18 comments

  1. dj

    La nature (Dieu ?) nous a donné un corps.
    Ce corps doit être entretenu et maintenu en bonne forme, cet évêque l’a bien compris.
    Un seul mot: Bravo !

  2. Guillaume

    Je ne sais pas combien de temps cette activité physique prend à Mgr Rivière mais si cela lui prend peu de temps cela ne me choque pas du tout, bien au contraire ! Évidemment cette activité doit rester marginale.

    Nous avons tous besoin d’activité physique pour notre équilibre physique et psychique.
    Les prêtres, évêques et religieux ne sont pas différents des laïcs sur ce point.
    Après une telle activité on est plus efficace, plus concentré, plus détendu. On peut y trouver le temps de réfléchir et de prier.

    Je préfère cela que de voir des pasteurs ou religieux flegmatiques, dépressifs et/ou en surpoids.

    • Courivaud

      demandez aux salariés ou aux chefs d’entreprise ou chefs d’exploitation ou aux mères de famille s’il ne leur arrive pas d’être flegmatiques ou en surpoids. Et la dépression, « c’est pour tous » !

      Quel est l’intérêt de ce pédalage ? C’est plutôt cela la réponse.

  3. Jehan

    C’est très bon pour lui, ça montre que la fraîcheur n’est pas une question d’âge et c’est plutôt sympathique.

    Ce qui ne m’empeche pas de penser que c’est à fin de se donner une image, un paraitre très en vogue depuis 50 ans chez ces gens-là et adeptes.

    • Courivaud

      merci Jehan, mais moi, je pédale bien mieux que l’évêque et « j’ai la carte vermeil ». En effet, je fais quotidiennement (les dimanches compris) une heure de vélo le matin et une heure de vélo l’après-midi.

      Sauf qu’en regardant l’air béat de cet évêque, je me dis que je préfère l’apostolat magistériel à la pastorale bling-bling.
      Voilà.

  4. Courivaud

    de l’art d’être ridicule lorsque l’on fait « de la pastorale » et rien que de la pastorale.

    Il y a des sujets éminemment plus graves à traiter et sans pédaler dans la semoule, chère Excellence…..

  5. Yr

    Que Monseigneur ait un loisir, O.K. mais la dignité d’un évêque se trouve mieux dans le spirituel !!!
    A t-il le temps de visiter les établissements scolaires sous contrat pour vérifier ce qui est fait pour l’enseignement de la Foi aux enfants ? De Visiter les paroisses pour vérifier si les ouailles ont des messes dignes de ce nom ? De donner le sacrement de Confirmation ? etc… etc…

  6. zézé

    S’il récite son Rosaire pendant qu’il pédale… pourquoi pas !!!!!! et qu’il se dirige pour aller donner les derniers sacrements, qu’il a dans ses sacoches son autel portatif… bon on peut l’espérer !!!!

    • Courivaud

      n’oubliez pas la crosse démontable, comme celle que tenait l’évêque précédent de Nice dans les (rares) cérémonies officielles (je n’ose pas dire, « pontificales » car il y a longtemps qu’il n’y a plus de diacres et de sous-diacres).

  7. emi

    Un peu de sport ne peut nuire…mais se donner en spectacle est-ce bien le rôle du clergé, d’un évêque de surcroit.
    Avons nous eu la préférence de Monseigneur lors des grandes causes qui ont blessé tant de chrétiens dans notre pays (Mariage pour tous, Avortement, Euthanasie) ?
    Que penser de l’énergie dépensée pour ce championnat pendant :
    que tant de chrétiens ne reçoivent pas l’évangélisation qui leur est due ?
    Que tant de messes sont des arrangements sans rapport avec les directives canoniques ?
    Que la communion est distribuée sans respect ?
    Que l’adoration eucharistique et autres offices ne sont plus d’actualité dans la plupart des paroisses ?
    Que la catéchèse est devenue un simple enseignement social ou psychologique si ce n’est pas l’explication des autres religions pour nous faire admettre que l’on a le même dieu ?
    Que l’absence des vocations préoccupent si peu le clergé ?
    Que sais-je encore ?
    Est-ce qu’un successeur des Apôtres ne pourrait se préoccuper d’abord de sa mission ????
    Les fidèles ne sont-ils pas en droit d’attendre autre chose qu’une participation à un championnat cycliste ????

  8. Benoit

    Perso, je trouve cela très bien.
    Pour être profond sur les sujets de société, tenir la foi dans sa vérité, il faut aussi savoir d’une part s’aérer la tête et d’une autre montrer que tout ce que comporte la vie parle de la beauté de la création, que le corps est source de la vie et qu’il est digne de s’en occuper.
    Participer au championnat de vélo, à celui de ski, de kart où encore à la régate maritime, tout cela permet de témoigner que le Christ est Vivant, qu’il faut savoir incliner les genoux face à lui à certains moments mais aussi le célébrer à travers tous événements montrant la beauté de l’Homme, source de réjouissance simple.
    Merci Mgr Rivière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *