f

La pique du Pape sur les évêques voyageurs

Download PDF

Le pape François a dénoncé devant des évêques du Moyen-Orient :

« Résider (dans un diocèse) n’est pas seulement requis pour la bonne organisation mais a une racine théologique. Vous êtes époux de votre communauté, profondément liés à elle. Je vous demande, s’il vous plaît, de rester au milieu de votre peuple. Il faut rester, rester ! Eviter le scandale d’être des évêques d’aéroport ».

Le portrait-robot du bon évêque doit être celui de « l’austérité et de l’essentialité« , dénonçant une nouvelle fois le carriérisme et « la psychologie de princes » de certains d’entre eux.

Il a aussi insisté sur la nécessité que les évêques soient constamment à l’écoute de leur clergé et de ses difficultés.

12 comments

  1. chouan 12

    et peut-être aussi à l’écoute des fidèles, de tous les fidèles sans exclusive, ce n’est malheureusement pas toujours le cas surtout pour ceux qui aiment la belle liturgie et qui sont respectueux des « ordres » de Rome

  2. parménide

    Au moins le Saint Père est clair! Dans mon diocèse, l’évêque célèbre la Messe dans sa cathédrale que pour de grandes occasions. On ne le voit pas! Et que dire de cette valse des évêques qui passent d’un diocèse à un autre? On est très loin du temps d’un saint Augustin!!!

  3. Loco

    Je me souviens de la pression médiatique sur Benoît XVI à qui on reprochait de ne pas avoir fait encore tel ou tel voyage., Alors que son prédécesseur était encensé, non pas pour avoir en son corps porté héroïquement la croix du Christ, mais pour avoir pris l’avion tant et tant de fois .
    Héroïquement , Benoît XVI a lui aussi beaucoup voyagé, peut-être aux dépens de sa santé.
    J’aime que François balaie d’un revers de main la gloire des Boeings.

  4. Paul

    Merci très Saint Père François de prendre le fouet pour corriger les grands enfants-rois. J’espère que le Cardinal, les évêques et bien des curés parisiens, sauront vous écouter et apprendront la bonté, réaliseront qu’ils sont des serviteurs et non des princes et en particulier que leurs employés ne sont pas leurs esclaves.

  5. gaudet

    Je salue cette prise de position de bon sens. L’évêque fondamentalement doit demeurer dans son diocèse , et considérer ses fidèles et ses prêtres , comme des enfants dont il faut s’occuper en permanence.

    Non seulement l’évêque doit aussi souvent que possible célébrer la mess dans sa propre cathédrale, mais il doit aussi délivrer dans chacune de ses homélies , un message spirituel et moral particulièrement puissant, s’appuyant sur le contenu le plus sur de la tradition d’Eglise.

    Il doit effectivement être à l’écoute de ses fidèles, et surtout fait preuve de compassion et de compréhension, envers ceux qui réclament légitimement la mise en place de célébrations selon le rite extraordinaire de St Pie V. Dans aucun diocèse , les fidèles ne devraient rencontrer de difficultés pour assister à la messe selon le saint rite traditionnel, et le fait que bien des évêques élèvent des obstacles sous des arguments fallacieux, constitue un immense scandale d’Eglise.

    Mais l’évêque doit demeurer dans son diocèse le plus possible , dans le but de s’opposer de manière encore plus ferme aux ennemis de l’Eglise, qui bien souvent se manifestent au niveau local. Nous pouvons découvrir une pleine démonstration de cette vérité , dans la série des cas d’infâmes agressions dont les églises locales sont victimes de la part de leur plus dégoûtants adversaires, sans que l’évêque du lieu , ne se soit en aucun cas manifesté de manière nécessaire et vigoureuse.

    Dans tous les cas ou des églises anciennes furent détruites en France, ou des manifestations antichrétiennes répugnantes furent organisées ( hellfest de clisson ) nous avons tous contemplé avec consternations l’immobilisme et le silence assourdissant et coupable des évêques locaux, et ceci pour la plus grande incompréhension de leurs bien humbles et éplorés fidèles !

    L’evêque ne doit pas se comporter en « prince de l’Eglise », ou encore en fonctionnaire d’administration, mais revêtir les habits de l’austérité, pour se porter à la pointe du combat contre tous les agresseurs assaillants douloureusement sa petite troupe de chrétiens vraiment encore fidèles et en voie de salut ! quant bien même son combat contre les autorités apostates, déclenchera la colère des médias impies, et même les réactions dangereuses de la justice de gauche, se faisant un plaisir de découvrir n’importe quel argument pour monter un vrai procès politique dans le style stalinien !

    Je bénirai le ciel, le jour ou mon évêque aura été incarcéré arbitrairement pour s’être courageusement opposé au vaste mouvement de dépravation des masses, orchestrés par les plus cruels ennemis de l’Eglise !

    Notre dévotion , admiration et louange doivent être réservés aux seules évêques capables des plus grands risques personnels, dans l’accomplissement de leurs devoirs de pasteur!

  6. Kris Vancauwenberghe

    Que le pape en soit conscient ou non, ses propos s’appliquent parfaitement à l’évêque de Namur, Mgr Vancottem. Il passe son temps hors de son diocèse, à tel point qu’il est surnommé « l’absence reelle ». Et dire que c’est Mgr Léonard qui l’a voulu comme successeur. Ca en dit long sur Mgr Léonard…

  7. Les évêques d’aéroport et les évêques de salon sont
    à mettre dans le même sac !
    Un évêque doit d’abord être présent dans son diocèse et
    présent auprès de ses fidèles !
    Un évêque comme un prêtre doit être Tout à Tous et
    essentiellement auprès de ceux qui lui sont confiés !

  8. de Provenchères Charles

    Les propos tenus par notre Saint Père concernant le ministère des Evêques devraient faire réfléchir l’Archevêque de Clermont Ferrand !!! ,Lui qui est souvent absent ,qui ne sait pas se mettre à l’écoute de ses fidèles, qui est distant, froid .Ce n’est pas un Pasteur! On le dit intellectuel ! Ce qui est certain c’est qu’il a peut-être l’intelligence de l’esprit,mais surement pas celle du Cœur…Qui plus est il semble se satisfaire de la pénurie de prêtres dans son diocèse …Nous devons nous y habituer et faire avec…
    Il n’envisage pas semble t’il de faire appel à l’Afrique ou à des Instituts comme la Communauté St Martin ou autres pour compenser le manque de prêtres et de séminaristes.

    Dans le diocèse de Clermont pour être bien vu il faut avoir
    l’esprit » soixante huit Ar « ,comme son Archevêque et ce n’est pas la formation reçue par les prêtres provenant de ces pays et ou Instituts!

    Charles.

  9. Georges Cattin

    Pape Bergoglio s’en prend aux évêques voyageurs… et c’est très bien.

    Mais lui, qui se positionne en tant qu’évêque de Rome, combien de fois est-il présent en sa cathédrale de saint Jean de Latran ? Son épiscopat ne ressemble-t-il pas plutôt à une succession de sorties et de voyages ?

    Et puis, prend-t-il en compte tous ces évêques qui se sont rendu récemment aux JMJ sans raison évidente, pour s’y adonner, entre autre, à d’étranges chorégraphies ?

  10. antoinette

    a sa sinteté le pape
    le peuple du monde entier a besoin d’une pesonne comme vous , surtout les chrétiens ,je crois en Dieu , et je suis les directives du Christ et si je devais suivre les pretres et les eveques j’aurai renoncé à ma religion
    surtout notre eveque Paul ANDARI qui ne respecte pas les morts avec le pretre d’un pauvre village au mont Liban un nuit et avant le lever du jour ,il déblaye les cimetieres et la jete le cadavres dans le fleuve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *