connerie kemoch dont les prêtres tués des jeunes filles par le feu…
      Ici à Evreux ma ville en exemple. les prêtres qui se disent catholiques utilisent le chapelet pour Marie et osent dire  » reine du ciel blabla  » . En entendant cela en moi l’ange a fait exploser la Terre pour me dire  » attention!  » Et il m’a conduit à lire le passage de  » Jérémie  »
      —-
      «Tu affirmes que tu nous parles de la part du SEIGNEUR. Mais nous ne voulons pas t’écouter. Nous continuerons plutôt à faire tout ce que nous avons promis. Nous offrirons de l’encens et du vin à la déesse Astarté, la Reine du ciel. Nous avons toujours fait cela, ainsi que nos parents, nos rois et nos ministres, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Nous avions alors assez à manger, tout allait bien pour nous, et nous ne connaissions pas le malheur. Mais un jour, nous avons arrêté d’offrir de l’encens et du vin à la Reine du ciel. Et depuis, nous manquons de tout et nous mourons par la guerre et la famine. Les femmes ont dit encore: «Quand nous offrons de l’encens et du vin à la Reine du ciel, est-ce que nos maris ne sont pas d’accord avec nous ? Quand nous faisons pour elle des gâteaux qui la représentent, quand nous lui offrons du vin, ils le savent bien. Mais Jérémie a dit à tous, hommes et femmes, qui lui avaient répondu de cette façon: C’est vrai, vous offriez déjà de l’encens dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous, vos parents, vos rois, vos ministres et les autres gens de Juda. Et le SEIGNEUR s’en est bien souvenu, il ne l’a pas oublié. Mais le SEIGNEUR n’a pas pu supporter vos actions mauvaises ni les choses horribles que vous avez faites. C’est pourquoi votre pays est devenu un tas de ruines, un lieu horrible, sans habitants, et on le prend comme exemple pour lancer une malédiction. Tout le monde peut voir cela aujourd’hui”. Jérémie 44.16-22 (cf. aussi: Ezéchiel 8:14)
      —-
      Curieux Non?

      En bousculant le verre avec son bras un enfant de 4 ans peut avoir le reflex de le rattraper jusqu’à un certain point. Sinon l’enfant tombera aussi et comme le verre…

  11. Nicolas Andresen Bergère

    Bonjour Rémi,
    J’ai lu avec intérêt la déclaration, les commentaires et je constate que vous êtes vraiment dans la nuance totale.
    Les gens ne se scandalisent pas de « tout », la pedophilie est un crime condamnable par la loi française et d’autres pays. Écrire que c’est un mal et non un péché laissant à chacun l’espace de se faire une idée selon on ne sait quelles références est à l’instar d’un vide juridique un espace laissé vacant qui ne devrait pas exister.
    Parler de pedophilie, c’est parler de pedophiles, de prédateurs, de déséquilibrés qui abusent d’une position dominante sur des êtres sans réelles défenses, alors après vous pouvez nuancer ce que vous voulez, je comprends les associations de victimes, je comprends l’indignation du quidam. Vous auriez un enfant, celui-ci serait victime d’un acte pedophile ou bien vous auriez été vous mêmes la victime d’un pedophile, tiendriez vous le même discours à ce sujet? Cette déclaration est d’une maladresse affligeante.

  12. Jean-Christophe

    MATTHIEU chapitre 18 à propos du scandale vis à vis des petits

    que les prêtres mémorisent les remarques du Seigneur,  » il vaudrait mieux pour cet homme qu’on lui attache au cou une de ces meule que tournent les ânes et qu’il soit projeté en pleine mer !  »

    le sens est celui à défaut de la phrase exacte !

  13. Michel

    A cause de la crise des vocations et des états d’âme de notables de l’Eglise, sur péché ou pas péché, des quantités de pervers, déséquilibrés ou chômeurs ont été ordonnés à la hâte. On voit ce que ça donne : la défiance, voire la haine de victimes trahies dans leur chaire comme dans leur âme.

  14. Pingback: De la pédophilie | prieratempsetacontretemps

  15. Nicolas Andresen Bergère

    Paroles du Pape Francis :
    Des «actes méprisables» donc qui sont comme un «culte sacrilège» dans l’esprit du pape parce que ces «petits garçons et petites filles» leur avaient été «confiés pour leur charisme sacerdotal qui devait les conduire à Dieu» mais «ils les ont sacrifiés à l’idole de leur concupiscence».
    Développant cette même idée devant la presse dans l’avion qui le ramenait de Terre Sainte, le pape François avait alors comparé cette déviation à une «messe noire». Ce qu’il a appelé, hier, une «profanation de l’image même créée par Dieu»,
    S’adressant, enfin, lundi, à tout le clergé, le pape dans la ligne de ses deux prédécesseurs, a donc promis qu’il «ne tolérerait aucun mal» fait à un mineur. Assurant: «Il n’y a pas de place dans l’Église pour ceux qui commettent ces abus, et je m’engage à ne pas tolérer que du mal soit causé à un mineur par un individu, qu’il soit religieux ou autre». Il a également prévenu les évêques et les cardinaux qui devront réagir avec «le plus grand soin» pour protéger les mineurs de tels abus. Sans quoi «ils devront rendre des comptes».

  16. Le christianisme est une religion de l’intérieur: le péché est contenu dans l’intention qui précède l’acte à poser: « Qui regarde une femme dans le but de la désirer a déjà commis dans son cœur un péché d’adultère avec elle ». Par ailleurs,  »ce qui sort du cœur de l’homme le rend impur ». Par conséquent, l’acte n’est que la consommation de l’intention. Voilà pourquoi il ne faudra pas prétendre que, face à des actes peccamineux, il faut distinguer la  »tendance » et  »l’acte ». Mais qu’est-ce que l’acte si ce n’est que la consommation de l’intention? Tous les moralistes chrétiens ne peuvent l’ignorer et à plus forte raison un évêque! En réalité, le christianisme n’est pas une religion comme les autres, c’est-à-dire un ensemble de rites et de cérémonies; le christianisme est essentiellement une imitation des actes et des paroles du Christ: c’est pourquoi il est très difficile d’être chrétien, mais il est très facile d’être baptisé…

  17. Oh!

    On peut rentrer dans des subtilités de directeur de conscience et dire que Monseigneur fait preuve de discernement mais la question véritable est à qui s’adresse cet évêque ? à un parterre de confesseur, à des catholiques titulaires d’un baccalauréat de théologie ou à des gens qui sont confrontés à la violence hyper-sexualisée ?

    Dans le doute on s’abstient. il y a l’objectivité du mal, le recours à la personne, pour dire qu’elle est toujours bonne est trop facile pour être honnête. la pédophilie en tant que telle est une chose mauvaise, intrinsèquement perverse, peccamineuse, misérable et si le haut clergé n’est plus capable de parler en utilisant le principe d’identité et celui de non contradiction, « Que votre oui soit oui! et votre non soit non ! », ce ne sera jamais le cas d’une foule de gens catholiques ou non, qui ne peuvent que déduire de toute cette indigence honteuse du vouloir et de l’intelligence, qu’un certain clergé a besoin d’urgence, d’une miséricordieuse et véhémente protestation.

    non, mais !

    • sygiranus

      Très vrai !
      La pédophilie est un péché en ce qu’elle s’oppose au Sixième Commandement, aggravé par la remarque terrible du Christ sur le scandale des enfants.
      Ce péché s’impute à celui qui commet l’acte et à ceux qui le rendent possible par leurs encouragements actifs et passifs. Et à un péché public doit correspondre une réparation publique. Quant à ceux, dont c’est le rôle, qui n’éclairent pas les consciences avec assez de clarté, qu’ils s’interrogent… et se réforment !
      Maintenant, dans l’ombre du confessionnal, le confesseur se souvient que le pécheur est AUSSI une victime même s’il doit prendre conscience de l’étendue de sa faute et de sa réparation avant d’entrevoir le pardon demandé.
      Ceux qui condamnent à grands cris comme ceux qui mettent toute l’Église sous le joug de la faute d’un seul, devraient se souvenir de la parabole de « La première pierre… » Cela nous éviterait ces concerts de casseroles qui n’avancent à rien !

  18. Cecile

    Il faut obligé les prêtres et aumôniers à travailler en binôme ou trinôme comme on fait dans les foyers de protection de l’enfance et de soin aux personnes handicapées psychiques c’est une mesure de prévention. L’ennui est qu’il y a des plus beaucoup de prêtres et qu’il faudrait qu’il y ait une égalité d’autorité entre les personnes qui composent le binôme ou le trinôme pour éviter la soumission à l’autorité de certain.es bénévoles.

  19. Cecile

    J’ai oublié de préciser en ce qui concerne les foyers de protection de l’enfance et personne handicapée que cette organisation n’est pas inscrite dans la loi, mais c’est un bon étalon pour voir si la structure est bien gérée ou pas . Les crimes envers les enfants, les personnes handicapées , vulnérables sont un problème de société , ils sont présents partout , il y a un nombre effarant de violeur en liberté et j’ai lu sur le site du ministère de la justice ou par là , 5000 pedophiles en prison en 2014 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *